Crabe royal du Kamtchatka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paralithodes camtschaticus

Paralithodes camtschaticus
Description de cette image, également commentée ci-après
Crabe royal du Kamtchatka
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Crustacea
Classe Malacostraca
Sous-classe Eumalacostraca
Super-ordre Eucarida
Ordre Decapoda
Sous-ordre Pleocyemata
Infra-ordre Anomura
Super-famille Paguroidea
Famille Lithodidae
Genre Paralithodes

Espèce

Paralithodes camtschaticus
(Tilesius, 1815)

Synonymes

  • ! Paralithodes camtschatika (Tilesius, 1815)[1]
  • Lithodes japonicus De Haan, 1849[2]
  • Lithodes spinosissimus Brandt, 1848[2]
  • Maja camtschatica Tilesius, 1815[2]
  • Paralithodes camtschatica (Tilesius, 1815)[2] [1]
  • Paralithodes camtschatica[3]
  • Paralithodes rostrofalcatus MacKay, 1932[2]

Le Crabe royal du Kamtchatka (Paralithodes camtschaticus), ou Crabe du Kamtchatka[4], est un crustacé de la famille des Lithodidae.

Description[modifier | modifier le code]

Le crabe royal du Kamtchatka n'est pas à proprement parler un crabe car les Lithodidae sont en fait plus proches des Bernard l'ermite[5]. C'est un animal dont la carapace peut atteindre 28 cm de diamètre, l'envergure des péréiopodes 180 cm[6] et le poids 12,7 kg[7].

C'est le crustacé le plus recherché au monde et le plus cher au poids[Note 1]. Il est pêché communément dans l'océan Pacifique septentrional, notamment dans la mer d'Okhotsk, autour des îles Kouriles et Aléoutiennes, dans le détroit de Béring, dans la mer de Barents et en Alaska notamment dans la baie de Norton Sound et dans la baie de Bristol.

Le crabe royal de Kamtchatka en mer de Barents[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1960, la population de crabes royaux du Kamtchatka pose des problèmes à l'écosystème de la mer de Barents. Originaire du Kamtchatka, littoral oriental de la Sibérie, il a été introduit artificiellement dans la baie de Kola afin de fournir de nouvelles prises aux pêcheurs russes. Par la suite, il s'est répandu le long des côtes de la Norvège et dans l'archipel Svalbard. Les protecteurs de l'environnement et certains pêcheurs voient cette progression rapide comme une menace pour les écosystèmes, alors que d'autres pêcheurs le considèrent comme une bénédiction économique. Sans prédateur naturel dans la chaîne alimentaire qui puisse lui nuire, il pourrait atteindre les côtes atlantiques de l'Europe de l'Ouest où seules les eaux chaudes de Gibraltar pourraient l'arrêter[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

  • Carte de répartition : (en) Riccardo Pravettoni, Red king crab native and invasive distribution, Collection Protecting Arctic Biodiversity, 2010.
  • Sur les problèmes écolo-sociologiques suscités dès le début du XXe siècle par la pêche industrielle du crabe en mer d'Okhotsk : voir Kanikōsen (un livre et deux films japonais du même nom).
  • Une série documentaire, Péril en haute mer, décrit le quotidien des pêcheurs de crabes royaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En moyenne, le crabe royal coûtait environ 60 euros par kilogramme au détail en 2014 en France : « Loctudy : ses crabes royaux font le tour du monde », sur de France 3 Bretagne (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b SeaLifeBase, consulté le 10 novembre 2018
  2. a b c d et e World Register of Marine Species, consulté le 10 novembre 2018
  3. BioLib, consulté le 10 novembre 2018
  4. Voir « crabe » dans le Dictionnaire des Sciences Animales
  5. Gregory Jensen, Grzimek's Animal Life Encyclopedia, vol. 2, Detroit, Thomson-Gale, (ISBN 978-0-7876-5362-0), « Order:Decapoda », p. 208
  6. King Crabs of the World: Biology and Fisheries Management, CRC Press, , 3–7 p. (ISBN 978-1-4398-5542-3)
  7. Michael Kluce, « Paralithodes camtschaticus », Animal Diversity Web (consulté le )
  8. « Vu du Ciel : le crabe de Staline », sur rtbf.be

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :