Lalaina Nomenjanahary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lalaina Nomenjanahary
Lalaina Nomenjanahary (RC Lens).JPG
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France RC Lens
Numéro 20
Biographie
Nom Lalaïna Henintsoa Nomenjanahary
Nationalité Drapeau : Madagascar Malgache
Naissance (29 ans)
Lieu Antananarivo
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. Depuis 2012
Poste Arrière gauche
Milieu gauche
Pied fort Gaucher
Parcours junior
Saisons Club
1993-2006 Drapeau : Madagascar Ajesaia
Parcours amateur
Saisons Club
2007 Drapeau : Madagascar Ajesaia
2008 Drapeau : France JS Saint-Pierroise 24 (5)
2009-2010 Drapeau : Madagascar Ajesaia
2010 Drapeau : France Saint-Pauloise FC 02 (0)
2010-2011 Drapeau : France CS Avion 11 (0)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2011- Drapeau : France RC Lens 99 (9)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2006- Drapeau : Madagascar Madagascar 24 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 24 mars 2015

Lalaina Nomenjanahary, né le à Antananarivo, est un footballeur international malgache. Depuis 2011, il joue au RC Lens.

Formé au poste d'arrière gauche, il évolue également au poste de milieu latéral gauche depuis la saison 2012-2013 sous les couleurs du RC Lens.

Il est régulièrement surnommé Bolida à Madagascar et sur l'Île de la Réunion[1], Lalaina en France ou le TGV malgache en référence à sa pointe de vitesse[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premiers pas et premiers titres à Madagascar et La Réunion[modifier | modifier le code]

Dans son enfance, Lalaina Nomenjanahary ne joue au football que dans son quartier et ne se voit pas devenir footballeur plus tard[3]. Il est repéré à l'âge de 7 ans[1] par le club malgache de l'Ajesaia où il passe l'intégralité de sa formation, dans l'unique but d'obtenir son bac qu'il finit par décrocher[4].

En 2007, il fait partie de l'équipe première de l'Ajesaia qui dispute et remporte la première division nationale pour la première fois de son histoire.

En 2008, il part pour l'Île de la Réunion et le club de la Saint-Pierroise avec lequel il remporte la D1 Promotionnelle, première division de l'île.

Retour à Madagascar et transfert avorté vers Hambourg[modifier | modifier le code]

En 2009, il revient dans son club formateur de l'Ajesaia, afin de faciliter un transfert vers l'Allemagne et le Hambourg SV, rendu possible par Franz Gerber[5], le sélectionneur allemand de l'équipe nationale de Madagascar à cette époque. Le transfert ne se fait finalement pas et Lalaina Nomenjanahary dispute une nouvelle saison de la première division malgache avec l'Ajesaia. Il remporte le deuxième titre de champion de Madagascar de football de l'histoire du club.

Il prend également part à la Ligue des champions de la CAF 2010 avec l'Ajesaia, où il affronte le club réunionnais de l'US Stade Tamponnaise. Lors du match aller pour le tour préliminaire, il inscrit l'unique but des siens lors de la défaite 2 buts à 1.

La Réunion puis le Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

En 2010, selon ses propres mots, il se fait à l'idée de faire une carrière sur l'Île de la Réunion[1] et s'engage avec le club de la Saint-Pauloise FC. Toutefois, seulement trois mois après son arrivée, il est convaincu par Hervé Arsène, qu'il a côtoyé lorsqu'il dirigeait l'équipe nationale malgache entre 2007 et 2008 et qui a été autorisé en 2010 par le RC Lens à épauler le sélectionneur de l'époque, Jean-Paul Rabier[6], de rejoindre la France et le CS Avion. Le club amateur de l'agglomération de Lens évolue alors en CFA et partage le centre de formation de la Gaillette du RC Lens, club où ont joué Hervé Arsène et Jean-Paul Rabier.

Dans le Pas-de-Calais à partir de , son adaptation est difficile à cause de la solitude et du froid[7],[8]. Peu après le début de la saison, il se blesse au ménisque[9], ce qui retarde un peu encore son adaptation et ne lui permet de jouer que 10 matches avec le club avionnais.

La révélation au RC Lens[modifier | modifier le code]

Lalaina avec Lens en 2015.

Malgré ce manque de compétition, Hervé Arsène convainc le géant voisin, le RC Lens, alors en Ligue 2, de recruter le latéral gauche malgache. Le , il y signe un contrat amateur d'un an pour évoluer avec l'équipe réserve en CFA[10]. Il a cependant rapidement l'occasion de se frotter au monde professionnel, puisqu'il est appelé le par Jean-Louis Garcia, l'entraîneur de l'époque du RC Lens, dans le groupe professionnel pour un match amical face à Amiens SC. Il entre d'ailleurs en jeu, en remplacement de Ludovic Baal, blessé en première mi-temps, et prend ainsi part à la victoire des siens par 3 buts à 1.

Le , il est appelé pour la première fois dans le groupe professionnel pour une rencontre officielle à l'occasion du déplacement du RC Lens à Laval en raison des suspensions de Ludovic Baal et de Zakarya Bergdich[11]. Le , il est donc titulaire face au Stade lavallois et effectue la passe décisive sur le but de David Pollet qui permet à Lens de faire match nul 2 buts à 2[12]. Il enchaîne alors les matchs avec l'équipe première et finit par être récompensé, le , par la signature d'un contrat professionnel de deux ans[13].

Le , lors de la 15e journée de Ligue 2, en déplacement à Nîmes, il inscrit son premier but sous le maillot du RC Lens pour une victoire 2 buts à 1[14]. Ses performances avec le club artésien lui permettent d'être désigné joueur lensois de l'année 2012 par le quotidien régional La Voix du Nord[15].

