Keshigten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Keshigten
Pays Chine
Région Mongolie-Intérieure
Nombre de locuteurs 20 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mvf [2]
IETF mvf[2]

Le keshigten est un dialecte mongol parlé en Mongolie-Intérieure, en Chine.

Phonétique historique[modifier | modifier le code]

Le tableau montre les particularités du keshigten par rapport au mongol khalkha et au mongol littéraire[3].
Ce dialecte présente des différences phonétiques par rapport au khalkha de Mongolie. Il possède les affriquées palatales [t͡ʃ] et [d͡ʒ] contrairement au mongol qui a [t͡s] et [d͡z]. Les sourdes [t] et [t͡ʃ] deviennent sonores en début de mot quand la consonne de la syllabe suivante est [s], [x], [ʃ], [t] ou [t͡ʃ].

français keshigten mongol mongol littéraire
neige ʤɑs tsas časun
patience dəsbə̌r tɛsbɛr tesbüri
natte gədək gɛʣɛk gejige
vaciller gʏːbǎlʤǐx gʊiwalʣax γuibaljaqu
être accablé ʤœːxɔ̌x ʦɵːxɵx
mettre dans une couverture,
une enveloppe
dʊgdiːlǎx dʊktʊilax duγtuilaqu
sang ʤʊs ʦʊs jisu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation de Svantesson et al., 2005, p.143.
  2. a et b Code générique.
  3. Exemples, en notation API, tirés de Sun Zhu, 1996, op. cité

Sources[modifier | modifier le code]

  • (zh) Sūn Zhu, 1996, 蒙古语族语言研究 - Mĕnggŭyŭzú Yŭyán Yánjiū, Hohhot, Neimenggu Xuexia Chubanshe (ISBN 7-81015-583-0)
  • (en) Jan-Olof Svantesson, Anna Tsendina, Anastasia Karlsson, Vivian Franzén, 2005, The Phonology of Mongolian, The Phonology of the World's Languages, Oxford, Oxford University Press (2008) (ISBN 978-0-19-955427-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]