José María Sison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

José María Canlás Sison est un écrivain et militant communiste philippin, né le .

Il étudie à l'Université des Philippines et en Indonésie. Il fonde en 1968 l'actuel Parti communiste des Philippines.

Depuis , son nom figure sur la liste des personnes suspectée de soutenir le terrorisme par les États-Unis et l'Union européenne (mais la Cour de justice des Communautés européennes a annulé la décision portant son nom sur la liste des personnes suspectées de soutenir le terrorisme par un arrêt du ). Le , il est arrêté par la police néerlandaise pour trois meurtres (Romulo Kintanar en 2003, Arturo Tabara et Stephen Ong en 2006) qu'il est suspecté d'avoir commandité aux Pays-Bas (d'où compétence des Pays-bas pour le juger). En octobre de la même année, Sison est remis en liberté car les charges pesant sur lui n'étaient pas suffisantes pour le maintenir en détention, néanmoins, l'enquête continue[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]