Hull City Association Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hull City
Logo du Hull City
Généralités
Nom complet Hull City Association Football Club
Surnoms The Tigers
Fondation 1904
Statut professionnel depuis 1905
Couleurs Ambre et noir
Stade KCOM Stadium
(25 586 places)
Siège Boothferry Park
Kingston upon Hull HU4 6EU
Championnat actuel League One (D3)
Président Drapeau : Égypte Assem Allam (en)
Entraîneur Drapeau : Irlande du Nord Grant McCann
Joueur le plus capé Drapeau : Écosse Andy Davidson (en) (579)
Meilleur buteur Drapeau : Angleterre Chris Chilton (en) (222)
Site web www.hullcitytigers.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Angleterre de football D3 2020-2021
0

Hull City Association Football Club est un club de football anglais fondé en 1904 et basé dans la ville de Kingston upon Hull.

Le club évolue lors de la saison 2008-2009 en Premier League, pour la première fois de son histoire, à la suite de sa victoire lors des barrages de la Football League Championship en 2007-2008 (1-0 face à Bristol City). La saison 2009-2010 fut beaucoup moins glorieuse que la précédente pour les Tigers. Outre le licenciement de l'emblématique manager Phil Brown en cours de saison, lui qui avait grandement participé à la montée du club en Premier League en 2008, Hull City et son remplaçant Iain Dowie, n'ont pu empêcher la relégation en Championship pour la saison 2010-2011, en se classant 19e, devant Portsmouth mais surtout derrière Burnley et West Ham classés respectivement 18e et 17e.

Le club évolue depuis la saison 2017-2018 en EFL Championship (division 2 anglaise).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Hull City Association Football Club est créé en  ; de précédentes tentatives se sont avérées difficiles à cause de la prédominance du rugby à Kingston-upon-Hull, avec les clubs de Hull FC et les Hull Kingston Rovers.

Montée en D2, puis déclin[modifier | modifier le code]

Après plusieurs saisons au troisième échelon du championnat anglais, Hull City est promu en D2 en 1985 sous l'impulsion du joueur-entraîneur Brian Horton. Après une très belle première saison (6e), le club amorce une lente descente, finissant respectivement 14e, 15e, puis 21e. Après un sursaut en 1990 (14e), le club est relégué en D3 en 1991 après avoir terminé à la dernière place. En grosse difficulté sur le plan financier, Hull City bascule en D4 (Third Division) en 1996. Le club est alors repris par l'ancien tennisman David Lloyd, mais continue sa chute, se battant toute la saison contre la relégation en Conference (D5).

The Great Escape[modifier | modifier le code]

La saison 1998-99 est surnommée "The Great Escape" auprès des supporters des Tigers : à la fin du mois de décembre, Hull est bon dernier de D4, avec 17 défaites en 24 matches, ce qui coûte sa place au coach Mark Hateley au mois de novembre. La Conference leur tend les bras, et le club, en manque de liquidités confie les clés de son équipe à Warren Joyce, dans un rôle de joueur-entraîneur. A partir de janvier 1999, Hull City empile les bons résultats, avec 10 victoires et 8 nuls lors des 22 derniers matches. Les Tigers battent notamment le champion, Brentford (2-0), les barragistes Rotherham (1-0) et Leyton Orient (2-1), et accrochent le promu Cardiff dans son stade (1-1). Le club se sauve et envoie Scarborough en Conference.

Reprise du club et remontée[modifier | modifier le code]

Hull City demeure dans une situation extra-sportive compliquée, ce qui ne l'empêche pas sportivement de se mêler à la lutte pour la montée. Le club échoue à remonter lors des playoffs 2000-01, éliminé par Leyton Orient. Dans la foulée, un groupe d’investisseurs emmenés par Adam Pearson, alors directeur commercial de Leeds United, reprend les Tigers, et stabilise la situation financière.

Sous son impulsion, le club se reconstruit petit à petit, et termine la saison 2003-04 à la 2e place, montant en League One (D3). Dans la foulée, Hull City enchaîne avec une deuxième promotion consécutive, terminant la saison de League One 2004-05 à la deuxième place, juste derrière Luton Town. Les saisons suivantes en Championship (D2) sont mouvementées, et Hull City voit passer plusieurs entraîneurs, qui parviennent à maintenir les Tigers. En juin 2007, Adam Pearson quitte le club, après "l'avoir mené aussi haut qu'il le pouvait", et revend ses parts à un consortium mené par l'homme d'affaires Paul Duffen.