Le , Lalaina Nomenjanahary et le RC Lens annoncent la prolongation du contrat du joueur jusqu'en 2016[16]. Il a expliqué sa décision de prolonger par son envie de découvrir la Ligue 1 avec Lens[17].

Le , il inscrit son premier doublé en professionnel en match officiel, à l'occasion du 7e tour de la Coupe de France de la saison 2013-2014, qui voit le RC Lens s'imposer face aux amateurs de l'AFC Creil à Beauvais sur le score de 5 buts à 0[18].

Le , lors de la 3e journée de Ligue 1, face à l'Olympique lyonnais, il inscrit son premier but parmi l'élite du football français[19]. Grâce à lui, les Lensois prennent l'avantage en début de partie après une contre-attaque menée par Yoann Touzghar qu'il conclut. Il permet au RC Lens d'inscrire son premier but, d'obtenir son premier succès et ses premiers points de la saison[19].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Lalaina Nomenjanahary au 31 décembre 2014[20]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
2007 Drapeau de Madagascar Ajesaia D1 0 0 0 0 - - 0 0
2008 Drapeau de La Réunion JS Saint-Pierroise D1P 24 5 0 0 - - 24 5
2009 Drapeau de Madagascar Ajesaia D1 0 0 0 0 - - 0 0
2010 Drapeau de Madagascar Ajesaia D1 0 0 0 0 - - 0 0
2010 Drapeau de La Réunion Saint-Pauloise FC D1P 0 0 0 0 - - 0 0
2010-2011 Drapeau de la France CS Avion CFA 10 0 0 0 - - 10 0
Sous-total 34 5 0 0 - - 34 5
2011-2012 Drapeau de la France Racing Club de Lens Ligue 2 2 0 0 0 0 0 2 0
2012-2013 Drapeau de la France Racing Club de Lens Ligue 2 33 2 4 0 1 0 38 2
2013-2014 Drapeau de la France Racing Club de Lens Ligue 2 33 4 4 2 1 0 38 6
2014-2015 Drapeau de la France Racing Club de Lens Ligue 1 14 1 0 0 0 0 14 1
Sous-total 82 7 8 2 2 0 92 9
Total sur la carrière 116 12 8 2 2 0 126 14

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Mickaël Payet, « Bolida vous salue bien », sur clicanoo.re,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  2. Adrien Justine, « Lalaina, le TGV malgache », sur lavenirdelartois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « On le surnomme Bolida. Ou le TGV malgache en référence à sa pointe de vitesse. »
  3. Adrien Justine, « Lalaina, le TGV malgache », sur lavenirdelartois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « Je ne me projetais pas du tout dans le football, avoue-t-il. Je jouais tout le temps dans le quartier, et je ne me suis jamais inscrit dans un club. Ce sont les superviseurs qui sont venus me chercher. »
  4. Adrien Justine, « Lalaina, le TGV malgache », sur lavenirdelartois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « Si j'ai intégré le club, c'est avant tout pour passer mon bac et pas devenir footballeur. Le foot, c'est pour les rêveurs. [...] Ce n'est qu'une fois le bac décroché que j'ai eu le droit de choisir. »
  5. Soafara Pharlin, « Bolida prêt à jouer à Hambourg », sur lexpressmada.com,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  6. « Hervé Arsène et la détection de Lalaina Nomenjanahary », sur madeinlens.com,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  7. Adrien Justine, « Lalaina, le TGV malgache », sur lavenirdelartois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « C'était trop dur, il faisait très froid. Moi, quand on me disait qu'il faisait froid, je pensais que c'était comme chez nous, vers les 20° degrés... »
  8. Adrien Justine, « Lalaina, le TGV malgache », sur lavenirdelartois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « Je me suis retrouvé tout seul à plus de 10 000 kilomètres de ma famille, de mes amis... »
  9. Adrien Justine, « Lalaina, le TGV malgache », sur lavenirdelartois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « J'ai fait quelques matchs au CS Avion puis je me suis blessé lourdement au ménisque. »
  10. Giordano Melilli, « Le nouveau visage des Avionnais », sur nordeclair.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « Nomenjanahary (latéral gauche) rejoint le voisin du RC Lens. L'international malgache a signé un contrat amateur d'une durée d'un an. »
  11. Leïla Talbi, « Lalaina Nomenjanahary dans le groupe face à Laval », sur rclens.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  12. « Laval - Lens : Et de six ! », sur rclens.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  13. « L. Nomenjanahary a prolongé de 2 ans à Lens », sur lensois.com,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  14. « Nîmes - Lens : Et de trois à l'extérieur ! », sur rclens.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  15. « Bolida élu lensois de l’année », sur rclensois.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  16. Leïla Talbi, « La prolongation de Nomenjanahary, c’est fait ! », sur rclens.fr,‎ (consulté le 11 novembre 2013)
  17. Sylvain Créis, « "Voir la Ligue 1 avec le RC Lens me botte" », sur lensois.com,‎ (consulté le 11 novembre 2013) : « Vraiment, j’adhère. Le projet lensois me tient à cœur. Je veux maintenant voir la Ligue 1. Avec un tel club, ce doit être énorme. »
  18. « Creil-Lens (0-5), le résumé du match », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 19 novembre 2013)
  19. a et b « Lyon aux urgences », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 28 août 2014)
  20. « Fiche de Lalaïna Nomenjanahary », sur lfp.fr (consulté le 31 décembre 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :