Jérôme Rousse-Lacordaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacordaire et Rousse.
Jérôme Rousse-Lacordaire
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Bibliothèque du Saulchoir
jusqu'en
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Vincent Holzer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jérôme Rousse-Lacordaire, né à Paris le , est un dominicain, théologien et historien.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Titulaire d'un DEA de droit privé (Paris I), d'un DEA en sciences des religions (EPHE), d'un diplôme de bibliothécaire-documentaliste, et d'un doctorat en théologie (2005)[1], il a enseigné à l'Institut catholique de Paris (Institut de science et de théologie des religions), à l'université de Lorraine et à celle de Lausanne.

Il s'intéresse aux rapports entre ésotérisme et christianisme ainsi qu'entre franc-maçonnerie et christianisme. Il collabore notamment à la Revue des Sciences philosophiques et théologiques (« Bulletin d'histoire des ésotérismes ») et à Renaissance Traditionnelle. Il est rédacteur en chef de la revue Politica Hermetica. Après avoir été directeur de la Bibliothèque du Saulchoir (jusqu'en 2016)[2], puis éditeur aux Editions du Cerf (secteur ecdotique et érudition), il est depuis 2014 producteur délégué à France Culture (La Messe).

Jean-Pierre Bacot le juge « très féru de kabbale chrétienne » et « assez proche de la Grande loge de France ou de la Grande loge nationale française »[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Rome et les francs-maçons : histoire d'un conflit, Paris, Berg International, 1996.
  • Antimaçonnisme, Puiseaux, Éditions Pardès, 1998, 2e édition 2003.
  • Jésus dans la tradition maçonnique : rituels et symbolismes du Christ dans la franc-maçonnerie française, Paris, Desclée, 2003.
  • avec Guy Bedouelle, Henri-Jérôme Gagey et Jean-Louis Souletie, Une République, des religions : pour une laïcité ouverte, Paris, Éditions de l’Atelier, 2003,.
  • avec Jean-Pierre Brach (dir.), Études d'histoire de l'ésotérisme, Paris, Éditions du Cerf, 2007, (ISBN 978-2-204-08210-5).
  • Ésotérisme et christianisme. Histoire et enjeux théologiques d'une expatriation, Paris, Éditions du Cerf, 2007, (ISBN 978-2-204-08330-0).
  • Corps, âme et esprit par un catholique, Grenoble, Le Mercure Dauphinois, 2007.
  • Une controverse sur la magie et la kabbale à la Renaissance, Genève, Librairie Droz, 2010.
  • Une fraternité à l’honneur du Saint-Esprit : le Liber articulorum des prêtres de Lodève, Lavis, La Finestra editrice, 2011.
  • L’Ésotérisme, Namur, Fidélité, 2014.
  • Esquisse de la kabbale chrétienne (introduction, traduction et annotation), Paris, Les Belles Lettres, 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :