JF-17 Thunder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir JF, 17 et Thunder.
JF-17/FC-1
{{#if:
Un JF-17 pakistanais.
Un JF-17 pakistanais.

Constructeur AVIC et PAF
Rôle Avion multirôle
Premier vol
Mise en service février 2010
Nombre construits au moins 150
Équipage
1 pilote de chasse
Motorisation
Moteur Klimov RD-93
Nombre 1
Type Turboréacteur avec postcombustion
Poussée unitaire 98 kN avec PC
Dimensions
Envergure 9,46 m
Longueur 14,97 m
Hauteur 4,17 m
Masses
À vide 6 685 kg
Avec armement 9 050 kg
Maximale 11 700 kg
Performances
Vitesse maximale 1 960 km/h (Mach 1.8)
Plafond 17 600 m
Vitesse ascensionnelle 16 000 m/min
Rayon d'action 1 350 km
Armement
Interne 1 canon GSh-23-2 de 23 mm
Externe 3 800 kg de charges sur 7 points d'emport, 2 AIM-9 Sidewinder et 4 SD-10 Aspide.
Avionique
FIAR Grifo S-7 italien ou Elta-2032 israélien, GPS, HUD, IRST et commandes de vol électriques

Le JF-17 Thunder (en urdu : تھنڈر), également nommé Chengdu FC-1 Xiaolong [1],[2] (chinois simplifié : 枭龙 ; pinyin : xiāo lóng ; littéralement : « Dragon brave », anglais : Fierce Dragon) est un avion de combat multirôle, mono-réacteur léger développé en coopération entre Chengdu Aircraft Industries Corporation (CAC) (République populaire de Chine), l'Armée de l'air pakistanaise et l'industrie aéronautique pakistanaise. Il est connu comme « Joint Fighter-17 » ou « JF-17 » au Pakistan, et comme « Fighter China-1 » ou « FC-1 » en Chine.

Origine et développement[modifier | modifier le code]

Huit JF-17 pakistanais escortent le Boeing 747-400 d'Air China transportant le président la république populaire de Chine.

Le JF-17 a été développé en premier lieu pour répondre aux besoins de l'armée de l'air pakistanaise. Celle-ci avait besoin d'un appareil de combat économique, multi-rôle, de technologie intermédiaire pour remplacer sa flotte de Nanchang Q-5, Chengdu F-7P/PG et Dassault Mirage III/V. L'objectif secondaire était de pouvoir proposer à des pays en voie de développement une alternative aux appareils occidentaux sophistiqués mais plus onéreux[3],[4],[5].

Un premier projet, baptisé Sabre II, fut lancé à la fin des années 1980, associant la République populaire de Chine, le Pakistan et l'industriel américain Grumman Aerospace Corporation. Mais à la suite de l'embargo sur l'armement décidé suite à la répression des manifestations de la place Tian'anmen en 1989, Grumman s'est retiré du projet Sabre II, qui prévoyait de développer à moindre coût un appareil autour du F-7.

Un JF-17 en exposition au salon aéronautique de Farnborough de 2010 avec un bombe guidée LS PGB (en), un pod de contres-mesures électroniques BM/KG300G (en) et un réservoir, tous chinois.

Le Pakistan et la République populaire de Chine ont signé une lettre d'intention pour le développement d'un nouvel appareil, sans lien avec le Sabre II, baptisé « Super 17 », en 1998, un an avant la signature d'un accord formel. Le projet fut retardé à cause de problèmes d'acquisition d'une avionique et d'un radar[réf. nécessaire]. Le premier vol du prototype (PT-01) a eu lieu en Chine le [réf. nécessaire]. Il a été suivi de trois autres prototypes (PT-03, PT-04 et PT-06) qui ont pris l'air respectivement les 9 avril 2004, 28 avril 2006 et 10 septembre 2006. Deux autres cellules (PT-02 et PT-05) ont été affectées à des essais statiques. Durant le programme d'essais en vol l'appareil a dû subir un certain nombre de modifications, touchant en particulier le dessin du nez et l'empennage. Les deux derniers prototypes ont été utilisés pour les essais d'intégration de l'avionique et de l'armement. Les premières livraisons de prototypes à l'armée de l'air pakistanaise ont lieu en 2007 pour évaluation[6]. La même année, la première présentation officielle en vol de l'appareil a eu lieu à Islamabad.

