Installation électrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Installation.

Une installation électrique est un ensemble cohérent de circuits électriques, d'appareillages électriques. Elle peut se situer dans un bâtiment ou un ensemble de bâtiments à usage d'habitation, industriel, commercial, ou de bureaux.

L'installation doit être conforme à la réglementation en vigueur dans le pays.

Installation électrique domestique / non-domestique[modifier | modifier le code]

Installation électrique domestique[modifier | modifier le code]

Tableau de distribution électrique dans un immeuble.

Une installation domestique comprend les parties suivantes :

Normes électrique pour le domestique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Norme XP C 16-600 (France).

En France les installations domestiques doivent répondre à la réglementation des installations électriques et à la norme NF C 15-100[1], cette dernière indique les règles à respecter. Elle permet d'augmenter la sécurité des habitants, le bon fonctionnement électrique et répond aux besoins de connectivité des habitations (internet, télévision)[2]

En Belgique, les Normes doivent répondre aux règles du RGIE établies par le SPF économie[3] Un contrôle de l'installation est obligatoire tous les 25 ans et avant le mise en service de l'installation par un organisme agréé par le SPF économie[4]. Les normes sont nombreuses et tendent à assurer la sécurité des occupants. Il existe un bon guide d'installation électrique pour ceux qui font leur installation par eux-mêmes[5].

Installation électrique non domestique[modifier | modifier le code]

Les canalisations[modifier | modifier le code]

Raccordement au réseau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Raccordement.

Le raccordement désigne la réalisation de la connexion de l'installation électrique au réseau de distribution.

Mise à la terre[modifier | modifier le code]

Conduites[modifier | modifier le code]

Les appareils[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Appareil électrique.

Prises de courant[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prise de courant.

Interrupteurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : interrupteur.

On distingue :

Appareil d'éclairage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lampe électrique.

Télécommunications domestiques[modifier | modifier le code]

Sonnettes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sonnette d'immeuble.

Parlophonie vidéophone[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Interphone et Visiophone.

Télécommunication et domotique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Télécommunications et Domotique.

Chauffage électrique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chauffage électrique.

Installations Électromécaniques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Électromécanique.

Ascenseurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ascenseur.

Installations de détection incendie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Système de détection incendie.

Système d'alarmes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Système d'alarme.

Panneaux solaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : panneau solaire.

Les boîtiers,équipements,tableaux et coffrets[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Boîtier.

D'une manière générale une installation électrique repose sur des produits (appareillages), des équipements et une installation de ces deux familles grâce à des cheminements de câbles qui les relient entre eux. Les équipements électriques sont des ensembles de produits mis dans une enveloppe isolante ou métallique. Concernant les équipements, le vocable peut être variable comme "Tableau", "coffret", "Boitier", etc. Derrière ces vocables de la profession se cachent soit les fournitures constituant les enveloppes soit l'ensemble complet dit "monté et câblé". Un référentiel normatif existe et couvre la conception, la réalisation et le contrôle de ces ensembles.

A minima on se référera à la norme C15-100 et par exemple à son chapitre "Ensemble d'appareillage" ou à tout autre chapitre ayant une utilité (exemple liaison équipotentielle de terre). Un contrôleur s'appuiera en général sur cette norme C15-100. Pour autant, un référentiel international plus précis existe, de par la série de normes CEI61439-X anciennement CEI60439 (maintenant abrogée).

La CEI61439-1 est la norme traitant des "généralités" et elle est incontournable :

  • Les TGBT de puissance sont traités par la CEI61439-1 & 2[6] ;
  • la CEI439-3 traitera, en complément de la CEI61439-1, des équipements de distributions (exemple : Divisionnaire en tertiaire, coffret logement, etc.)[7].

En France, des syndicats professionnels (tels que IGNES ou Gimélec, tous deux membres de la FIEEC - Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication) regroupant les principaux acteurs français ont proposé aux marchés des concepts et outils utiles comme l'Indice de Service "IS" ou encore "les Classes de service" qui ont le mérite d'aider à spécifier fonctionnellement les besoins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Installations électriques des logements : le guide d’application de la norme NF C 15-100 est paru - Groupe AFNOR », Groupe AFNOR,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mai 2018)
  2. Norme NFC 15 100 et connectivité, consulté le 09 Avril 2019
  3. Contrôle des installations électriques, sur economie.fgov.be, consulté le 31 mars 2019
  4. Types de contrôles, sur controle-electrique.be, consulté le 31 mars 2019
  5. Guide pour une installation électrique aux normes, sur controle-electrique.be, consulté le 31 mars 2019
  6. [PDF]la norme CEI 61439 - parties 1 et 2, sur tabelcosa.ch, consulté le 16 janvier 2018
  7. Ensembles d'appareillage à basse tension - Partie 3 : tableaux de répartition destinés à être utilisés par des personnes ordinaires (DBO), sur afnor.org, consulté le 16 janvier 2018

Articles connexes[modifier | modifier le code]