Flétan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flétan
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Flétan » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Taxons concernés

Dans la sous-famille des Hippoglossinae :
Grand flétan de 300 livres (~130 kg) pêché près de Homer wharf (quai Homer) en Alaska vers 1904 (Ce n'est pas le record de taille ni de poids)

Le terme « flétan » est le nom vernaculaire donné en français à certains grands poissons plats de la sous-famille des Hippoglossinés.

Le flétan fait l'objet d'une surpêche intensive qui génère des conflits internationaux y compris sur des ressources distantes (ex : « l'arrestation de l'ESTAI a été rendue nécessaire pour mettre fin à la surpêche du flétan du Groenland pratiquée par les pêcheurs espagnols », arrestation considérée comme illégale par l'Espagne et la commission européenne[1]) ;
une étude du centre de recherches Océan du futur de Kiel, publiée en 2010, a montré que, malgré les efforts de la Commission internationale du flétan du Pacifique et d'autres instances de ce type, même en arrêtant totalement la pêche de ce poisson (ainsi que de 11 autres espèces, dont le cabillaud et la plie), on ne pourrait pas reconstituer leur stock avant 2015, ce qui était objectif fixé par l'Union européenne lors du sommet de la Terre de 2002[2].

Flétan et santé humaine[modifier | modifier le code]

C'est une des espèces de poissons (carnivores ou charognards) qui peuvent contenir des taux préoccupants de méthylmercure[3], dont le taux dans l'océan pourrait augmenter suite à la fonte des pergélisols arctiques qui en ont accumulé de grandes quantité[4].

Liste des noms de flétans [modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cour internationale de justice (1995), Affaire de la compétence en matières de pêcheries / Espagne contre canada, Mémoire du Royaume d'Espagne (PDF, 112 pages).
  2. 30 ans pour atteindre les objectifs de l'UE en matière de reconstitution des réserves halieutiques ?, Bulletins électroniques d'Allemagne, 27 janvier 2010, Ministère des Affaires étrangères (France).
  3. https://www.anses.fr/fr/content/consommation-de-poissons-et-exposition-au-m%C3%A9thylmercure
  4. Chuster & al. (2018) Permafrost Stores a Globally Significant Amount of Mercury, Geophysicoal reserach

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]