En 2008, Hull City termine la saison à la 3e place, remporte la demi-finale des playoffs contre Watford (2-0, 4-1), puis la finale contre Bristol City (1-0). Après 104 ans, les Tigers découvrent donc la Premier League. L'ascension de la D4 à la D1 en seulement 5 saisons, est la troisième la plus rapide de l'histoire du football britannique, après Swansea (1977-81) et Wimbledon (1982-86)[1].

Un bref passage en Premier League[modifier | modifier le code]

Hull fait partie des favoris à la relégation, mais tempère ce statut en remportant son premier match en Premier League face à Fulham (2-1) . Avec une seule défaite dans leurs neuf matchs d'ouverture, des victoires à l'extérieur contre Arsenal et Tottenham, Hull City se trouve même temporairement co-leader de la Premier League, à la suite d'une victoire 3-0 contre West Bromwich Albion. Le contrecoup est difficile pour les promus, qui enchaînent les contre-performances, et finissent la saison à la 17e, se sauvant de justesse (un point d'avance sur Newcastle, premier relégué).

La saison suivante, le , le président Paul Duffen démissionne de son poste, ce qui marque le retour d'Adam Pearson le . Le , l'entraîneur Phil Brown est remercié après une série de quatre défaites qui plonge Hull dans la zone de relégation. Le remplaçant de Brown est l'ancien joueur et entraîneur de Crystal Palace Iain Dowie, une nomination mal accueillie par les supporters, qui espéraient voir un "grand nom" à la tête de l'équipe. Le club ne parvient cependant pas à redresser la barre, et la relégation de Hull City est confirmé le , après un match nul 2-2 à Wigan Athletic. Le contrat de Iain Dowie est résilié, et Nigel Pearson est nommé comme nouvel entraîneur.

Retour en Championship[modifier | modifier le code]

La saison 2010-11 est moyenne, l'équipe finissant 11e, mais Hull bat le record du club de 14 matches à l'extérieur sans défaite, détenu depuis plus de 50 ans. Lors de la dernière journée du championnat, Bristol City brise la série (3-0), à la 17e rencontre.

Le , Nigel Pearson quitte le club pour retourner à Leicester. Nick Barmby est nommé successeur, mais est limogé en mai 2012 après avoir critiqué publiquement les propriétaires du club dans une interview accordée à un journal local. Hull finira la saison 8e, et n'accède pas aux barrages pour la montée.

Le , Steve Bruce est nommé à la tête de l'équipe avec un contrat de trois ans. Pour sa première saison, il fait remonter les Tigres en Premier League, en finissant 2e du championnat.

Remontée en PL et Ligue Europa[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2013-14, Hull se maintient sans difficultés, et réalise même l'exploit de se qualifier pour la finale de la FA Cup après une victoire contre Sheffield United (5-3) en demi-finale. La finale de FA Cup les oppose à Arsenal, et voit Hull mener rapidement 2-0. Les Gunners se réveillent ensuite, et parviennent à accrocher la prolongation, où ils prennent le dessus grâce à un but d’Aaron Ramsey (3-2). Malgré cette défaite, Hull obtient sa qualification pour sa première coupe d'Europe. Les Tigres joueront donc le troisième tour de qualification à la Ligue Europa.

Le , Hull fait ses débuts dans la compétition européenne, au troisième tour de qualification de la Ligue Europa. La première rencontre les oppose aux Slovaques du FK Trencin, et Hull y obtient un nul (0-0). Le retour marque un premier succès (2-1), et une qualification pour le tour suivant. Le quatrième tour les mets aux prises avec le SK Lokeren (Belgique). Battus au match aller sur une erreur de MacGregor mise à profit par Hans Vanaken (1-0), les Tigers remportent le retour sur le score de 2-1. Suite à la règle du but à l'extérieur, le parcours européen de Hull City s'arrête là. En , Steve Bruce signe un nouveau contrat de trois ans avec le club, mais ne peut éviter une nouvelle relégation à l'issue de la saison 2014-15 (18e).

