Péninsule de Seward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seward.
Péninsule de Seward

La péninsule de Seward est une large péninsule de la côte ouest de l'Alaska. Elle projette environ 320 km pour une largeur variant de 145 à 225 km, elle s'avance dans la mer de Béring entre le Norton Sound, le détroit de Béring, la mer des Tchouktches et le golfe de Kotzebue, juste en dessous du Cercle arctique.

La péninsule de Seward est l'un des restes du pont terrestre de Béringie, terre émergée d'environ 1 500 km de large qui reliait la Sibérie au continent Nord américain durant la glaciation du Pléistocène. Ce pont de terre facilitait la migration des humains, aussi bien que les espèces animales et végétales entre l'Asie et l'Amérique du Nord.

Les découvertes archéologiques dans toute la péninsule de Seward prouvent que l'inuit d'iñupiat avait vécu dans la région pour des milliers d'années. Des excavations sur des sites tels que Trail Creek Caves (en) et le cap Espenberg dans la Bering Land Bridge National Preserve (en) aussi bien qu'au cap Denbigh dans le sud ont apporté des connaissances sur la chronologie des migrations préhistoriques d'Asie vers la péninsule Seward[1].

L'extrémité ouest de la péninsule est le cap Prince-de-Galles, le point le plus occidentale d'Amérique. Le cap ne se situe qu'à 84 km du cap Dejnev, terre continentale sibérienne la plus proche, et point le plus à l'est de l'Asie continentale.

La péninsule est nommée d'après William Henry Seward, le secrétaire d'État américain qui a négocié l'achat de l'Alaska à la Russie en 1867.

Démographie[modifier | modifier le code]

Communautés sur la péninsule de Seward, avec les évaluations de population d'état en 2005:

Ville Population
Nome 3,508
Shishmaref 581
Buckland 434
Koyuk 350
Brevig Mission 327
Elim 302
Teller 263
White Mountain 224
Wales 151
Golovin 145
Deering 139

D'autres endroits sur la péninsule incluent les villes de Council, Solomon (en), Candle, Haycock (en) et Taylor (en).

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]