Lanterne des morts de Château-Larcher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lanterne des morts de Château-Larcher
Château-Larcher (lanterne des morts).jpg

La lanterne des morts

Présentation
Type
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Commune
Château-Larcher
Coordonnées

La lanterne des morts de Château-Larcher est un monument du XIIIe siècle situé sur la commune de Château-Larcher dans la Vienne.

Description[modifier | modifier le code]

Le monument, d'une hauteur totale de 8,5 mètres[1], est construit à l'aide de pierres de taille d'un calcaire commun[2].

La lanterne fait partie de la première liste de monuments protégés, en 1840[3].

La lanterne des morts de Château-Larcher se dresse dans le cimetière. Elle date du début du XIIIe siècle. C'est un fût de colonne cylindrique en pierre de taille de calcaire. Elle est haute de 5m sur une base cubique avec un petit autel. La colonne est couronnée par un lanternon à baies étroites. Les quatre baies sont en plein cintre fortement ébrasées et orientées aux quatre points cardinaux. Le toit est en écailles, surmonté depuis 1840 d'une croix de Malte. La toute petite ouverture dans le cône du toit, juste au-dessus du tore, devait permettre aux fumées de combustion de s'échapper de la lanterne. Une petite ouverture rectangulaire, en bas, permettait la manœuvre du fanal pour l'allumer. Elle est classée Monument Historique depuis 1840.

Les hypothèses les plus diverses ont été émises quant à leur fonction : phare destiné à guider les voyageurs égarés; enseigne indiquant un cimetière, donc un lieu dangereux à éviter; fanal permettant aux morts quittant leurs tombes pour hanter les vivants de retrouver leur cimetière à l'aube ...

Toutefois, il est vraisemblable que les lanternes aient été des fanaux funéraires. Dès l'Antiquité, il était de tradition d'entretenir une flamme auprès des tombes. Cette coutume fut reprise par les premiers chrétiens pour qui la mort n'est qu'un passage de la lumière terrestre vers la lumière céleste. Les tombeaux s'ornèrent de bougies. Elles furent ensuite remplacées par une bougie de pierre, plus solide, résistante aux intempéries : la lanterne des morts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chateau Larcher - Site officiel de la commune - La Lanterne des Morts - Le Fricassou - Janvier 2009 », sur www.chateau-larcher.fr (consulté le 12 novembre 2015)
  2. M. Mauduit, « Notice sur un monument de Château-Larcher », Bulletin de la Société des antiquaires de l'Ouest et des musées de Poitiers,‎ , p. 51-53 (lire en ligne)
  3. Notice no PA00105395, base Mérimée, ministère français de la Culture