Jean-Marc Alliot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alliot.
Jean-Marc Alliot
Alliot jean-marc.jpg
Fonctions
Directeur adjoint du LabEx CIMI
Biographie
Naissance
(56 ans)
Toulouse
Nationalité
Française
Formation
Activités
Autres informations
Organisation
A travaillé pour
Domaine
Informatique, Mathématiques, Aéronautique
Site web

Jean-Marc Alliot, né le à Toulouse est un ingénieur, haut fonctionnaire et chercheur français.


Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Alliot passe son baccalauréat au Lycée Descartes de Rabat (Maroc) en 1980, puis rentre en classes préparatoires scientifiques au lycée Sainte Geneviève à Versailles d'où il intègre l'École Polytechnique (promotion X1983). Il choisit en sortie d'école le corps de l'aviation civile (assimilé depuis dans le corps des Ponts des Eaux et des Forêts) et intègre l'École Nationale de l'Aviation Civile (ENAC) en tant qu'école d'application dont il sort diplômé en 1988. Il partage ensuite sa carrière entre une activité universitaire à proprement parler et la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC), et en particulier le CENA dont il a été le dernier chef[1].

Il travaille[2] en début de carrière de 1988 à 1993 sur le projet ERATO, mis en service en 2016 sous le nom d'ERATO Environnement Électronique[3]; il est ensuite directeur de la recherche à l'ENAC de 1993 à 1997, où il réforme une partie des cursus et crée la spécialité Ingénieur ENAC Système (IENAC/S). En 1997, il crée le Laboratoire d'Optimisation Globale, une structure commune au CENA et à l'ENAC, qui travaille sur des problèmes de simulation arithmétique de trafic (CATS), de prévision de trajectoire, de sectorisation, de résolution autonome de conflits[4], de résolution centralisée[5],[6],[7],[8]. Ces travaux de recherche permettent de développer des outils qui sont repris dans le cadre de plusieurs projets nationaux et internationaux, dont le projet SESAR dans le cadre du développement du nouveau système de contrôle européen. Il a publié[9] environ quatre-vingt articles scientifiques ou notes techniques sur ces sujets. L'ensemble de ses travaux se retrouvent pour partie dans le livre[BIB 1] qu'il a publié avec une partie de son équipe en 2016. Il quitte la direction du LOG en 2007, pour devenir chef adjoint puis chef du département "Recherche et Développement" de la DSNA. Il quitte la DSNA en 2011, lors de la fermeture du département R&D.

Sur le plan universitaire, il effectue d'abord un doctorat[10] en Intelligence Artificielle de 1988 à 1992 à l'Université Paul Sabatier sous la direction de Luis Farinas Del Cerro dans le domaine de la programmation logique parallèle, appliquée aux logiques non classiques (langage de programmation MOLOG); il a l'occasion de faire un séjour au laboratoire national d'Argonne dans l'équipe de Ross Overbeek, où il peut utiliser une des premières machines SIMD dédiés à l'IA, la Connection Machine. Il assiste également à cette occasion à un exposé de David Goldberg, alors à l'université de l'Illinois à Urbana Champaign, qui lui fait découvrir les algorithmes génétiques. Il publie[11] en 1993 son premier livre, Intelligence Artificielle et Informatique Théorique[BIB 2] avec Thomas Schiex, le premier ouvrage grand public à présenter en France les algorithmes génétiques et les réseaux de neurones. Ce livre réédité en 2002 dans une version étendue[BIB 3] avec les collaborations de Pascal Brisset et Fredéric Garcia, est toujours vendu[12], et est encore utilisé aujourd'hui dans de nombreux cours de licence, de master et d'écoles d'ingénieurs[13],[14],[15],[16],[17],[18],[19],[20],[21],[22],[23],[24],[25],[26], ainsi qu'un ouvrage de référence régulièrement cité[27],[28],[29],[30],[31].

En 1993, il fait un séjour au Centre de Mathématiques Appliquées de l'École Polytechnique où il travaille avec Marc Schoenauer, et co-organise[BIB 4] en 1994 la première conférence Évolution Artificielle, consacrée aux techniques qui simulent l'évolution naturelle, puis la première conférence[BIB 5] Artificial Evolution en 1995. Il soutient[32] son Habilitation à diriger les recherches à l'INPT en 1996 sur les techniques d'optimisation stochastiques, avec comme rapporteurs David Goldberg et Amedeo Odoni. Il travaille avec son équipe sur différentes techniques d'optimisation pendant plus de 20 ans, développant en particulier des techniques d'optimisation hybride[33],[34] combinant algorithmes évolutionnaires et arithmétique d'intervalles qui leur permettent de battre plusieurs records[35], et en particulier d'établir la première preuve d'optimalité pour le problème de minimisation du potentiel de Lennard-Jones à 5 atomes[36]. Ces travaux amènent un de ses étudiants à obtenir le prix Paul Sabatier de la meilleure thèse Mathématiques-Informatique attribué par l'académie des sciences de Toulouse[37]. Il collabore à plusieurs ouvrages scientifiques sur les métaheuristiques[BIB 6],[BIB 1].

