Collégiale de Saint-Émilion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Collégiale Saint-Émilion
Image illustrative de l'article Collégiale de Saint-Émilion
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église (collégiale)
Rattachement Archidiocèse de Bordeaux
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XIVe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1840, 1992)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Ville Saint-Émilion
Coordonnées 44° 53′ 39″ nord, 0° 09′ 23″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Collégiale Saint-Émilion

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Collégiale Saint-Émilion

La collégiale Saint-Émilion est située sur la commune de Saint-Émilion dans le département de la Gironde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bâtie dès le début du XIIe siècle pour la communauté de chanoines de Saint-Augustin, sa construction se poursuivit jusqu’au XVIe siècle. Elle a été classée Monument historique par la liste de 1840[1].

Elle est aujourd’hui l’église paroissiale de la commune. Une série de concerts y est programmée chaque année par l’association Aemilianus[2]. Cette église est parmi l'une des plus imposantes de la Gironde[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Elle présente certaines caractéristiques du roman périgourdin, telles que ses deux coupoles sur pendentifs qui voûtent ses deuxièmes et troisièmes travées ; cependant la plus grande partie des éléments d’architecture visibles aujourd’hui se rattache au style gothique.

Mobilier[modifier | modifier le code]

L’église abrite une statue de saint Valéry, saint local et protecteur des vignerons, conservée près de la porte de la sacristie. Cette statue, en bois polychrome du XVIe siècle, possède une certaine précision des traits du visage et les détails rendus ; ses vêtements et sa serpe sont la tenue des viticulteurs de cette époque[4].

Bâtiments annexes[modifier | modifier le code]

Le cloître du XIVe siècle forme un carré de trente mètres de côté dont les galeries sont couvertes d’une charpente de bois. Elles sont soutenues par des arcades en arc brisé elles-mêmes soutenues par des colonnes géminées, dont la plupart ont été restaurées. Les groupes de colonnes aux quatre angles de la galerie sont surmontés de chapiteaux décorés. Du premier cloître, construit à l’époque romane, ne subsistent que les murs et ouvertures de l’est et du sud, le reste du monument ayant été rebâti à l’époque gothique[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice no PA00083728, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. http://www.collegiades.com/rubrique.php3?id_rubrique=11 Association Aemilianus
  3. "Histoire de la Ville autour de ses monuments religieux", extrait de Connaître et découvrir Saint-Émilion, par Véronique Tinel
  4. a et b Documentation issue de l'office de tourisme de Saint-Émilion

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]