Laboratoire d'informatique de Grenoble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laboratoire d'informatique de Grenoble
Image illustrative de l'article Laboratoire d'informatique de Grenoble

Création 2007
Siège 700 avenue centrale, 38400 Saint-Martin-d'Hères
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 11′ 27″ nord, 5° 46′ 03″ est
Rattachement CNRS, INRIA, Grenoble INP, Université Grenoble-Alpes
Directeur Éric Gaussier
Disciplines Informatique
Chercheurs statutaires 189
Doctorants 159
Site web liglab.fr

Géolocalisation sur la carte : Grenoble-Alpes Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble-Alpes Métropole)
Laboratoire d'informatique de Grenoble

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Laboratoire d'informatique de Grenoble

Le laboratoire d'informatique de Grenoble (LIG) est un laboratoire de recherche français en informatique, créé le 1er janvier 2007. Installé principalement sur le domaine universitaire de Grenoble, il possède cependant deux équipes positionnées au campus Minatec de Grenoble et sur la technopole d'Inovallée à Montbonnot-Saint-Martin.

Historique[modifier | modifier le code]

Le LIG est sous la tutelle conjointe de l'université Grenoble-Alpes, de l'Institut polytechnique de Grenoble, du CNRS. Il est partenaire de l'INRIA.

Sous l'impulsion de Brigitte Plateau[1], ce laboratoire résulte du regroupement de cinq anciens laboratoires de l'Institut d'informatique et mathématiques appliquées de Grenoble et du laboratoire INRIA de Grenoble-Rhône-Alpes. Aujourd'hui, le LIG compte vingt-quatre équipes de recherche et il regroupe environ 600 personnes : 188 chercheurs et enseignants-chercheurs, environ 45 personnes dans les services de soutien technique et administratif, 159 doctorants, 90 post-docs et contractuels et 120 visiteurs et stagiaires.

EN 2016, le laboratoire installé jusqu'alors rue de la Piscine, s'installe dans l'avenue Centrale dans le bâtiment IMAG[2] aux côtés du Laboratoire Jean-Kuntzmann et du laboratoire VERIMAG.

Domaines de recherche[modifier | modifier le code]

Les activités de recherche du laboratoire d'informatique de Grenoble couvrent de nombreux domaines de l'informatique. La liste (non exhaustive) inclut le génie logiciel, l'algorithmique, la preuve de programmes, les réseaux informatiques, le multimédia, la représentation des connaissances, le traitement du langage naturel et de la parole, les bases de données, la réalité virtuelle et augmentée, l'intelligence artificielle, la didactique des mathématiques, les interactions homme-machines, les systèmes multi-agents, le calcul parallèle, la recherche d'information, l'ergonomie, la conception participative, les systèmes temps réel, les systèmes distribués, les systèmes d'information, la validation de logiciels, la validation de systèmes.

Équipes de recherche[modifier | modifier le code]

La liste des équipes du LIG est la suivante[3] :

  • ADELE  : Environnements et outils pour le Génie Logiciel Industriel ;
  • AMA : Apprentissage : modèles et algorithmes ;
  • CAPP : Calculs algorithmes programmes et preuves ;
  • CTRL-A : Control for safe Autonomic computing systems ;
  • DRAKKAR : Réseaux et Multimédia ;
  • E-MOTION : Géométrie et probabilité pour le mouvement et l'action ;
  • EXMO : Computer mediated exchange of structured knowledge ;
  • GETALP : Groupe d'étude pour la traduction automatique et le traitement automatisé des langues et de la parole ;
  • HADAS : Heterogenous autonomous distributed data services ;
  • IIHM : Ingénierie de l'interaction homme-machine ;
  • MAGMA : Modélisation d’agents autonomes en univers multi-agents ;
  • MESCAL : Middleware efficiently scalable ;
  • MeTAH : Méthode et technologie dans l'aprentissage humain ;
  • MOAIS : Multi-programmation et Ordonnancement sur ressources distribuées pour les Applications Interactives de Simulation ;
  • MRIM : Modélisation et Recherche d'Information Multimédia ;
  • MULTICOM : Conception participative, ergonomie, usages pour les systèmes interactifs. Outils et méthodes ;
  • POP ART : Programming languages, operating systems, parallelism & aspects for real-time ;
  • PRIMA : Perception, reconnaissance et intégration pour la modélisation d'activité ;
  • SARDES : Architecture et construction d'infrastructures logicielles réparties ;
  • SIGMA : Systèmes d'Information - inGénierie et Modélisation Adaptables ;
  • STEAMER : Spatio-temporal information, adaptability, multimedia and knowledge representation ;
  • VASCO : Validation de Systèmes, Composants et Objets logiciels ;
  • VASY : Validation de systèmes ;
  • WAM : Web adaptation and multimedia.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Les stages[modifier | modifier le code]

Certains masters proposés par l'université Grenoble-Alpes requièrent des stages de recherche, en première et seconde année. La plupart des étudiants effectuent ces stages au LIG grâce à la proximité géographique des bâtiments, ainsi qu'à la proximité entre les étudiants et les enseignants-chercheurs.

Les associations étudiantes[modifier | modifier le code]

Il existe une association étudiante au LIG, celle des doctorants du laboratoire d'informatique de Grenoble pour l’animation scientifique et sociale (LIG-Synergy) [4]. Cette association a pour but de favoriser la vie scientifique et sociale entre les doctorants exerçant leur activité au sein du laboratoire d'informatique de Grenoble ou en collaboration avec celui-ci. Son action peut être étendue pour inclure également les autres personnels du Laboratoire. Cela peut se traduire, entre autres, par l’accueil des nouveaux arrivants, l’organisation d’événements sociaux ou de séminaires scientifiques, des services divers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]