La Chapelle-Saint-Fray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Chapelle-Saint-Fray
La Chapelle-Saint-Fray
L'église Saint-Mamert.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Intercommunalité Communauté de communes de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé
Maire
Mandat
Sonia Moinet
2020-2026
Code postal 72240
Code commune 72066
Démographie
Gentilé Capellofrayen
Population
municipale
427 hab. (2018 en diminution de 8,96 % par rapport à 2013)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 38″ nord, 0° 04′ 52″ est
Altitude Min. 71 m
Max. 173 m
Superficie 6,38 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Le Mans
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Loué
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Fray
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Fray
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Fray
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Fray

La Chapelle-Saint-Fray est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 427 habitants[Note 1] (les Capellofrayens).

La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans la Champagne mancelle.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Saint-Fray est située à 15 km au nord-ouest du Mans.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Chapelle-Saint-Fray
Sainte-Sabine-sur-Longève
Domfront-en-Champagne La Chapelle-Saint-Fray La Bazoge
La Milesse

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Saint-Fray est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction du Mans, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 144 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1971[7] mars 1995 Albert Letourneau   Agriculteur
mars 1995 mars 2000 Guy Rudeau    
mars 2000 mars 2001 Jacques Mariot    
mars 2001 mars 2008 Françoise Herry-Deschaume    
mars 2008 En cours Sonia Moinet[8] SE Agent hospitalier
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2018, la commune comptait 427 habitants[Note 4], en diminution de 8,96 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,54 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400425435441531516503512493
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
506514470426463365381378381
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
384382352297295271236215237
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
268238174241330364384388391
2013 2018 - - - - - - -
469427-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle de Poché.
  • Moulin de l'Essart .
  • Ruines gallo-romaines.
  • Balades en forêt (sentiers, points de vue).
  • Église Saint-Mamert.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Feu de la Saint-Jean, le premier week-end d'été.
  • Vide-greniers.
  • Randonnées pédestres tous les troisièmes dimanches de chaque mois (sauf juillet, août et décembre).
  • Rallye pédestre, le deuxième week-end de septembre.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 1, , p. 735
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Le Mans », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  7. « La Chapelle-Saint-Fray. Nécrologie : Albert Letourneau », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 avril 2021)
  8. Réélection 2020 : « Municipales. Sonia Moinet réélue maire de La Chapelle Saint-Fray à l'unanimité », Les Alpes Mancelles, (consulté le 29 juillet 2020).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :