Tigerland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tigerland
Réalisation Joel Schumacher
Scénario Ross Klavan
Michael McGruther
Musique Nathan Larson
Acteurs principaux
Sociétés de production Haft Entertainment
KirchMedia
New Regency Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre guerre
Durée 100 minutes
Sortie 2000


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tigerland est un film de guerre américain réalisé par Joel Schumacher et sorti en 2000.

Malgré des critiques globalement positives, le film est un échec total au box-office.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de Fort Polk dans les années 1940

Septembre 1971. Alors que l'opinion publique américaine se montre de plus en plus hostile à la poursuite de la guerre au Viêt Nam, des milliers de jeunes gens poursuivent leur instruction en Louisiane à Fort Polk, surnommé « Tigerland  ». Les conditions rappellent celle du sud du Viêt Nam. Le spectre de la bataille plane au-dessus des hommes de la compagnie A, seconde section. Tous savent qu'ils monteront au front. Le 2e classe Jim Paxton espère que cette expérience nourrira son inspiration littéraire. Timide, Miter entend prouver qu'il est un homme. Fataliste, Cantwell, se borne à attendre l'inévitable. Wilson, lui, est impatient de monter à l'assaut.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original et francophone : Tigerland
  • Réalisation : Joel Schumacher
  • Scénario : Ross Klavan et Michael McGruther
  • Musique : Nathan Larson
  • Montage : Mark Stevens
  • Photographie : Matthew Libatique
  • Décors : Andrew Laws
  • Costumes : Thomas Stokes
  • Direction artistique : Stephanie Girard
  • Production : Beau Flynn, Steven Haft, Arnon Milchan, Eli Richbourg (producteur associé)
Production déléguée : Ted Kurdyla

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le scénariste Ross Klavan s'est inspiré de sa propre expérience à Fort Polk où il a suivi l'Entraînement Avancé de l'Infanterie en 1971 comme réserviste :

« Tigerland est inspiré de la réalité, de ce que j'ai vécu durant mon propre entraînement. Si vous accomplissiez avec succès l'E.A.I. à Tigerland, vous étiez bon pour le Vietnam. (…) L'humeur était au fatalisme. Le patriotisme ne comptait pas beaucoup. Les gars y allaient parce qu'ils n'avaient pas le choix[2]. »

— Ross Klavan

Le tournage a lieu de janvier à . Il se déroule en Floride, notamment au Camp Blanding de Starke et à Jacksonville[3].

Après un entrainement intensif de deux semaines[2], sur le tournage, les acteurs sont privés sur luxe habituel de ce genre production : pas de caravane, pas de maquillage, de coiffeurs et même pas de chaises[4]. Par ailleurs, Joel Schumacher a voulu un style visuel proche du Dogme95, qu'il a découvert lors de la tournée promotionnelle scandinave de 8 millimètres. Avec son directeur de la photographie Matthew Libatique, il prône une approche proche du documentaire : tournage en 16 mm avec des « caméras au poing », sans trepieds ni charriots de travelling[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 77% d'opinions favorables pour 47 critiques et une note moyenne de 710[5]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 55100 pour 14 critiques[6].

En France, le film obtient une note moyenne de 3,45 sur le site AlloCiné, qui recense 15 titres de presse[7].

Malgré ces critiques plutôt positives, le film ne décolle pas au box-office. En Amérique du Nord, il ne récolte que 139 692 $[8]. En France, il n'attire que 33 172 spectateurs en salles[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[10]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Le massacre de Mỹ Lai est évoqué dans le film. Survenue durant la guerre du Viêt Nam, cette tuerie fut menée le par des soldats américains contre des civils vietnamiens, dont beaucoup de femmes et d'enfants, dans le hameau de Mỹ Lai. L'indignation que soulèvera ce massacre, lorsqu'il fut révélé un an et demi plus tard par un reportage du magazine Life, sera le point de départ d'un scandale international favorisant la montée du pacifisme aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database
  2. a b et c Secrets de tournage - Allociné
  3. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. (en) « Tigerland (2000) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 6 mars 2021)
  6. (en) « Tigerland Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 6 mars 2021)
  7. « Tigerland - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 6 mars 2021)
  8. (en) « Tigerland », sur Box Office Mojo (consulté le 6 mars 2021)
  9. « Tigerland », sur JP's Box-office (consulté le 6 mars 2021)
  10. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]