Luminaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vitrine d'un magasin vendant des luminaires.

Un luminaire est un appareil ayant pour utilité première l'éclairage d'un lieu.

Présentation[modifier | modifier le code]

Selon l'Association française d’éclairage « un luminaire est un appareil servant à répartir, filtrer ou transformer la lumière d’une ou de plusieurs lampes et comprenant, à l’exclusion des lampes elles-mêmes, toutes les pièces nécessaires pour fixer et protéger les lampes et, éventuellement, les circuits auxiliaires ainsi que les dispositifs de connexion au circuit d’alimentation. »

Cet appareil, quand il n'est pas directement la source de lumière, supporte un système fournissant la lumière artificielle, lampe, bougie, cierge, bec de gaz, lampe à incandescence.

Luminaire autonome[modifier | modifier le code]

Dans les zones isolées ou historiques, inondables, etc. le creusement de tranchées pour le passage des câbles électriques est couteux et peut poser des problèmes environnementaux ou de sécurité. Des luminaires « à LEDs » alimentés par panneaux photovoltaïques (dans certains cas associés à une petite éolienne) sont en opération depuis plusieurs années.

De plus ces luminaires autonomes permettent de bénéficier d'un éclairage totalement gratuit et écologique

Luminaire, objet d'art[modifier | modifier le code]

Ces appareils ont été tout au long des âges transformés par leur concepteurs (artistes), en fonction du goût des époques, en objet de décoration, devenant parfois des objets d'art. Jean Perzel (1892-1986) fut un pionnier du luminaire art déco en France [1],[2]

plafonnier art déco

Les matériaux traditionnels dans lesquels sont fabriqués les luminaires sont le métal (le laiton pour les plus travaillés, la tôle émaillée pour les abat-jour), la porcelaine et le verre. Le verre opalin occupe une place particulière parmi les diffuseurs lumineux parce qu'il est le matériau qui diffuse le plus harmonieusement et le plus complètement la lumière[réf. nécessaire]. Au début du 20e siècle, la Société pour le perfectionnement de l'éclairage consacrait de nombreuses pages à cette question [3]

Normalisation[modifier | modifier le code]

Les luminaires doivent satisfaire aux prescriptions des normes les concernant.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Perzel, dont le nom commercial persiste à Paris, depuis 1923, a contribué à la décoration de la villa Noailles [1].
  2. Jean Perzel s'est illustré dans la décoration du paquebot Normandie [2].
  3. voir Réflecteurs et diffuseurs, Société pour le perfectionnement de l'éclairage, Paris, ca 1930.
  4. Norme CEI/EN/NFEN 60598-1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire raisonné du mobilier français, Violet Le Duc, Vol I-IV, Paris 1872-75
  • Fabrique de bronzes d'éclairage, gaz, huile et bougie, Chabrié et Jean, Paris 1885
  • Histoire du luminaire depuis l'époque romaine jusqu'au XIXe siècle, Henry-René d'Allemagne, Paris 1891
  • Histoire de l'éclairage des rues de Paris, Eugène Defrance, Paris 1904
  • Le style Empire : Le luminaire du premier Empire, Egon Hessling, Paris 1911
  • Encyclopédie du luminaire, formes et décors apparentés depuis l'Antiquité jusqu'à 1870, Gabriel Henriot, 2 vol, Paris 1933-34
  • Le Luminaire, Guillaume Janneau, Paris, 1934
  • Chandeliers, Lampes et Appliques ; Sigrid Wechssler-Kummel, Office du Livre Fribourg, 1963
  • Raymond Guidot, Le Luminaire: Art Déco Lampen 1925-1937, Moreau, (OCLC 886438215, lire en ligne)
  • (en) Charlotte Fiell et Peter Fiell, 1000 lights, Köln Los Angeles, Taschen, , V. 1. 1878 to 1959 - v. 2. 1960 to present. (ISBN 978-3-822-81606-6, 978-3-822-82475-7 et 978-3-822-85287-3, lire en ligne)
  • Philippe Deitz, Histoire des luminaires : histoire des hommes, Alleur, Éditions du Perron, , 592 p. (ISBN 978-2-871-14230-0, OCLC 468204545)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]