Mercedes-Benz Unimog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’automobile image illustrant les camions
Cet article est une ébauche concernant l’automobile et les camions.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Unimog U400, version construite depuis 2000

Unimog est une marque commerciale de Mercedes-Benz, créée pour promouvoir ses petits camions utilitaires tout-terrain. Le nom est la contraction de l'expression allemande « UNIversal-MOtor-Gerät », signifiant « tout-terrain motorisé universel ».

Au départ c'est un hybride entre le camion et le tracteur agricole. Le premier modèle 401 Diesel date des années 1950 et n'a cessé d'évoluer. En 2007, les versions produites sont équipées d'un moteur six-cylindres en ligne de 6 litres de cylindrée développant 240 ch. En 2015 le modèle U 4023/5023 est doté d'un quatre-cylindres de 231 ch[1].

Unimog 411[modifier | modifier le code]

En 1956 est créé l'Unimog 411, qui est l'évolution du modèle 401. Ce modèle est doté d'un moteur quatre-cylindres Diesel développant 36 ch. La principale modification par rapport au 401 est le nouveau système de faux châssis trois-points qui, couplée avec l'option « vérin hydraulique » permet au 411 la fonction « tri-benne », qui permet de verser le plateau à gauche, à droite ou vers l’arrière. Ce modèle propose en option la boîte de vitesses synchronisée en 1957 et abolit complètement la boîte de vitesses à crabots en 1959 en disposant de série de la boîte synchronisée. Ces Unimog se conduisent tous en France avec le permis B. Adopté par les agriculteurs, ce modèle a pu être identifié en tant que tracteur agricole sur la carte grise, ce qui permet au véhicule de ne pas être soumis au contrôle technique.

À partir de 1957, les 411 peuvent recevoir une cabine fermée en option construite par la firme Westfalia. Le 411 propose de nombreuses options comme le relevage trois-points hydraulique, la tribenne, les prises de force, la faucheuse Busatis, le treuil Mercedes Typ B, etc..

Le 411 va rester la référence jusqu'au milieu des années 1970.

Unimog 404[modifier | modifier le code]

Unimog U401 (de 1954)

L'Unimog 404 est un utilitaire de taille moyenne, 2 900 kg à vide, à cabine bâchée ou plus rarement tôlée. Il était équipé à l'arrière soit d'un plateau bâché pour le transport de personnes et de matériel, soit d'une cabine fermée pour le matériel radio. Compte tenu de sa robustesse et de ses capacités de franchissement en tout terrain, en usage civil, il a été souvent utilisé par les pompiers équipé d'une pompe et d'une citerne. C'est d'ailleurs le seul Unimog à avoir été conçu au départ pour un usage militaire, alors que parmi les autres modèles conçus pour un usage civil, certains ont été adaptés pour les armées de nombreux pays.

Le moteur est un six-cylindres essence de 2,2 litres sur les versions 404.1 et 2,8 litres sur les 404.0 (très rares).

Les Unimog 404 construits à partir de 1954, bien qu'anciens, bénéficient de caractéristiques techniques intéressantes en tout terrain :

  • blocage des différentiels avant et arrière et engagement du train avant en roulant ;
  • boite entièrement synchronisée à six rapports avant, dont deux extra lents, plus deux arrières ;
  • garde au sol de 40 cm grâce aux « ponts portiques » : les ponts avant et arrière sont décalés vers le haut par rapport aux axes des roues, l'entraînement se faisant par deux engrenages par roue (appelés « réducteurs ») dans les corps des ponts à leurs extrémités ;
  • allumage entièrement blindé et étanche, pour permettre un franchissement dans 1,20 mètre d'eau, et éviter des interférences dans les communications radio ;
  • suspension à ressorts hélicoïdaux permettant des débattements importants.

L'innovation[modifier | modifier le code]

L'Unimog a été un précurseur sur de nombreux points, il a servi de modèle pour la création de véhicules équivalents apparus dix ans plus tard. Certaines de ses caractéristiques comme le « pont portique » sont toujours utilisées sur les camions militaires ou civils.

Utilisateurs militaires[modifier | modifier le code]

Les Unimog sont notamment utilisés comme véhicule de transport, de commandement, de communication, de réparation ou encore comme ambulance.

Outre la Bundeswehr, l'Unimog est utilisé ou a été utilisé dans un grand nombre de forces armées dont les forces armées argentines, australiennes, britanniques, belge, boliviennes, brésiliennes, chiliennes, danoises, estoniennes, américaines, , finlandaises, françaises, grecques, hongroises, indonésiennes, irlandaises, luxembourgeoises, mexicaines, néerlandaises, néo-zélandaise, pakistanaises, paraguayennes, portugaises, rhodésiennes, singapouriennes, sud-africaines, suisses, taïwanaises et turques.

  • Drapeau des États-Unis États-Unis : l'US Army utilise l'Unimog pour atteindre des installations éloignées. Environ 2 500 Unimog en version génie (Small Emplacement Excavator, ou « SEE », Unimog FLU-419) étaient en service dans l'armée et le Corps des Marines dans le milieu des années 1990. Ces derniers ont été retirés du service en 2010.
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : les Unimog ont notamment été utilisés pendant la guerre du Golfe en 1991, pour le ravitaillement des opérations des SAS.
  • Drapeau de la Suisse Suisse : l'Armée suisse a utilisé plusieurs modèles d'Unimog :
    • 600 Unimog D 401, mise en service en 1950, retrait en 1990 ;
    • 540 Unimog D 2010, 160 vhc en 1951 et 380 vhc en 1952 ;
    • 109 Unimog 411 dont 70 Unimog D 411.118, entre 1963 et 1973, notamment en version poseur de câbles téléphoniques ;
    • 2000 Unimog S 404 (S 404.111, S 404.113/114, S 404.115) en plusieurs versions notamment transport (Vhc tt léger de transport), conduite de tir d'artillerie, réparation, maintenance, pièces de rechanges, radiogoniomètre, fraiseuse neige, etc. ;
    • Unimog U5000 (437.4), véhicule d'extinction de 3 000 litres pour feux de forêts (camion-citerne feux de forêts) ;
    • Unimog U400, véhicule de nettoyage d'aérodrome (vhc nett ld 01 aérod) en plusieurs versions.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]