Il travaille également dans le domaine de la programmation des jeux, en particulier de Reversi et des Échecs[38]. Il développe un programme de Reversi, Otage, dont l'apprentissage des coefficients de la fonction d'évaluation est fait par algorithmes évolutionnaires[39]. Mais c'est surtout son travail[40] sur l'évaluation des joueurs d'échecs qui attire l'attention de la presse scientifique[41], nationale[42],[43],[44],[45], internationale[46],[47],[48],[49],[50],[51] et est repris sur de très nombreux sites internet[52],[53],[54],[55],[56]. Il a également publié[57] une analyse du jeu Le Compte est bon, qui présente les principaux algorithmes de résolution, évalue la complexité du jeu et propose une piste[58] pour le rendre plus intéressant de façon simple.

Ses derniers travaux de recherche s'orientent vers la bio-informatique[59],[60]. Il est actuellement chef du département Modélisation, algorithmes et calcul haute performance de l'IRIT et directeur adjoint du LabEx CIMI.

Le 15 mai 2018, il a publié avec 22 autres scientifiques une tribune[61] dans Le Monde, qui s'inquiète de la place croissante de l'enseignement du management dans les grandes écoles au détriment des disciplines scientifiques.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Nicolas Durand, David Gianazza, Jean-Baptiste Gotteland et Jean-Marc Alliot, Metaheuristics for Air Traffic Management, John Wiley & Sons, coll. « Computer Engineering Series / Métaheuristics set » (no 2), (ISBN 9781848218109)
  2. Jean-Marc Alliot et Thomas Schiex, Intelligence Artificielle et Informatique Théorique, Toulouse, Cepadues, (ISBN 2854283244)
  3. Jean-Marc Alliot, Thomas Schiex, Pascal Brisset et Frédérick Garcia, Intelligence Artificielle et Informatique Théorique, 2ème édition, Toulouse, Cepadues, (ISBN 2854285786)
  4. Jean-Marc Alliot, Evelyne Lutton, Edmund Ronald et Marc Schoenauer, Evolution Artificielle 94, Toulouse, Cepadues, (ISBN 2854284119)
  5. (en) Jean-Marc Alliot, Evelyne Lutton, Edmund Ronald et Marc Schoenauer, Artificial Evolution 95, Springer Verlag, coll. « Lecture Notes in Computer Science » (no 1063), (ISBN 3540611088)
  6. Patrick Siarry, Jean-Marc Alliot, Sébastien Aupetit, Sana Ben Hamida et Ilhem Boussaïd, Métaheuristiques, Eyrolles, coll. « Algorithmes », (ISBN 9782212139297)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique sur le site de l'association des Amis du CENA
  2. ERATO, un système expert d'aide au contrôle du trafic aérien
  3. Environnement Électronique ERATO, récupéré sur le site du ministère de l'écologie solidaire le 24/04/2018
  4. Peut-on supprimer le contrôle au sol?, La Recherche, avril 1999.
  5. Résolution de conflits aériens par algorithmes génétiques Nouvelle revue Aéronautique et Astronautique novembre 1996
  6. De nouvelles techniques pour le contrôle aérien, La Jaune et la Rouge, mai 1998
  7. Optimal Resolution of En Route Conflicts, Nicolas Durand, Jean-Marc Alliot, Olivier Chansou, Air Traffic Control Quaterly, Volume 3, Issue 3, 1995, (ISSN 2472-5757)
  8. A New Framework for Solving En Route Conflicts, Cyril Allignol, Nicolas Barnier, Nicolas Durand, Jean-Marc Alliot, Air Traffic Control Quaterly, Volume 21, Issue 3, juillet 2013, (ISSN 2472-5757)
  9. Articles et notes techniques publiés au CENA
  10. TARSKI, une machine parallèle pour implanter des extensions de PROLOG pdf, thèse de doctorat, Université Paul Sabatier, 1992
  11. Notice bibliographique sur Babelio
  12. Intelligence Artificielle et Informatique Théorique sur le site d'Amazon
  13. Catalogue des enseignements de l'ISAE 2016-2017
  14. Programme de L3 informatique, Université d'Angers
  15. Techniques d'Intelligence Artificielle, Humbert Fiorino (LIG/MAGMA)
  16. Cours de Master RE TC, Odile Papiny, Université d'Aix-Marseille
  17. Cours de logique, P. de Loor, ENIB
  18. Cours de programmation logique, Frédéric Furst, Université de Picardie
  19. Programme de L3 informatique, Cyril Terrioux, Université d'Aix-Marseille
  20. Cours d'intelligence Artificielle, Bruno Bouzy, Université Paris-Descartes
  21. Cours d'initiation à l'intelligence artificielle, David Janiszek, Université Paris-Descartes
  22. Cours de programmation logique, Cécile Rouveirol, Université Paris-XIII
  23. Cours Master1 d'intelligence artificielle, Cyrille Bertelle, Université du Havre
  24. Cours d'IA, Philippe Mueller, Université Paul Sabatier
  25. Programme de master académique, Université de Médéa, Algérie
  26. Syllabus licence en informatique, IHEC, Carthage, Tunisie
  27. Intelligence Artificielle sur Courant Philosophique
  28. Repère sur l'histoire du langage LISP, Université de Nice
  29. L'intelligence artificielle sur le site de Cédric Sileo
  30. Logique et Intelligence Artificielle sur International Newsletter on the teaching and learning of mathematical proof
  31. Bibliographie de l'article Intelligence Artificielle
  32. Techniques d’optimisation stochastique appliquées à certains problèmes du trafic aérien
  33. Finding and Proving the Optimum: Cooperative Stochastic and Deterministic Search, Jean-Marc Alliot, Nicolas Durand, David Gianazza, Jean-Baptiste Gotteland, Frontiers in Artificial Intelligence and Applications, volume 242, ECAI 2012, IOS Press, DOI 10.3233/978-1-61499-098-7-55
  34. Preventing Premature Convergence and Proving the Optimality in Evolutionary Algorithms, Artificial Evolution - 11th International Conference, revised Selected Papers, Springer 2014, LNCS 8752, (ISBN 978-3-319-11682-2)
  35. Hybridization of Interval CP and Evolutionary Algorithms for Optimizing Difficult Problems, Charlie Vanaret, Jean-Baptiste Gotteland, Nicolas Durand, Jean-Marc Alliot, septembre 2015, Springer Verlag, LNCS 9255, (ISBN 978-3-319-23218-8)
  36. La première preuve d'optimalité pour le cluster de Lennard-Jones à cinq atomes, Charlie Vanaret, Jean-Baptiste Gotteland, Nicolas Durand, Jean-Marc Alliot, JFPC 2015
  37. Attribution des prix 2015 de l'Académie des Sciences de ToulousePrix Paul Sabatier, Mathématiques-Informatique, Charlie Vanaret, Hybridation d'algorithmes évolutionnaires et de méthodes d'intervalle pour l'optimisation de problèmes difficiles
  38. Notice biographique sur le ChessProgramming Wiki
  39. A genetic algorithm to improve an Othello program, Jean-Marc Alliot, Nicolas Durand, AE 1995, Springer, LNCS 1063, (ISBN 3540611088)
  40. Who is the Master?, Jean-Marc Alliot, ICGA Journal, avril 2017, vol. 39, no. 1, DOI 10.3233/ICG-160012, IOS Press
  41. Comment classer les joueurs d'échecs, CNRS, Le Journal, 24 avril 2017
  42. Quand l'intelligence artificielle évalue les maîtres des échecs, Les Echos, 12 mai 2017
  43. Aux échecs, gagner n'est plus le seul critère, Le Figaro, 7 mai 2017
  44. Qui est le meilleur joueur d’échecs de tous les temps? Un Toulousain a la réponse 20 minutes, 26 avril 2017
  45. Classement Elo: un nouveau système pour mieux classer les joueurs d'échecs L'Express, 25 avril 2017
  46. Tidenes beste sjakkspiller er utpekt. Slik svarer Magnus Carlsen på resultatet, Matt & Patt, 24 mai 2017
  47. Kunstig intelligens har kåret en kvartett i særklasse Dagens Næringsliv, 16 mai 2017
  48. Ny forskning: Magnus Carlsen er tidenes beste sjakkspiller Verdens Gang, 23 mai 2017
  49. Computer udpeger alle tiders største skakspillere, Ingeniøren, 15 mai 2017
  50. Искусственный разум "вычислил" сильнейшего шахматиста в истории 26 avril 2017, РИА Наука
  51. Wer ist der beste Schachspieler? 9 mars 2018
  52. Ranking chess players according to the quality of their moves, ChessBase, 27 avril 2017
  53. Using an AI Chess Program to Evaluate the GrandMasters, David Fogel, 29 avril 2017
  54. When artificial intelligence evaluates chess champions,phys.org, 25 avril 2017
  55. When Artificial Intelligence Evaluates Chess Champions, Science Daily, 25 avril 2017
  56. When Artificial Intelligence Evaluates Chess Champions, Communications of the ACM, 28 avril 2017
  57. (The Final) Countdown, Jean-Marc Alliot, Charlie Vanaret, Global Conference on Artificial Intelligence (GCAI) 2015, vol 36, DOI 10.29007/66z4. Preprint arxiv
  58. Comment rendre le jeu du "Compte est bon" plus intéressant
  59. Temporal Logic Modeling of Biological Systems, Jean-Marc Alliot, Robert Demolombe, Martín Diéguez, Luis Fariñas del Cerro, Gilles Favre, Jean-Charles Faye, Naji Obeid, Towards Paraconsistent Engineering, Springer, 2017, (ISBN 978-3-319-40418-9)
  60. ASGART: fast and parallel genome scale segmental duplications mapping, Franklin Delehelle, Sylvain Cussat-Blanc, Jean-Marc Alliot, Hervé Luga, Patricia Balaresque, 21 mars 2018, Bioinformatics, DOI 10.1093/bioinformatics/bty172, article distingué sur le site du CNRS.
  61. Les grandes écoles d’ingénieurs n’ont pas vocation à imiter les grandes écoles commerciales, Le Monde, 15 main 2018, (pdf)

Liens externes[modifier | modifier le code]