Gestionnaire de réseau de transport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'Union européenne, un gestionnaire de réseau de transport (GRT) est une entreprise chargée de la gestion de tout ou partie d'un réseau de transport d'énergie (électricité ou gaz).

Le réseau de transport est complété par le réseau de distribution, à qui est reliée la plupart des consommateurs ; seuls quelques gros consommateurs (électro-intensifs) sont directement connectés au réseau de transport.

Responsabilités[modifier | modifier le code]

Ses principales responsabilités sont :

  • d'assurer la continuité de service aux utilisateurs,
  • d'assurer les échanges entre les fournisseurs et les utilisateurs,
  • d'optimiser l'utilisation du réseau pour limiter les "pertes en ligne"[1],
  • d'aider à optimiser le réseau pour garantir la continuité du service et son utilisation.

Régime juridique[modifier | modifier le code]

Dans l'Union européenne, la directive 2003/54/CE prévoit que chaque État membre désigne un ou plusieurs gestionnaires de réseau de transport, pour le gaz et l'electricité.

Le GRT doit s'abstenir de toute discrimination entre les utilisateurs, notamment les entreprises qui lui sont liées.

Dans certains pays, comme la France, ERDF le gestionnaire du réseau de distribution, peut être une société du même groupe que la principale entreprise de fourniture ou de distribution. Dans ce cas, la société qui gère le réseau de transport doit être indépendante, sur le plan de la forme juridique, de l'organisation et de la prise de décision. C'est le cas,par exemple, en France, de RTE au sein d'EDF.

Les gestionnaires de réseau de transport[modifier | modifier le code]

France (électricité et gaz)[modifier | modifier le code]

  • RTE est le gestionnaire unique du réseau de transport d'électricité, filiale à 100% d'EDF même si autonomie opérationnelle (pour garantir l'égal traitement des producteurs d'électricité) ;
  • Deux entreprises se partagent le réseau de transport de gaz :
    • GRTgaz, filiale d'Engie mais autonomie opérationnelle, gère un réseau de canalisations d'environ 32 000 km[2] ;
    • TIGF, ancienne filiale de Total aujourd'hui détenu par l'Italien Snam (45%), le fonds de l'État de Singapour GIC (35%) et EDF (20%), gère environ 6 000 km de canalisations dans le Sud-Ouest.

Belgique (électricité et gaz)[modifier | modifier le code]

  • Elia, gestionnaire unique du réseau de transport d'électricité
  • Fluxys, gestionnaire unique du réseau de transport de gaz

Allemagne (électricité)[modifier | modifier le code]

Les 4 gestionnaires allemands

Autriche (électricité)[modifier | modifier le code]

Pays-Bas (électricité)[modifier | modifier le code]

  • TenneT, gestionnaire unique du réseau de transport d'électricité, contrôlé et détenu par le gouvernement néerlandais

Suisse (électricité)[modifier | modifier le code]

  • Swissgrid, gestionnaire unique pour l'ensemble de la Suisse (depuis sa création en 2005), propriété de plus d'une trentaine d'actionnaires dont les plus importants sont Alpiq Grid Beteiligungs AG 30,30%, Axpo Power AG 22,98%, BKW Netzbeteiligung AG 10,76%, Axpo Trading 8,86 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fuites dans le cas du gaz et pertes dues a l'effet Joule dans le cas de l'électricité
  2. Les gestionnaires des réseaux de transport de l'énergie : identité et missions (site de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris).

Voir aussi[modifier | modifier le code]