Lors du salon du Bourget 2013, des représentants de la FAdeA (Argentine aerospace company Fabrica Argentina de Aviones) ont eu des discussions avec des officiels chinois sur une possible coproduction du JF-17 qui serait alors nommé Pulqui-III[7] mais début 2016, cela ne s'est pas concrétisé.

Le coût du programme serait d'environ 500 millions de dollars américains, répartis également entre les deux pays[8]. Le JF-17 coûterait environ 15 millions de dollars par appareil[9]. Fin 2015, ce projet ne s'est pas concrétisé.

L'armée de l'air pakistanaise a confirmé la commande de 150 avions, avec une option pour un total de 250[10].

On annonce une production de 16 appareils en 2015 devant être porté à 20 en 2016[11].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la République populaire de Chine Chine : L'appareil est en cours d'évaluation depuis 2009.
  • Drapeau du Pakistan Pakistan : L'armée de l'air pakistanaise a activé le 18 février 2010 une première unité sur la base de Peshawar : le No 26 Squadron Black Spiders (No 36 Tactical Attack Wing)[12],[13],[14],[15].

Clients potentiels[modifier | modifier le code]

L'Azerbaïdjan, le Zimbabwe, le Maroc et huit autres pays ont exprimé leur intérêt pour cet avion lors du Salon aéronautique de Singapour en 2010, selon des sources officielles[16]. Le Sri-Lanka est en pourparlers depuis 2012.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Jane's All the World's Aircraft, « CAC FC-1 Xiaolong »,‎
  2. Foreign Ministry Spokesperson Liu Jianchao's press conference on May 16, 2006,, Ministry of Foreign Affairs of the People's Republic of China, (lire en ligne)
  3. AMF PAC Kamra "JF-17 Thunder - Detailed Specifications", Pakistan Aeronautical Complex#Aircraft Manufacturing Factory (lire en ligne)
  4. Ansari, Usman, Thunder Storm – Pakistan’s hopes for the JF-17 Thunder fighter, vol. 8 (lire en ligne)
  5. FC-1 / JF-17 Multirole Fighter Aircraft (lire en ligne)
  6. Anon. (12 mars 2007) Two JF-17s Delivered to Pakistan. GEO News (août 2010)
  7. JF-17 : l’Argentine va s’associer à la Chine sur info-aviation, le 10 juillet 2013.
  8. « Joint Fighter-17 (JF-17) Thunder »,‎
  9. AMF PAC Kamra 'JF-17 Thunder', Pakistan Aeronautical Complex#Aircraft Manufacturing Factory (lire en ligne)
  10. « IDEAS 2008 secures orders worth $40m »,‎
  11. Yann Cochennec, « Dubai Airshow 2015 : Le Pakistan va booster de 25 % la production du JF-17 », sur Air et Cosmos,‎ (consulté le 15 novembre 2015).
  12. Iftikhar A. Khan, « JF-17 Thunder joins PAF’s fighter fleet »,‎
  13. « Pakistan may buy up to 36 Chinese J-10 fighter aircraft »,‎
  14. « First JF-17 Thunder fighter plane handed over to PAF »,‎
  15. « First indigenously manufactured JF 17 Thunder handed over to PAF »,‎
  16. Stuck in Sichuan: Pakistani JF-17 Program Grounded? No, Defense Industry Daily, janvier 2007, dernière mise à jour: 9 mars 2009 (lire en ligne)