Palais de l'agriculture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais de l'agriculture
PA00080962 Palais de l Agriculture Nice.jpg
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Architecte
Construction
Propriétaire
Département des Alpes-Maritimes
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte des Alpes-Maritimes
voir sur la carte des Alpes-Maritimes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nice
voir sur la carte de Nice
Red pog.svg

Le Palais de l'Agriculture de Nice datant du XXe siècle. Il est situé au no 113 sur la Promenade des Anglais.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Palais de l'Agriculture est le siège de la Société centrale d'agriculture, d'horticulture et d'acclimatation de Nice et des Alpes-Maritimes (SCAH), société savante fondée en 1860, association loi 1901, reconnue d'utilité publique depuis 1894.

Il a été construit en 1900-1901 sur les plans de l'ingénieur des Arts et Métiers Paul Marin, secrétaire général de la Société centrale d'agriculture, d'horticulture et d'acclimatation de Nice et des Alpes-Maritimes. Il a été inauguré le 8 avril 1901 par le Président de la République, Émile Loubet. C'est un témoin de l'architecture de la Belle Époque sur la promenade des Anglais.

Propriété de la SCAH, l'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le [1]. Le bâtiment a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle ». Sa restauration s'est achevéeen 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hervé Barelli, Une institution locale du développement agricole : la Société centrale d’agriculture de Nice et des Alpes-Maritimes, 1860-1914, p. 66-78, Nice-Historique, année 1996, no 21 Texte

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]