Centrale électrique virtuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’énergie
Cet article est une ébauche concernant l’énergie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une centrale électrique virtuelle est une combinaison de petites sources d'énergie (ou de systèmes disponibles de stockage d'énergie), qui sont activées et optimisées par un système informatique au service d'un opérateur distributeur d'électricité[1] ou des options d'achats auprès d'un producteur externe à l'entreprise de production.

Description[modifier | modifier le code]

La différence essentielle entre une production isolée et une production coordonnée de cette source d'énergie distribuée consiste en un réseau de communication et un poste de commande central capable d'optimiser la production en temps réel[1]. Afin d'opérer une centrale électrique virtuelle, un opérateur de marché a besoin d'une équipe composée de spécialistes des marchés de l'énergie et d'observateurs météorologiques. En effet, une centrale électrique virtuelle est sollicitée lorsque le marché évolue : un pic de la demande lorsque le temps se gâte nécessite une augmentation de la production. L'opérateur de marché[2] peut alors solliciter, à raison d'une fois par demi-heure, une augmentation de la production des centrales qui sont agrégées au sein de sa centrale électrique virtuelle.

Exemples[modifier | modifier le code]

Poweo utilise ce genre de procédé pour satisfaire ses clients lorsque sa production est insuffisante. Centrales Next a lancé sa centrale électrique virtuelle en France en novembre 2015 et a la possibilité d'agréger la production de centrales hydrauliques, éoliennes, ou encore de centrales solaires et d'installations de biogaz. En réunissant la production de tous ces types de centrales, Centrales Nex participe à la stabilisation du réseau électrique français. En effet, la centrale électrique virtuelle permet d'équilibrer l'offre et la demande ou d'ajuster la production d'une source d'énergie renouvelable dite "fiable" (hydraulique, biogaz) lorsque que la production d'une installation d'énergie dite "fatale" (solaire, éolien) est plus faible que prévue, à cause de conditions météorologiques défavorables.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b What is a Virtual Power Plant, sur le fenix-project.org
  2. Qu’est-ce qu’une centrale virtuelle ? centrales-next.fr, consulté en avril 2016

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]