Kodiak (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kodiak
Image dans Infobox.
Nom officiel
(en) KodiakVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(en) KodiakVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
État
Borough
Capitale de
Superficie
13,05 km2 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Surface en eau
30,77 %Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
15 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
AKMap-doton-Kodiak.PNG
Démographie
Population
6 130 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre de ménages
2 178 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
469,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
99615, 99619, 99697Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
02-40950Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
907Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction
Coast Guard City (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kodiak est une ville de l'île Kodiak dans le borough de l'île Kodiak en Alaska. Au recensement de 2000, la population de la ville était de 6 130. La ville regroupe la moitié environ de la population de l'île et vit essentiellement de son port de pêche.

Histoire et culture[modifier | modifier le code]

Port de Kodiak.

Originellement l'île était peuplé d'amérindiens alutiiques. Les premiers européens à s'installer sur l'île furent des chasseurs et des négociants en fourrure russes qui créent la ville.

De 1792 à 1799, Kodiak était la capitale de l'Amérique russe. L'église russo-orthodoxe et le musée Baranow rappellent ce temps. Ce musée est hébergé dans le plus vieux bâtiment en bois d'Alaska qui servait avant de dépôt et magasin de négoce en fourrure. La ville possède deux autres musées Alutiiq Museum & Archaeological Repository, et le Kodiak Military History Museum.

Le style de vie de nombreux habitants intègre encore des modes traditionnels de subsistance avec la pêche en particulier au saumon et au flétan, la chasse au daim noir de Sitka, au cerf élaphe et aux chèvres sauvages. La cueillette de baies : ronces remarquables, bleuets, et différentes canneberges est habituelle en été et à l'automne.

Le , la ville fut très gravement touchée par le tremblement de terre du vendredi saint (Good friday earthquake), le second plus puissant tremblement de terre jamais enregistré en Amérique et par le raz de marée et les incendies qu'il provoqua.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de Kodiak.

Situation[modifier | modifier le code]

Située dans le nord-est de l'île, la ville, selon le Bureau du recensement des États-Unis, a une superficie totale de 12,6 km2 dont 28,66 % d'eaux.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.  
1890495
1900341 −31,11 %
1910438 +28,45 %
1920374 −14,61 %
1930442 +18,18 %
1940864 +95,48 %
19501 710 +97,92 %
19602 628 +53,68 %
19703 798 +44,52 %
19804 756 +25,22 %
19906 305 +32,57 %
20006 334 +0,46 %
20106 130 −3,22 %
Composition de la population en % (2010)[1],[2]
Groupe Kodiak Drapeau de l'Alaska Alaska Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 40,3 66,7 72,4
Asiatiques 37,4 5,4 4,8
Autochtones d'Alaska 9,9 14,8 0,9
Métis 6,3 7,3 2,9
Autres 4,6 1,6 6,2
Océaniens 1,0 1,1 0,2
Afro-Américains 0,5 3,3 12,6
Total 100 100 100
Latino-Américains 9,4 5,5 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 59,40 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 22,71 % le tagalog, 6,99 % l'espagnol, 6,54 % l'ilocano et le samoan, 1,34 % le thaï, 0,78 % le lao et 2,24 % une autre langue[3].

Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1940 1950
2884953414383744428641 710
1960 1970 1980 1990 2000 2010 - -
2 6283 7984 7566 3656 3346 130--

Climat[modifier | modifier le code]

Photo satellite de l'île Kodiak.

Avec un climat maritime, Kodiak est connue pour ses pluies, à l'origine de la couleur verte dominante de l'île durant les mois d'été.

Relevé météorologique de Kodiak 1991-2020
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −3,2 −2,7 −2,4 0,9 4,4 7,6 10,3 10,2 6,8 2,2 −1 −3,1 2,5
Température moyenne (°C) −0,4 0,2 0,7 3,9 7,7 10,8 13,4 13,6 10,3 5,7 2,1 −0,1 5,7
Température maximale moyenne (°C) 2,3 3,1 3,8 7,1 10,9 13,9 16,6 17,1 13,9 9,1 5,1 2,9 8,8
Record de froid (°C)
date du record
−27
1989
−24
1971
−21
1971
−14
1977
−7
1945
−1
1968
2
1927
1
1998
−3
1992
−14
1917
−18
1971
−23
1916
−27
1989
Record de chaleur (°C)
date du record
12
1963
16
1923
14
1963
21
1918
27
1968
30
1953
28
2019
30
2019
27
1929
23
1929
16
1929
17
1929
30
1953 et 2019
Ensoleillement (h) 124 141,3 186 240 279 270 248 217 180 124 90 93 2 192,3
Précipitations (mm) 212,1 160,3 122,4 156 148,6 131,3 114,6 124,5 191,8 224,8 179,3 223,8 1 989,5
dont neige (cm) 36,8 37,8 34 16,8 1,8 0 0 0 0 2,8 18,8 42,4 191,2
Nombre de jours avec précipitations 18,8 17,1 15,9 16 16,5 16,1 14,6 14,8 17 18,4 17 19,7 203,9
Humidité relative (%) 78 76,6 73,4 72,4 76,2 80,4 82,4 81,7 80,6 74,9 75 75,7 77,3
Nombre de jours avec neige 8,9 7,7 9,4 4 0,5 0 0 0 0 1,2 5,2 9,2 46,1
Source : NOAA Online Weather Data[5].
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
2,3
−3,2
212,1
 
 
 
3,1
−2,7
160,3
 
 
 
3,8
−2,4
122,4
 
 
 
7,1
0,9
156
 
 
 
10,9
4,4
148,6
 
 
 
13,9
7,6
131,3
 
 
 
16,6
10,3
114,6
 
 
 
17,1
10,2
124,5
 
 
 
13,9
6,8
191,8
 
 
 
9,1
2,2
224,8
 
 
 
5,1
−1
179,3
 
 
 
2,9
−3,1
223,8
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Kodiak est principalement celle de l'industrie de la pêche (saumon, flétan, crabe des neiges et crabe royal). Kodiak est le second port de pêche de l'Alaska et le quatrième économiquement et par le volume des États-Unis (en 2004, 150 millions de kilos de poissons et fruits de mer environ pour une valeur de 91 millions de dollars). L'économie bénéficie aussi de la présence d'une station et d'un poste de commandement de l'United States Coast Guard.

Kodiak possède un aéroport, l'aéroport de Kodiak.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Kodiak est l'un des lieux principaux où se déroule le roman de pêche de Catherine Poulain, Le grand marin (2016).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]