Labex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

LabEx est un mot-valise fabriqué à partir de la contraction de Laboratoire d'Excellence. C'est un des instruments du programme d'investissements d'avenir destiné à soutenir la recherche d'ensemble d'équipes sur une thématique scientifique donnée.

Historique et principes[modifier | modifier le code]

À la suite des travaux de la Commission Juppé-Rocard en 2009, le programme Investissements d'avenir s’est vu confier une enveloppe globale de 47 milliards d’euros[1] (en deux vagues : 2010, 2011) pour que la France se place à la pointe de l’innovation.

Parmi les appels à projets lancés par le gouvernement, l’appel LabEx (Laboratoire d'Excellence) avait pour objectif de doter de moyens significatifs les unités de recherche ayant une visibilité internationale, pour leur permettre de faire jeu égal avec leurs homologues étrangers, d’attirer des chercheurs et des enseignants-chercheurs de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation et de valorisation de haut niveau.

Les ambitions de ces laboratoires d’excellence sont :

  • d’augmenter l’excellence et l’originalité scientifique, le transfert des connaissances produites et, par là même, la visibilité internationale de la recherche française, tout en entraînant dans cette dynamique d’autres laboratoires nationaux ;
  • de garantir l’excellence des cursus et de jouer un rôle moteur dans les formations de niveau master et doctorat ;
  • de s’inscrire dans la stratégie de leurs établissements de tutelle et de renforcer la dynamique des sites concernés.

Répartition disciplinaire[modifier | modifier le code]

La répartition des projets lauréats par domaine de recherche est la suivante :

  • 26 % en sciences humaines et sociales ;
  • 23 % dans le secteur de la biologie et de la santé ;
  • 17 % en sciences de l’environnement et de l’univers ;
  • 15 % en sciences du numérique ;
  • 10 % dans le domaine de l’énergie ;
  • 9 % dans le domaine des nanotechnologies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Appel à projets Laboratoires d’excellence sur le site de l'Agence nationale de la recherche.
  • Présentation de l'initiative Labex sur le site du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
  • Sites officiels de différents labex :
    • BCDiv (Diversité Biologique et Culturelle) ;
    • (en) ClerVolc (Centre Clermontois de Recherche sur le Volcanisme) ;
    • DRIIHM (Dispositif de Recherche Interdisciplinaire sur les Interactions Hommes-Milieux) ;
    • EHNE, Écrire une histoire nouvelle de l'Europe ;
    • GR-Ex (globule rouge) ;
    • ITEM (Innovation et TErritoire de Montagne), pôle de références des recherches sur la montagne regroupant acteurs et chercheurs autour des territoires de montagne ;
    • TransferS, un programme d'étude des formes de resémantisation qui accompagnent la circulation des textes, des modèles intellectuels, des objets matériels, artistiques ou quotidiens, entre les cultures.