Cinéma du réel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cinéma du réel est un festival international de films documentaires organisé par la Bibliothèque publique d'information (BPI).

Le festival[modifier | modifier le code]

Le festival est créé en 1975 par Jacques Willemont sous le nom de « L'homme regarde l'homme », et renommé en 1978 le festival du Cinéma du réel[1]. Il est repris en 1979 par Jean Rouch et Jean-Michel Arnold.

Avec plus de cent cinquante films programmés chaque année dans les différentes sections, il propose aux professionnels et au grand public de découvrir les œuvres d'auteurs confirmés ou celles de nouveaux talents, l'histoire du documentaire comme les propositions contemporaines, sur les écrans du Centre Pompidou mais aussi de plusieurs salles associées à Paris et en Île-de-France.

La 38e édition s'est déroulée du 18 au 27 mars 2016.

Sections compétitives[modifier | modifier le code]

  • une compétition internationale,
  • une compétition française,
  • une compétition internationale premiers films,
  • une compétition internationale courts métrages.

Prix[modifier | modifier le code]

  • le Grand prix du Cinéma du réel doté de 8 000 € par la BPI avec le soutien de la Procirep,
  • le Prix international de la SCAM doté de 5 000 €,
  • le Prix Joris Ivens décerné à une première œuvre et doté de 7 500 € par Marceline Loridan-Ivens, Fondation européenne Joris Ivens et l'association des Amis du Cinéma du réel,
  • le Prix de l'Institut français attribué à un film de production française, doté de 7 000 € par l'Institut français avec un achat de droits 3 000 € pour la diffusion du film sur IFcinema, la plateforme de projection cinéma de l'Institut français,
  • le Prix du court-métrage doté par la Bibliothèque publique d'information 2 500 €, et par Vectracom de deux copies Beta avec incrustation du sous-titrage,
  • le Prix des jeunes - Cinéma du réel doté par le Centre Pompidou de 2 500 €, avec le soutien de la Mairie de Paris,
  • le Prix des bibliothèques doté de 6 000 € par la Direction générale des médias et des industries culturelles,ministère de la Culture et de la Communication,
  • le Prix du patrimoine de l'immatériel doté de 2 500 € par le Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, ministère de la Culture et de la Communication,
  • le Prix Potemkine doté et décerné par la société Potemkine Films à un long ou moyen métrage en compétition (toutes sections confondues) et consiste en l'édition DVD du film dans la nouvelle collection documentaire de Potemkine,
  • le Prix des détenus du Centre pénitentiaire de Fresnes est décerné par un jury de détenus à l'un des courts métrages en compétition.
  • le Prix de la musique originale, doté par la Sacem (1000€) est décerné par un compositeur de notoriété internationale à un film issu d'une des quatre compétitions

Hors compétition[modifier | modifier le code]

  • Arrested cinema : avec « Arrested cinema » initié en 2012, Cinéma du réel consacre désormais chaque année un moment aux cinémas assignés à résistance, aux « filmeurs empêchés » dans des régions du monde où la liberté de création n’est pas acquise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue Impact n° 1, 2 et 6-7 (1975 à 1978)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]