Kathleen Robertson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kathleen Robertson
Description de cette image, également commentée ci-après

Kathleen Robertson, en septembre 2010.

Naissance (44 ans)
Hamilton, Ontario, Canada
Nationalité Drapeau du Canada canadienne
Profession Actrice
Films notables Nowhere
Scary Movie 2
Hollywoodland
Les Dossiers secrets du Vatican
Séries notables Beverly Hills 90210
Boss
Bates Motel
First Murder

Kathleen Robertson est une actrice canadienne, née le à Hamilton (Ontario, Canada).

Elle est principalement connue, à la télévision, notamment pour avoir joué dans les séries télévisées Beverly Hills 90210 (1994-1997), Boss (2011-2013), Bates Motel (2014) et First Murder (2014-2016).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Elle passe sa primaire à la Sherwood Secondary School et poursuit ensuite ses études dans une prestigieuse école privée locale, la Hillfield Strathallan College.

Elle commence à prendre des cours d'interprétation dès l'âge de 10 ans et obtient des rôles dans des productions de théâtres locales[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Après quelques premières interventions dans des séries télévisées canadiennes, dont la majorité sont inédites en France (Le Clan Campbell, Mon plus beau secret, C.B.C.'s Magic Hour et E.N.G.), elle décroche, en 1990, son premier rôle régulier pour la série télévisée Une maison de fous, adaptée du jeu d'aventure Maniac Mansion de 1987. La prestation de Kathleen Robertson est remarquée et saluée par la critique, notamment via deux nominations consécutives pour le Young Artist Awards dans la catégorie Meilleure jeune actrice dans une série télévisée[2]. Cette cérémonie récompense spécifiquement les jeunes talents qui se distinguent à la télévision et au cinéma.

Côté grand écran, Kathleen Robertson commence sa carrière, en 1992, dans le thriller dramatique Mémoire traquée de Patrick Dewolf. C'est une année charnière pour l'actrice puisqu'elle figure également au casting de trois téléfilms, dont l'érotique Belle et Dangereuse avec Nicole Eggert et Corey Haim et le téléfilm de science fiction New York, alerte à la peste avec la drôle de dame Kate Jackson, nominé dans la catégorie Meilleur téléfilm lors de la cérémonie des Gemini Awards de 1993[3].

Révélation télévisuelle[modifier | modifier le code]

Logo de la série télévisée Beverly Hills 90210.

En 1994, elle intègre la distribution principale de la série télévisée Beverly Hills 90210 d'Aaron Spelling, dans laquelle elle interprète le personnage de Clare Arnold, durant trois saisons et près de cent épisodes, aux côtés de Jennie Garth, Ian Ziering, Shannen Doherty, Tori Spelling ou encore Luke Perry. Il s'agit d'un soap opera pour adolescents. Cette série connaît un grand succès commercial et elle est aujourd'hui encore, considérée comme culte. Elle a même donné naissance à quatre séries dérivées, dont la plus populaire est Melrose Place. Le dernier épisode attirera 25 millions de téléspectateurs américains nostalgiques.

Parallèlement au tournage de la série, l'actrice tourne peu. Elle est à l'affiche du téléfilm Le Prix de la vengeance et intervient dans un épisode de la série L'Homme à la Rolls.

Après l'arrêt de Beverly Hills 90210, lors de la dixième saison, Kathleen Robertson joue dans le film dramatique Nowhere de Gregg Araki, son ex-compagnon[4]. Nowhere est le dernier volet de la trilogie Teenage Apocalypse de Gregg Araki comprenant aussi Totally F***ed Up (1993) et The Doom Generation (1995). Considéré comme une apologie ou une violente critique de l'univers narco sexy trash dans lequel les protagonistes évoluent, ce film bénéficie d'un casting copieux, avec notamment James Duval, Christina Applegate, Ryan Phillippe, Heather Graham, Mena Suvari, Denise Richards et Rose McGowan ainsi que Shannen Doherty y font des apparitions.

Elle enchaîne ensuite sur un rôle mineur dans la comédie I Woke Up Early the Day I Died avec Christina Ricci puis, elle occupe le rôle principal de Splendeur, toujours sous la direction du cinéaste Gregg Araki.

Seconds rôles, téléfilms et cinéma indépendant[modifier | modifier le code]

Entre 2000 et 2001, l'actrice multiplie les projets confidentiels, on la retrouve, entre autres, dans la comédie horrifique Psycho Beach Party, elle joue les seconds rôles dans De toute beauté avec Minnie Driver et Kathleen Turner ainsi que dans la comédie Speaking of Sex.

Après une figuration au casting de la comédie Sam, je suis Sam, portée par Michelle Pfeiffer et Sean Penn, elle participe au film parodique Scary Movie 2 où elle retrouve de nouveau Tori Spelling, en 2002. Le second volet de cette saga est un important succès au box office[5] et permet à Kathleen Robertson d'être nommée, lors de la cérémonie des Canadian Comedy Awards, dans la catégorie Meilleure interprétation féminine comique[2].

À la télévision, elle incarne le premier rôle féminin du téléfilm Torso: The Evelyn Dick Story, salué par la profession et permettant à Kathleen d'être nommée pour un Gemini Award de la meilleure actrice dans une mini série ou un téléfilm dramatique[6]. Toujours en 2002, elle obtient un rôle conséquent dans le film dramatique indépendant XX/XY dans lequel elle fait face à Mark Ruffalo. Puis, l'actrice apparaît à nouveau sur les petits écrans avec la série télé Girls Club, créée par le célèbre David E. Kelley.

En 2005, elle joue les guest star pour New York, section criminelle et l'année d'après dans la série Médium avec Patricia Arquette. S'en suit des participations à des films indépendants et moins grand public, et on la retrouve en tête d'affiche, en 2006, du téléfilm dramatique Issue fatale, qui lui permet d'obtenir une nouvelle nomination à un Prix Gemini.

En 2007 (sortie française), Kathleen Robertson est à l’affiche du film Hollywoodland de Allen Coulter dans le rôle de Carol Van Ronkel. Le film est présenté à la Mostra de Venise 2006. Elle intervient ensuite dans la sitcom The Business, qui présente le monde impitoyable d'Hollywood, ou elle officie également en tant que productrice exécutive. Ce show canadien durera deux saisons[7] et l'ensemble de la distribution est saluée par la critique.

Cette même année, elle intègre la mini série américaine en trois épisodes de 90 minutes, Deux princesses pour un royaume. C'est une adaptation libre du conte Le Magicien d'Oz, avec entre autres éléments ajoutés, de la science-fiction et de la fantasy. Au casting on trouve Zooey Deschanel et Alan Cumming. Kathleen Robertson interprète Azkadellia, la principale antagoniste de la mini-série. Le rôle est basé sur le personnage de la méchante sorcière de l'Ouest dans Le Magicien d'Oz. Une performance remarquée et appréciée, l'actrice est élue Meilleure actrice dans une mini série ou un téléfilm lors de la cérémonie des Women's Image Network Awards de 2008.

Entre 2009 et 2010, habituée du petit écran, Kathleen Robertson multiplie les apparitions dans des shows populaires comme Flashpoint, Les Experts : Miami sans oublier les téléfilms comme avec Shannon Elizabeth pour la romance Un mariage presque parfait. Elle n'en oublie pas le cinéma puisqu'elle participe au film dramatique A Night for Dying Tigers, présenté en première mondiale à l'occasion de la 35e édition du Festival international du film de Toronto (TIFF).

Retour télévisuel remarqué[modifier | modifier le code]

Kathleen Robertson, en 2014, sur le tapis rouge de la soirée organisée par Mingle Media TV.

Entre 2011 et 2013, elle interprète Kitty O'Neil dans la série Boss, diffusée sur la chaîne américaine Starz. Ce drama politique suit le parcours de Tom Kane, le Maire de Chicago, qui découvre qu'il est en train de devenir fou et seul son médecin est au courant. La première saison est bien accueillie par la critique[8]. Les audiences de la deuxième saison sont nettement en déca des attentes de la production qui prend la décision d'annuler la série[9].

À cette même période, Kathleen Robertson participe à deux projets venant du cinéma indépendant pour Losing Control et Down the Road Again. À la télévision, elle est dans le téléfilm Seal Team 6: The Raid on Osama Bin Laden de John Stockwell, qui retrace le parcours des forces spéciales américaines contre Oussama ben Laden, en 2011, au Pakistan. Puis, elle est la tête d'affiche de L'Heure du crime diffusé par le groupe Lifetime. Elle enchaîne en jouant, le temps d'un épisode, dans les séries policières canadiennes Rookie Blue et Cracked.

En 2014, elle intègre la distribution du film d'épouvante Les Dossiers secrets du Vatican et elle reçoit une nomination pour le Canadian Screen Awards de la meilleure interprétation par une actrice dans une mini série ou un téléfilm dramatique pour sa participation au téléfilm Mr Hockey: The Gordie Howe Story[2]. Cette même année, elle joue dans la deuxième saison de Bates Motel sur A&E pour un arc narratif de cinq épisodes.

Elle décroche ensuite le rôle-titre de la série policière d'anthologie First Murder aux côtés de Taye Diggs sur la chaîne TNT. Cette série permet à Kathleen de prétendre au titre de meilleure actrice dans une série télévisée américaine lors de la cérémonie des Golden Maple Awards de 2015[2]. Bien que les audiences soient suffisantes et les critiques positives[10], les producteurs prennent la décision d'arrêter la production au terme de la troisième saison tout en apportant une réelle conclusion[11], en raisons d'une réorientation créative amorcée par la chaîne de diffusion américaine.

Vie privée[modifier | modifier le code]

De 1997 à 1999, elle a été en couple avec le réalisateur Gregg Araki[12],[13].

Depuis novembre 2004, elle est mariée à Chris Cowles. Le couple a eu un garçon prénommé William Robertson Cowles, né le [1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[2].
Kathleen Robertson, aux Emmy Awards de 2008.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Gemini Awards 2007 :
    • Meilleure interprétation d'ensemble dans une série comique pour The Business
    • Meilleure interprétation par une actrice dans une mini série ou un téléfilm dramatique pour Issue fatale

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :