Année internationale de la biodiversité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ONU a proposé que 2010 soit l'année mondiale de la biodiversité. 2011, étant l'année internationale de la forêt.

Grands évènements marquants prévus au calendrier international[modifier | modifier le code]

Session « Biodiversité » de l'Assemblée générale de l'ONU[modifier | modifier le code]

Cette séance doit se dérouler le 22 sept 2010.

Xe conférence des parties de la convention sur la diversité biologique (CDB)[modifier | modifier le code]

Cette conférence doit se dérouler en octobre 2010 à Nagoya. Elle doit valider les objectifs mondiaux post-2010 (ce sera en quelque sorte l'équivalent de l'Après-Kyoto pour le Climat).

Mise à jour des objectifs européens[modifier | modifier le code]

L'Europe reconnait que En dépit des efforts consentis jusqu'ici, il apparaît d’ores et déjà clairement que l’UE n'atteindra pas son objectif[1].

  • Suite au « message d'Athènes »[2], l'UE a engagé en parallèle une réflexion sur sa stratégie, avec de premières orientations pour l'après-2010 publiées le 21 janvier 2010[3],[4].


En 2010, par l'apport de sites marins (danois, français et espagnols pour l'essentiel), l'Europe a considérablement enrichi son réseau natura 2000, et tout particulièrement le réseau Natura 2000 en mer[5]

En France[modifier | modifier le code]

  • La France a entamé un processus de mise à jour de sa stratégie pour la biodiversité (SNB adoptée en 2004, qui n'a pas tenu son objectif d'enraye la perte de biodiversité en 2010) et prépare avec l'UE l' après-2010, avec notamment la Conférence française pour la biodiversité tenue à Chamonix-Mont-Blanc les 10, 11 et 12 mai 2010, sous la présidence de Jean Claude Ameisen, et qui a réuni environ 400 personnes (associations, collectivités, entreprises, services de l'État, établissements publics, entreprises, syndicats, comme lors du Grenelle de l'environnement) pour faire le point sur la stratégie, et proposer, sur la base d'une méthode de travail basée sur la créativité, de nouvelles solutions de « gouvernance des politiques publiques et privées de biodiversité » [6].
  • Dans le cadre de l'année internationale de la biodiversité, Natureparif a lancé un concours (national) visant à élire la capitale de la biodiversité (la ville qui protège le mieux la biodiversité (sur la base des 13 indicateurs élaborés par la Convention sur la diversité biologique (CDB) avec l'UICN)[7].

[modifier | modifier le code]

Un logo spécifique a été dessiné et peut être utilisé ou décliné, à certaines conditions[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Listes de liens[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]