Lac Khanka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac Khanka
Landsat 7 image de 2001
Landsat 7 image de 2001
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 00″ N 132° 25′ 00″ E / 45, 132.4166745° 00′ 00″ Nord 132° 25′ 00″ Est / 45, 132.41667
Type Lac d'eau douce
Superficie 4 190 km2
Longueur 90 km
Largeur 60 km
Altitude 69 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
10,6 m
4,5 m
Volume 18,3 km3
Hydrographie
Émissaire(s) Soungatcha

Géolocalisation sur la carte : Heilongjiang

(Voir situation sur carte : Heilongjiang)
Lac Khanka

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Lac Khanka

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Lac Khanka

Le lac Khanka ou lac Xingkai est un lac d’eau douce à la frontière entre la province chinoise de Heilongjiang et le kraï du Primorie en Russie. L’eau du lac est tellement limpide et le ciel de cette région tellement bleu, qu’on a appelé ce lac « l’émeraude du Nord ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce lac s’étire sur 90 km du sud au nord et sur 60 km de l’est à l’ouest. Sa superficie est de 4 190 km2 (dont 3 030 km2 en Russie). Les berges du lac sont marécageuses sauf au nord-ouest. Le bassin drainant du lac a une superficie de 16 890 km2 (97 % en Russie). Il est alimenté par 23 rivières (8 en Chine et 15 en Russie) et il se déverse au nord dans la rivière Soungatcha, affluent de l'Oussouri. Le lac fait partie du bassin versant du fleuve Amour.

Sa profondeur moyenne est de 4,5 mètres (maximum 10,6 mètres). Son volume est de 18,3 km3 et il est situé à une altitude de 69 mètres.

Le lac abrite 60 espèces de poissons et plus de 450 espèces de plantes rares. Le pin du lac Xingkai est une espèce endémique. Il existe une réserve naturelle le long du lac située en Chine et en Russie. La réserve russe Khankaïski est une réserve de biosphère depuis 2005, et la réserve chinoise du lac Xingkai depuis 2007.

Le 11 octobre 1976, la partie russe du Lac Khanka est déclarée site Ramsar[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lac a fait partie du royaume coréen de Balhae (698-934). Les ancêtres des Nuzhen et des Mandchous vivaient sur ses rives. Dans la langue des Mandchous, Xingkai signifie « l’eau qui coule de haut en bas ».

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lake Khanka », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 21 mars 2015)