Justin-Benjamin Chabaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabaud.
J. Benjamin Chabaud
Biographie
Naissance
Décès
Abréviation en botanique
ChabaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Justin-Benjamin[1] (ou Justin-Baptistin[2]) Chabaud, né en 1833 et mort en 1915, est un botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Botaniste de la Marine[3], fondateur (1868) et Vice-Président de la Société d'Agriculture, d'Horticulture et d'Acclimatation de Toulon, il fut directeur du jardin botanique de Saint Mandrier[4] et officia comme chargé des cours de botanique pratique à l'École de médecine navale.

Il décrit et donne le nom définitif au Yucca filifera en 1876[5] à partir de la floraison du spécimen du plantier de Costebelle, à Hyères. Il décrit également le Phoenix canariensis en 1882[6]. Il est l'un des principaux animateurs de l'acclimatation sur la Côte d'Azur au XIXe siècle.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Hiver de 1870-71 au Jardin botanique à Saint-Mandrier, Toulon, 1871
  • Végétaux exotiques cultivés en plein air dans la région des orangers (France), Toulon, 1871
  • Les Jardins de la Côte d'Azur, 1910
  • Les Palmiers de la Côte d'Azur : distribution géographique, culture, description des genres et espèces, Paris, Librairie agricole de la Maison rustique, 1915
  • Cycadées de la Côte d'Azur, (posthume)
  • Très nombreuses communications dans des journaux scientifiques

Références[modifier | modifier le code]

  1. Taxonomic Literature, Suppl. IV, 1997, p. 30, lire en ligne
  2. Journal d'agriculture pratique, de jardinage et d'économie domestique, 1889, p. 667-668, lire en ligne
  3. J.B. Chabaud, jardinier en chef du jardin de la Marine, consulté le 19 décembre 2010.
  4. A. Robertson – Proschowsky, G. Roster et B. Chabaud, La résistance au froid des palmiers, Champflour, (ISBN 2-87655-039-3), p. 248.
  5. J.B. Chabaud, « Floraison d'un Yucca filifera », Revue Horticole, no 48,‎ , p. 432.
  6. Chabaud, « Le Phoenix canariensis.» dans Provence Agricole et Horticole Illustrée, 1882, vol.  19, p. 293–297.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Chabaud est l’abréviation botanique standard de Justin-Benjamin Chabaud.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI