Jessie Buckley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jessie Buckley
Description de cette image, également commentée ci-après
Jessie Buckley en 2019.
Naissance (32 ans)
Killarney, comté de Kerry, Irlande
Nationalité Drapeau de l'Irlande Irlandaise
Profession Actrice
Chanteuse
Films notables Wild Rose
Séries notables Chernobyl

Jessie Buckley, née le à Killarney, est une actrice et chanteuse irlandaise.

Révélée en 2016 par son second rôle dans la mini-série Guerre et Paix adaptée du roman éponyme, c'est une actrice qui s'est imposant rapidement dans de nombreux projets indépendants. Elle est notamment apparu dans les films à succès : Jersey Affair, Wild Rose, et enfin The Lost Daughter qui lui a permis de décrocher sa première nomination à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, en janvier 2022.

Également actrice de théâtre : elle s'est illustrée dans de nombreuses comédies musicales sur scènes dont Cabaret aux côtés du comédien Eddie Redmayne. Son rôle de Sally Bowels lui a permis de remporter le Laurence Oliver Award de la meilleure actrice dans une comédie musicale en 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jessie Buckley est née à Killarney, dans le comté de Kerry, l'aînée de cinq enfants, un garçon et quatre filles. Sa mère Marina Cassidy, professeure de chant, l'encourage et lui apprend le chant.

Elle suit un enseignement secondaire dans l'école religieuse de filles Ursuline Secondary School à Thurles, où sa mère travaille comme coach vocal.

Elle étudie le piano, la clarinette et la harpe à la Royal Irish Academy of Music. Elle est également membre du Tipperary Millennium Orchestra. Elle participe aux ateliers d'été de l'Association des sociétés de musique irlandaise (AIMS) pour améliorer son chant et ses performances d'actrice ; c'est là qu'elle est reconnue comme une actrice talentueuse et encouragée à postuler à l'école d'art dramatique à Londres. Juste avant d'auditionner pour I'd Do Anything, elle est refusée par deux écoles de théâtre, dont une la veille de sa première audition pour le spectacle. En 2008, Jessie Buckley remporte le prix AIMS de la meilleure actrice pour son interprétation de Julie Jordan dans la production de Carousel par la Killarney Musical Society.

Jessie Buckley arrive deuxième, en 2008, au jeu de télé-réalité I'd Do Anything[1] (Je ferais n'importe quoi) diffusé par la BBC. Elle joue ensuite le rôle d'Anne Egermann dans le West End Revival de Stephen Sondheim (A Little Night Music).

Débuts prometteurs (2014-2019)[modifier | modifier le code]

La carrière d’actrice de Jessie Buckley démarre réellement en 2016. Alors qu’elle est encore inconnue du grand public : le scénariste et réalisateur britannique Andrew Davies (spécialistes d’adaptations d’œuvres classiques) l’a choisie pour jouer dans sa prochaine adaptation sérielle de Guerre et Paix. Découpée en six épisodes la fiction retrace - tout comme dans le roman - les péripéties de plusieurs familles aristocrates russes sous les guerres napoléoniennes. Elle y tient alors le rôle secondaire de Maria Bokonlsky, une princesse un peu effacée qui a beaucoup de ferveur pour la religion. Projet ambitieux qui coûta plusieurs millions à la chaîne de télévision anglaise : Guerre et Paix permettra à la jeune femme de jouer face à de nombreux autres comédiens reconnus alors, comme Lily James, Gillian Anderson, Paul Dano, Jim Broadbent ou encore James Norton. Vivement critiquée lors de sa sortie en Russie, l’œuvre connaît un joli succès en Europe et aux États-Unis. Les critiques seront favorables dans leur ensemble saluant la précision de la reconstitution et la distribution.

C’est en regardant la mini-série que Michael Perce, futur réalisateur du thriller Jersey Affair a l’idée de confier à la jeune comédienne le rôle principal de son prochain film[2]. À la sortie en salles de son long-métrage, il explique s'être tourné vers la comédienne pour sa capacité à s'effacer derrière son rôle mais aussi à exprimer à la fois les tensions et les doutes que subit le personnage de Molly[3]. Véritable succès critique et commercial : le thriller impose la jeune comédienne comme le nouveau talent à suivre dans les prochaines années. Cette dernière fait ensuite un grand saut dans les genres en interprétant le rôle titre de la comédie musicale Wild Rose. Elle y incarne une mère célibataire en plein déboires sentimentaux qui tente difficilement de se relever et qui se lance dans la musique sur un coup de tête. Pour ce long-métrage, elle retrouve Tom Harper qui l'avait déjà dirigée dans quelques épisodes de Guerre et Paix. [4]

Bien qu'elle ne soit au départ pas le premier choix des producteurs, l'actrice a réussi à s'imposer avec l'aide de son réalisateur. [5]Après que ces derniers aient décidé de lui faire confiance malgré tout, Jessie Buckeley se met à suivre un entrainement strict. Elle reprend des cours de chant avec un coach vocal et travaille jusque tard dans la nuit pour perfectionner son jeu[6]. Le résultat s'avèrera payant puisque la comédie musicale est à nouveau un beau succès pour la jeune première. Elle décrochera même une première nomination au BAFA de la meilleure actrice pour son rôle l'année suivante.

Elle enchaine par la suite avec deux autres projets très ambitieux. On la retrouve en premier lieu au casting de la minisérie dramatique Chernobyl qui retrace les tragiques évènements arrivés dans cette ville durant la guerre froide. Produite par HBO, la minisérie demanda un budget conséquent pour sa reconstitution, sa distribution et surtout ses effets spéciaux. L'actrice et chanteuse irlandaise y incarne alors l'épouse d'un pompier mort lors de l'accident - aux côtés de Stellan Skarsgård, Emily Watson ou encore Jared Harris[7]. Bien accueillie par la presse étrangère et nationale, elle glane quatre nominations aux Goldens Globes et aux Emmys Awards. La minisérie provoque toutefois quelques polémiques. La véritable Lyudmilla Ignatenko qu'incarne à l'écran Buckley s'en prend ainsi violemment à l'ensemble de l'équipe et en particulier à la comédienne[8].

Enfin, Jessie Buckley partage l'affiche avec l'actrice britannique Renée Zellweger dans le film musical biographique Judy signée Rupert Gold qui retrace les derniers jours d'une ancienne gloire des années trente, Judy Garland. Le long métrage fonctionne bien malgré une nouvelle polémique. En effet, l'actrice et chanteuse Liza Minelli (fille de l'artiste) désapprouve la sortie de ce biopic sans en appeler pour autant au boycott[9].

Elle prête aussi ses traits à la reine Victoria dans le film fantastique Le Voyage du Docteur Dolittle avec Robert Downey Jr, la française Marion Cotillard, Emma Thompson ou encore Octavia Spencer produit par la Universal Studios. Ce dernier est un véritable flop critique et commercial[réf. nécessaire].

Ascension médiatique (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Performances dans I'd Do Anything[modifier | modifier le code]

Prestation Titre musical
Première semaine River Deep, Mountain High
Deuxième semaine Killing Me Softly
Troisième semaine One Night Only de la comédie musicale Dreamgirls
Quatrième semaine Why Do Fools Fall in Love
Cinquième semaine Stop!
Sixième semaine The Man That Got Away de Une étoile est née
Septième semaine Fighter
Huitième semaine How Do I Live (en)
Neuvième semaine What I Did for Love de la comédie musicale A Chorus Line
Dixième semaine (final) The First Time Ever I Saw Your Face
The Man That Got Away
As Long as He Needs Me

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jessie Buckley on life after I'd Do Anything: ‘I really hit that low point again' », sur www.irishnews.com, (consulté le )
  2. AlloCine, « Jersey Affair: Les critiques presse » (consulté le )
  3. AlloCine, « Les secrets de tournage du film Jersey Affair » (consulté le )
  4. François Lévesque, « La chanteuse et actrice Jessie Buckley épate dans «Wild Rose» », sur Le Devoir, (consulté le )
  5. AlloCine, « Les secrets de tournage du film Wild Rose » (consulté le )
  6. « Jessie Buckley: «Incarner Wild Rose a été pour moi une joie incroyable!» », sur LEFIGARO, (consulté le )
  7. (en-GB) « Chernobyl disaster: 'I didn't know the truth' », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « "Chernobyl" : la femme d'un pompier mort dans la catastrophe s'en prend à la série », sur parismatch.com (consulté le )
  9. « Liza Minnelli n'ira pas voir "Judy", le film sur sa mère Judy Garland », sur Le HuffPost, (consulté le )
  10. Lagoon, de Charlie Kaufman, « Lagoon - Film 2024 », sur Allociné, (consulté le )
  11. « Les nominés aux Olivier Awards 2022 », sur Tony Comédie, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :