Collégiale Saint-Yrieix de Saint-Yrieix-la-Perche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Collégiale Saint-Yrieix
Image illustrative de l’article Collégiale Saint-Yrieix de Saint-Yrieix-la-Perche
Collégiale Saint-Yrieix
Présentation
Culte Catholique
Type Collégiale
Début de la construction XIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1840)[1].
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Ville Saint-Yrieix-la-Perche
Coordonnées 45° 30′ 55″ nord, 1° 12′ 09″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Collégiale Saint-Yrieix
Géolocalisation sur la carte : Limousin
(Voir situation sur carte : Limousin)
Collégiale Saint-Yrieix
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
(Voir situation sur carte : Haute-Vienne)
Collégiale Saint-Yrieix

La collégiale Saint-Yrieix est une ancienne collégiale située à Saint-Yrieix-la-Perche dans le département de la Haute-Vienne en France. Elle est classée au titre des monuments historiques par la liste de 1840[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La Collégiale doit sa construction grâce à Aredius (fondateur de la ville). C’est effectivement au VIe siècle qu’il fit construire un monastère dans les cours de la Villa Attanum. C’est à la mort de celui-ci que les habitants décidèrent de construire un édifice pouvant abriter son tombeau. Ce fut une église romane (il reste aujourd’hui seulement le cloche-porche). Puis les chanoines décidèrent d’en faire une semi-cathédrale (allant sur le gothique), à partir des XIIe – XIIIe siècles. Lors de votre visite prenez le temps d’admirer le chef-reliquaire en argent de Saint Arédius. Le portail du clocher représente des voussures limousines (courbures). Le portail gothique du Midi quant à lui est surmonté d’un Christ en majesté datant du XIIe siècle. Cette collégiale est classée au Patrimoine historique en 1840.

Blason de la famille Chapelle de Jumilhac : d'azur à une chapelle d'or.

Description architecturale[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Intérieur[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Andrault-Schmitt, La reconstruction de la collégiale limousine de Saint-Yrieix (1181) : une ambition monumentale dans le goût Plantagenêt, p. 115-140, dans Cahiers de civilisation médiévale, 1993, volume 36, no 142 (lire en ligne)
  • Collectif, sous la direction de Claude Andrault-Schmitt et Philippe Depreux, Les Chanoines séculiers et leur culture. Vie canoniale, art et musique à Saint-Yrieix (VIe-XIIIe siècle), Presses Universitaires de Limoges (collection « Rencontre des Historiens du Limousin »), Limoges, 2014 (ISBN 978-2-84287-626-5) ; pp. 580 (compte rendu par Bénédicte Fillion-Braguet, Bulletin monumental, 2016, tome 174, no 2, p. 218-220, (ISBN 978-2-901837-63-3))
  • Claude Andrault-Schmitt, Limousin gothique, p. 354-364, Picard Editeur, Paris (France), 1997 (ISBN 2-7084-0530-6)Maury, Marie-Madeleine Gauthier, Limousin roman , p. 34, Éditions Zodiaque, Saint-Léger-Vauban, France, 1959
  • Claude Andrault-Schmitt, Saint-Yriex, collégiale Saint-Yriex, dans Congrès archéologique de France, 172e session, Haute-Vienne romane et gothique. L'âge d'or de son architecture. 2014, Société française d'archéologie, 2016, p. 339-347, (ISBN 978-2-901837-61-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :