Régime de neutre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le régime de neutre correspond au type liaison effectuée entre le neutre d'un réseau triphasé et la terre

Régime de neutre par opposition au schéma de liaison à la terre[modifier | modifier le code]

La confusion entre les régimes de neutre et le schéma de liaison à la terre est courante alors que les schémas de liaison à la terre indiquent en plus du « régime de neutre » le type de liaison entre les masses des appareils électriques d'une installation et la terre.

Types[modifier | modifier le code]

Il existe cinq régimes de neutre différents :

  1. neutre isolé ou flottant (aucune connexion entre le neutre et la terre)[1];
  2. mise à la terre par résistance. Dans le cas où il n'existe pas de point neutre accessible (enroulement du transformateur en triangle), on peut utiliser un point neutre artificiel[1] ;
  3. mise à la terre par réactance faible (mise à la terre des perturbations très rapide, par ex. : foudre)[1] ;
  4. mise à la terre par réactance de compensation[1],[2],, pour atténuer l'effet capacitif des lignes HT ;
  5. mise à la terre directe (non utilisé sur les réseaux européens de distribution en HTA)[1],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Guide de la protection, sur le site mt.schneider-electric.be - consulté le 25 octobre 2012
  2. [PDF] Régime de neutre compensé : Spécification du système d’accord automatique pour l’impédance de compensation - Fiche technique sur le site d'EDF, octobre 2001
  3. Par contre, obligatoire, techniquement, dans les installations de traction ferroviaire en courant alternatif ou le rail de roulement constitue le conducteur "PEN"

Article connexe[modifier | modifier le code]