Léon Divoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Divoy (né à Oisy le — mort à Uccle le ) est un aviateur de la Force Aérienne belge et de la Royal Air Force britannique, puis de la compagnie aérienne Sabena.

Après la capitulation de la Belgique face à l'Allemagne nazie au terme de la campagne des 18 jours, Léon Divoy souhaite continuer à combattre l'armée allemande. Avec son compagnon de promotion Mike Donnet, il remet en état un Stampe SV-4b remisé dans le hangar du château de Terblock (Overijse, Belgique) occupé par les Allemands, en y effectuant clandestinement des visites nocturnes. Au bout de trois mois, l'avion est prêt. Divoy et Donnet décollent dans la nuit du 4 au 5 juillet 1941 vers le Royaume-Uni.

Le , Divoy est intégré à la RAF. Il est cependant fait prisonnier par les Allemands le 4 avril 1942, lors d'une opération en France, à la suite d'une collision avec un Spitfire ami. Il sera incarcéré en Silésie, au Stalag Luft III. Candidat à l'évasion, le tirage au sort ne lui permet pas de participer à celle rendue célèbre par le film La Grande Évasion.

Le , Divoy prend sa retraite militaire en rejoignant la compagnie civile Sabena, pour laquelle il sera commandant de bord jusqu'en 1972.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Léon Divoy et Willy Coppens de Houthulst, Cap 300 : Récit, Bruxelles - Paris 7e, Pierre De Méyère, éditeur, , 271 p..