La Bérarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Vallée de la Bérarde », image extraite de l'ouvrage Norway and its glaciers, visited in 1851 - followed by journals of excursions in the high Alps of Dauphné, Berne and Savoy, 1853.
Le hameau de la Bérarde.

La Bérarde est un hameau de la commune de Saint-Christophe-en-Oisans, dans le département français de l'Isère. Il est situé à 1 727 m d'altitude, dans la vallée du Vénéon et au cœur du massif des Écrins, dans les Alpes. C'est un centre réputé pour la pratique de l’alpinisme et de l'escalade.

Cinq refuges de montagne sont accessibles au départ de La Bérarde : le refuge du Châtelleret, le refuge du Promontoire, le refuge du Carrelet, le refuge Temple-Écrins, et le Refuge de la Pilatte.

Ce site est également une entrée du parc national des Écrins, dont le « parc domanial forestier de la Bérarde » préfigura la création dès 1913.

Accès[modifier | modifier le code]

La Route de La Bérarde au début du XXe siècle. Vénosc et Bourg d'Arud à l'arrière-plan.
Secours en montagne héliporté avec appareil EC 145 de la sécurité civile de l'Isère et un équipage de la CRS Alpes à la Bérarde dans le massif des Écrins.

Situé à une trentaine de kilomètre Saint-Christophe-en-Oisans, l’accès à La Bérarde se fait par une petite route de montagne très pittoresque et relativement étroite.

Cette route est régulièrement coupée en hiver à partir du hameau de Prés-Clos en raison de la neige et des nombreux couloirs d’avalanche.

Activités[modifier | modifier le code]

La Bérarde propose de nombreuses activités extérieures, parmi lesquelles : la randonnée, l'escalade, l'alpinisme. Le Vénéon, rivière traversant le hameau, permet de s'essayer au rafting et autres sports nautiques

Alpinisme[modifier | modifier le code]

D'altitude élevée et entourée de sommets compris en entre 3 000 m et 4 000 m, La Bérarde, point de départ de courses parmi les plus belles du massif des Écrins (la Meije, les Bans, ...), est devenue avec Chamonix ou La Grave un des grands centres français pour la pratique de l'alpinisme.

Le site dans les œuvres d'art[modifier | modifier le code]

La Bérarde en Oisans, tableau de Laurent Guétal, Musée de Grenoble

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Allix André, « La route de La Bérarde », Revue de géographie alpine, 1922, Tome 10 N°3. p. 445-457.
  • Aimée Bigallet, « La vie d'hiver dans le Haut-Vénéon », dans Revue de géographie alpine, 1922, Tome 10 N°4. pp. 625-634.(sur persée.fr)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]