Le retour à l'étage inférieur est cependant de courte durée. Hull City finit la saison à la 3e place de Championship (à égalité avec Brighton), et se qualifie pour les playoffs. Les Tigers disposent ensuite de Derby County (3-0, 0-2) et remportent la finale contre Sheffield Wednesday (1-0), retrouvant la Premier League pour la troisième fois. En juillet 2016, Steve Bruce démissionne de son poste et n'accompagne pas Hull en Premier League. Il déclare à la presse quelques jours plus tard qu'il n'était pas satisfait par l'inactivité du club sur le marché des transferts. Mike Phelan prend le relais comme intérimaire, puis est confirmé à son poste en octobre. Mais la saison est difficile et les Tigers sont constamment dans la zone rouge. En janvier 2017, la direction nomme Marco Silva comme coach, mais il ne peut empêcher une nouvelle relégation (18e), et démissionne à la fin de la saison.

Descente aux enfers[modifier | modifier le code]

La saison 2017-18 de Hull commence donc en Championship avec un nouveau coach, Leonid Slutsky, nommé en juin 2017. Devant l'absence de bons résultats, le technicien russe et le club mettent un terme à leur collaboration en décembre 2017. Nigel Adkins est nommé en remplacement peu de temps après, et conduit les Tigers à la 18e place. La saison suivante est également décevante, le club figurant parmi les relégables à la mi-saison, mais parvient à se redresser pour finir à la 13e place. Adkins démissionne à la fin de la saison 2018-19 et est remplacé par Grant McCann.

La saison 2019-20 est catastrophique pour Hull City. Elle commence pourtant relativement bien, avec une 9e place au début 2020. Mais le club sombre en janvier, avec un bilan de 2 sur 36, qui précipite les Tigers dans le fond du classement lorsque le championnat est interrompu à la suite de la crise du Covid-19. Le départ du joueur vedette Jarrod Bowen (West Ham) n'y est sans doute pas étranger. La reprise du championnat en juin n'est pas meilleure, avec une défaite à domicile contre Charlton (0-1) qui place le club en position de relégable pour la première fois de la saison. Malgré un sursaut contre Middlesbrough (2-1), Hull City s'enfonce irrémédiablement, et ramasse même un cinglant 8-0 en déplacement à Wigan le 14 juillet 2020, avant de perdre un match capital contre Luton Town (0-1), qui lui abandonne la lanterne rouge. Dernier à l'aube de la dernière journée, Hull City perd lourdement à Cardiff (3-0), et bascule en League One en compagnie de Wigan (sanctionné de 12 points) et Charlton.

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste le palmarès de Hull City actualisé au dans les différentes compétitions officielles au niveau national et international.

Palmarès du Hull City AFC
Championnats nationaux Coupes nationales

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1904.

Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre James Ramster 1904-1905
2 Drapeau : Angleterre Ambrose Langley 1905-1913
3 Drapeau : Angleterre Harry Chapman 1913-1914
4 Drapeau : Angleterre Fred Stringer 1914-1916
5 Drapeau : Angleterre David Menzies 1916-1921
6 Drapeau : Angleterre Percy Lewis 1921-1923
7 Drapeau : Irlande du Nord Billy McCracken 1923-1931
8 Drapeau : Angleterre Haydn Green 1931-1934
9 Drapeau : Angleterre Jack Hill 1934-1936
10 Drapeau : Angleterre David Menzies 1936
11 Drapeau : Angleterre Ernest Blackburn 1936-1946
12 Drapeau : Angleterre Frank Buckley 1946-1948
13 Drapeau : Angleterre Raich Carter 1948-1951
14 Drapeau : Angleterre Bob Jackson 1952-1955
15 Drapeau : Angleterre Bob Brocklebank 1955-1961
Rang Nom Période
16 Drapeau : Angleterre Cliff Britton 1961-1969
17 Drapeau : Irlande du Nord Terry Neill 1970-1974
18 Drapeau : Angleterre John Kaye 1974-1977
19 Drapeau : Écosse Bobby Collins 1977-1978
20 Drapeau : Angleterre Ken Houghton 1978-1979
21 Drapeau : Angleterre Mike Smith 1979-1982
22 Drapeau : Écosse Bobby Brown 1982
23 Drapeau : Angleterre Colin Appleton 1982-1984
24 Drapeau : Angleterre Brian Horton 1984-1988
25 Drapeau : Écosse Eddie Gray 1988-1989
26 Drapeau : Angleterre Colin Appleton 1989
27 Drapeau : Angleterre Stan Ternent 1989-1991
28 Drapeau : Angleterre Terry Dolan 1991-1997
29 Drapeau : Angleterre Mark Hateley 1997-1998
30 Drapeau : Angleterre Warren Joyce 1998-2000
Rang Nom Période
31 Drapeau : Écosse Billy Russell 2000
32 Drapeau : Angleterre Brian Little 2000-2002
33 Drapeau : Écosse Billy Russell 2002
34 Drapeau : Danemark Jan Mølby 2002
35 Drapeau : Écosse Billy Russell 2002
36 Drapeau : Angleterre Peter Taylor 2002-2006
37 Drapeau : Angleterre Phil Parkinson 2006
38 Drapeau : Angleterre Phil Brown 2006-2010
39 Drapeau : Irlande du Nord Iain Dowie 2010
40 Drapeau : Angleterre Nigel Pearson 2010-2011
41 Drapeau : Angleterre Nick Barmby 2011-2012
42 Drapeau : Angleterre Steve Bruce 2012-2016
43 Drapeau : Angleterre Mike Phelan 2016-2017
44 Drapeau : Portugal Marco Silva 2017
45 Drapeau : Russie Leonid Slutsky 2017
Rang Nom Période
46 Drapeau : Angleterre Nigel Adkins 2017-2019
47 Drapeau : Irlande du Nord Grant McCann 2019-

