Saint-Rémy-de-Sillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Rémy-de-Sillé
Saint-Rémy-de-Sillé
La rue principale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Sillé-le-Guillaume
Intercommunalité communauté de communes de la Champagne Conlinoise et du Pays de Sillé
Maire
Mandat
Alain Horpin
2014-2020
Code postal 72140
Code commune 72315
Démographie
Gentilé Saint-Rémois
Population
municipale
838 hab. (2016 en augmentation de 6,75 % par rapport à 2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 10″ nord, 0° 05′ 34″ ouest
Altitude Min. 119 m
Max. 287 m
Superficie 11,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-Sillé

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-Sillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-Sillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Rémy-de-Sillé
Liens
Site web www.saint-remy-de-sille.fr

Saint-Rémy-de-Sillé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 838 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'ouest du Haut-Maine, entre les Alpes mancelles au nord et la Champagne au sud. Son bourg est à 3 km à l'est de Sillé-le-Guillaume, à 10 km au nord-ouest de Conlie et à 16 km au sud-ouest de Fresnay-sur-Sarthe[1]. Elle fait partie du parc naturel régional Normandie-Maine.

Les principaux lieux-dits sont la Croix Rouge, la Brandarie, la Roche, l'Aunay et l'Anjoubert[2].

Communes limitrophes de Saint-Rémy-de-Sillé[3]
Sillé-le-Guillaume Mont-Saint-Jean Crissé
Sillé-le-Guillaume Saint-Rémy-de-Sillé[3] Crissé
Sillé-le-Guillaume Rouez Crissé

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme S. Remigii de Siliaco vers 1160[4]. La paroisse était dédiée à Remi, évêque de Reims des Ve et VIe siècles qui baptisa Clovis. Sillé est le chef-lieu de canton auquel la commune est limitrophe.

Le gentilé est Saint-Rémois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1980 octobre 2006 Jacques Martin    
octobre 2006 En cours Alain Horpin[5] SE Responsable commercial
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 838 habitants[Note 2], en augmentation de 6,75 % par rapport à 2011 (Sarthe : +0,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Saint-Rémy-de-Sillé a compté jusqu'à 1 437 habitants en 1846.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8761 0411 1431 1231 2301 4011 4191 4371 390
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3141 2221 1481 1361 0951 0981 0591 004942
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
913909915885890762765809764
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
801734696666722791767764760
2013 2016 - - - - - - -
835838-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Rémy.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du jumelage entre la Sarthe et le comté du Lincolnshire en Angleterre (environ 250 km au nord de Londres, côte est), depuis 1987 : Saint-Rémy-de-Sillé et Grasby (en) (tout au nord du Lincolnshire) petit village de 300-400 habitants, résidentiel, possédant lui aussi une église classée (XIIIe siècle) « all saints of Grasby » (Toussaint).

Visites annuelles au moment de Pâques. Regroupe une trentaine de familles de part et d'autre de la Manche.

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (deux fleurs) au concours des villes et villages fleuris[12].

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Géoportail, « Saint-Rémy-de-Sillé » .
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. Réélection 2014 : « De nouveaux maires et adjoints élus dès ce vendredi soir », Le Maine libre, (consulté le 30 mars 2014).
  6. « Saint-Rémy-de-Sillé (72140) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 mai 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Église », notice no PA00109958, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 30 décembre 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :