Jean Beaudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Beaudin est un réalisateur, scénariste, monteur et producteur québécois né le 6 février 1939 à Montréal (Canada).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l’École des Beaux Arts de Montréal (Jean-Paul Lemieux est un de ses professeurs) avant d’aller se perfectionner en photographie à Zurich. De retour au Québec en 1964, il rentre à l’Office national du film où il travaille à la réalisation d’une série de films sur les mathématiques et la géométrie.

En 1970, il entreprend son premier long-métrage de fiction Stop, un drame de mœurs qui n’obtient aucun succès, ni critique ni public. Son second long-métrage Le Diable est parmi nous, drame policier mâtiné de fantastique, n’est guère mieux accueilli. Il se tourne alors vers la réalisation de courts et de moyens métrages de fiction comme Les Indrogables ou Cher Théo.

C’est avec le long-métrage J.A. Martin photographe, en 1977, que le talent de Jean Beaudin s’affirme pour de bon. Étude d’une relation de couple dans le Québec rural des années 1900, le film bénéficie d’un accueil critique et public largement favorable. Présenté en compétition au festival de Cannes, il y reçoit le prix œcuménique alors que la vedette féminine, Monique Mercure, gagne un prix d’interprétation.

Beaudin enchaine en 1980 avec Cordélia, évocation d’une affaire criminelle célèbre de la fin du XIXe siècle : le procès pour meurtre de Cordélia Viau et de son amant présumé. Son film suivant, Mario, adaptation libre du roman ‘La sablière’ de Claude Jasmin, est présenté en première mondiale au Festival des Films du monde et emporte l'adhésion de la critique. Il réalise ensuite une adaptation du populaire roman d’Yves Beauchemin Le Matou. Tourné à la fois pour la télévision et le cinéma, 'Le Matou' obtient un succès certain malgré des critiques tièdes.

Après avoir dirigé quelques épisodes de la série L'Or et le Papier, Beaudin s’attelle à la réalisation de la télé-série Les Filles de Caleb inspirée du roman d’Arlette Cousture. Drame sentimental situé, une fois encore, dans le Québec rural du début du XXe siècle, la série est diffusée lors de la saison 1989-1990. Maintenant considérée comme un classique de la télévision québécoise, la série obtient un succès retentissant lors de sa diffusion et récolte 13 prix Gémeaux dont celui de la meilleure série dramatique. Beaudin lui-même reçoit le Gémeau de la mise-en-scène.

Jean Beaudin se consacre ensuite à l'adaptation cinématographique de la pièce de René-Daniel Dubois Being at Home with Claude, qui avait connu un grand succès sur scène. Le film est favorablement accueilli au Québec et est présenté à Cannes dans la section 'Un Certain Regard'. Beaudin réalise par la suite les télé-séries Shehaweh, sur le destin d'une amérindienne au début de la colonisation en Nouvelle-France, Miséricorde, scénarisée par Fabienne Larouche et Réjean Tremblay, et Ces enfants d'ailleurs, adaptation d'un autre roman d'Arlette Cousture. Mais ces séries ne suscitent cette fois qu'un accueil mitigé.

Il revient au cinéma en 1999 avec Souvenirs intimes, un drame psychologique adapté d'un roman de Monique Proulx, puis obtient un bon succès avec la mini-série Willie, biographie du chanteur Willie Lamothe. Il tourne par la suite le polar Le Collectionneur, d'après un livre de Chrystine Brouillet, puis l’ambitieuse saga historique Nouvelle-France. Doté d'un budget imposant et d'une distribution prestigieuse, Nouvelle-France est plutôt mal reçu par la critique. Tenant de l'énigme policière et de l'étude psychologique, Sans elle, le film le plus récent de Jean Beaudin, marque un retour à un cinéma plus intimiste.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme monteur[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]