Gravures rupestres de la région de Bou Saâda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les gravures rupestres de la région de Bou-Saâda (Algérie) sont des gravures préhistoriques d'âge néolithique appartenant au groupe des gravures du Sud-algérois. Situées non loin de Ben Srour, elles s'apparentent à celles, à l'ouest, du Sud-Oranais (régions de Figuig, d'Ain Sefra, d'El-Bayadh, d'Aflou et de Tiaret), au nord à celles de Djelfa, à l'est à celles du Constantinois.

Localisations et descriptions[modifier | modifier le code]

Site de Ben Srour
Site de Ben Srour
Site de Ben Srour
Ben Srour, hommes à tête ronde
Ben Srour, animal
Ben Srour, homme attaqué par un lion
Ben Srour, figuration d'animaux
Ben Srour, figuration animale
Ben Srour, peinture

Après trois expéditions en 1975, trois sites d'œuvres rupestres, gravures et peintures, de la région de Bou-Saâda font l'objet en 1976 d'une publication de R. Poyto dans Lybica.

Les gravures de la station d'El Araïs, à 11,5 km au sud-ouest de Ben S'rour en direction de Aïn Melah et à 0,5 km de la route, se trouvent sur deux grands rochers de grès partiellement arasés. Sans doute plus nombreuses dans le passé mais soumises à l'érosion, il n'en reste plus que sept. Sous un abri sous roche l'une d'entre elles représente un homme attaqué par un lion (0,50 m de hauteur sur 1,45 de largeur), une autre deux hommes à têtes rondes à demi accroupis (1 m de hauteur). Sont par ailleurs figurés un autre lion, un canidé, deux têtes de félins, un petit cheval, une antilope avec un javelot fiché dans le dos.

Tsehar-Oued Chaïr est situé à 7 km au sud-ouest d'El Araïs dans la direction du Bordj de l'Agha (barrage), à 1 km à l'ouest de la route Ben S'rour-Aïn Melah. De grandes falaises de grès arasés dominent la steppe d'environ 30 m. Sur quatre rochers neuf abris présentent des peintures de modestes dimensions, autour de 20 cm : trois cavaliers sur des chevaux noirs à la poursuite d'animaux, trois petits hommes stylisés et des chèvres, trois mouflons associés à un homme, plusieurs chevaux et une girafe, deux autres animaux (cervidés ?) avec deux chevaux et deux lignes parallèles de points digités, un petit animal et quelques chameaux, des canidés. Un animal bien dessiné de profil et d'1 m de hauteur, peut-être une antilope, ressemble par sa tête et son cou à un lama mais porte des zébrures. Il est précédé par deux petits hommes ithyphalliques.

Le site d'El Kalil est distant d'1 km, au nord-ouest, du précédent, en contrebas de la falaise. À l'intérieur d'un gros bloc isolé transformé en abri sous roche par l'érosion éolienne un dessin énigmatique de 20 cm de côté et de couleur assez foncée est peut-être la figuration stylisée d'un homme.

Selon les conclusions de l'auteur, cette découverte, infirmant l'opinion selon laquelle la région de Bou-Saâda « était dépourvue d'ornementations pariétales », fait apparaître même une « coexistence de gravures et de peintures qui est assez rare dans les autres parties de l'Atlas saharien ». Ces œuvres, les unes très anciennes, les autres plus récentes, s'apparentent à celles « des monts du Ksour, du djebel Amour et de l'Ouest des monts des Ouled-Naïls » (Poyto, R., p. 201).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article

  • Tixier, L., Gravures rupestres de Bou Saâda (Algérie), dans "Bull. Soc. Royale Belge d'Études Géol. et Archéol.", t. XVII, 1958-1960 (pp. 21-27).
  • Poyto, R., Les rupestres de Ben-S'rour, Daïra de Bou-Saâda, dans "Lybica", tome XXIV, CRAPE, Alger, 1976 (pp. 195-2002). Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Gravures du Sud-algérois[modifier | modifier le code]

Gravures du Sud-oranais (Algérie)[modifier | modifier le code]

Autres ensembles comparables de gravures[modifier | modifier le code]

Autres liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]