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Le 26 septembre 2020

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de l'Angleterre G George Long
2 Drapeau de l'Angleterre D Lewie Coyle
3 Drapeau de l'Australie D Callum Elder
4 Drapeau des Pays-Bas D Jordy de Wijs
5 Drapeau de l'Angleterre D Reece Burke
6 Drapeau de l'Angleterre M Richie Smallwood (Capitaine)
7 Drapeau de l'Angleterre A Mallik Wilks
8 Drapeau de l'Angleterre M Daniel Batty
9 Drapeau de l'Angleterre A Tom Eaves
10 Drapeau de l'Angleterre M George Honeyman
11 Drapeau de l'Écosse A James Scott
12 Drapeau de l'Angleterre D Josh Emmanuel
13 Drapeau de l'Angleterre G Matt Ingram
14 Drapeau de la Norvège M Martin Samuelsen
No. Nat. Position Nom du joueur
15 Drapeau de l'Angleterre D Alfie Jones
16 Drapeau de l'Angleterre M Hakeeb Adelakun (prêté par Bristol City)
17 Drapeau de l'Irlande D Sean McLoughlin
19 Drapeau de l'Angleterre A Keane Lewis-Potter
21 Drapeau de l'Angleterre D Brandon Fleming
22 Drapeau de l'Autriche M Thomas Mayer
24 Drapeau de l'Angleterre D Jacob Greaves
25 Drapeau du Ghana D Festus Arthur
27 Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) A Josh Magennis
28 Drapeau de l'Angleterre M Max Sheaf
32 Drapeau de l'Angleterre G Harvey Cartwright
33 Drapeau de l'Écosse M Greg Docherty
35 Drapeau de l'Angleterre A James Berry

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Joueur de l'année

Année Gagnant
2000 Drapeau : Angleterre Mark Greaves (en)
2001 Drapeau : Jamaïque Ian Goodison
2002 Drapeau : Angleterre Gary Alexander (en)
2003 Drapeau : Irlande du Nord Stuart Elliott
2004 Drapeau : Irlande Damien Delaney
Année Gagnant
2005 Drapeau : Irlande du Nord Stuart Elliott
2006 Drapeau : Pays de Galles Boaz Myhill
2007 Drapeau : Angleterre Andy Dawson
2008 Drapeau : Angleterre Michael Turner
2009 Drapeau : Angleterre Michael Turner
Année Gagnant
2010 Drapeau : Irlande Stephen Hunt
2011 Drapeau : Irlande Anthony Gerrard
2012 Drapeau : Slovénie Robert Koren
2013 Drapeau : Égypte Ahmed el-Mohammadi
2014 Drapeau : Angleterre Curtis Davies
Année Gagnant
2015 Drapeau : Angleterre Michael Dawson
2016 Drapeau : Uruguay Abel Hernández
2017 Drapeau : Angleterre Sam Clucas
2018 Drapeau : Angleterre Jarrod Bowen
2019 Drapeau : Angleterre Jarrod Bowen

Autres joueurs emblématiques

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Hull City joue au KCOM Stadium, le stade compte 25 586 places[2], il a été construit en 2002. Le club de rugby Hull FC est également résident dans ce stade.

Sponsors et équipementiers[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2014-2015 l'équipementier du club est Umbro.

Depuis l'année 2016 le sponsor est SportPesa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) inconnu, « The wait ends for Lyon and Hull », sur Fifa.com, (consulté le 22 juillet 2020)
  2. (en) « groundguide » [html] (consulté le 15 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]