Janvier 2008 en Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chronologies
Années :
2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011
Décennies :
1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Années du thème Afrique
Années :
2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011

Chronologie mensuelle du thème Afrique :

Jan - Fév - Mar - Avr - Mai - Juin
Juil - Aoû - Sep - Oct - Nov - Déc
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Kenya[modifier | modifier le code]

À la suite de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du , des violences éclatent dans plusieurs villes du pays : Eldoret, Kisumu, Mombasa ainsi que la capitale Nairobi. Partisans du président Mwai Kibaki dont la réélection est contestée et de Raila Odinga, candidat de l’opposition s’accusent de violences a caractères ethniques. Alors que la communauté internationale condamne ces violences tout en ne reconnaissant pas la validité de l’élection, les tentatives de médiation menées par le président en exercice de l’Union africaine John Kufuor échouent. L’Union africaine confie une mission de médiation à l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, qui commence sa médiation dans un climat de violence important. Deux députés de l’opposition sont ainsi tués[1].

6 janvier[modifier | modifier le code]

7 janvier[modifier | modifier le code]

  • Sénégal : Une manifestation à l'appel de la Coalition nationale « Non aux APE », créée à l'initiative du président Abdoulaye Wade, a réuni à Dakar environ 2 000 personnes dénonçant le projet européen d’accords de partenariat économique entre l'Afrique et l'Europe[3]. Dans d’autres pays africains, la mobilisation contre les APE se met en place comme au Mali[4] ou au Niger[5].

16 janvier[modifier | modifier le code]

  • Libye : Les autorités ont annoncé une campagne d’expulsion des immigrés illégaux de son territoire et menacé de sanctions ceux qui leur viennent en aide et les hébergeraient[7].

22 janvier[modifier | modifier le code]

28 janvier[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir les références dans l’article Violences post-électorales au Kenya en 2007-2008
  2. RDCongo: ouverture d'une conférence sur la paix dans l'est du pays, Afp, 6 janvier 2008
  3. Manifestation à Dakar contre les Accords de partenariat économique entre l'Afrique et l'Europe, Afp, 7 janvier 2008
  4. La société civile malienne se mobilise contre les APE, Agence de presse africaine, 8 janvier 2008
  5. La société civile nigérienne manifeste contre les APE à Niamey, Apa, 8 janvier 2008
  6. Sierra Leone: le procès de l'ancien président libérien Charles Taylor a repris, Afp, 7 janvier 2008
  7. Awa Traoré, La Libye chasse les clandestins Les autorités ont lancé une campagne d’expulsion des immigrés illégaux, Afrik.com, 17 janvier 2008
  8. Centrafrique: le recteur de l'université de Bangui nommé Premier ministre, Afp, 22 janvier
  9. Le 4e Forum social de l'Afrique de l'Ouest appelle au boycott des APE, Xinhua 28 janvier 2008
  10. L'Union européenne envoie une force de paix à la frontière du Darfour, Afp, 28 janvier 2008