Interrupteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un interrupteur (dérivé de rupture) est un organe, physique ou virtuel, permettant d'interrompre ou d'autoriser le passage d'un flux. Il ne faut pas confondre l'interrupteur qui permet d'éteindre ou d'allumer un appareil, et le commutateur qui permet de choisir entre plusieurs états actifs d'un appareil.

Par extension, tout système destiné à interrompre quelque chose peut être dénommé interrupteur.

Électricité[modifier | modifier le code]

Symbole d'un interrupteur ouvert

En électricité, un interrupteur est un organe ou appareillage de commande qui permet d'ouvrir et de fermer un circuit alimentant un appareil électrique aux valeurs des intensités nominales. Il se double parfois d'un variateur permettant de moduler le courant.


Inverseur[modifier | modifier le code]

Symbole d'un inverseur

Il possède trois bornes de connexion :

  • Une entrée commune ;
  • Sortie n°AlphA ;
  • Sortie n°BetA.

C'est un interrupteur avec un état supplémentaire :

  • Fermé, il établit un circuit ;
  • Ouvert ;
  • Fermé, il établit un autre circuit.

Souvent la position stable, les deux circuits ouverts, n'existe pas. Il peut être utilisé en lieu et place d'un interrupteur, il suffit de ne pas câbler le deuxième circuit. Ce dispositif est utilisé dans les circuits va-et-vient.


Interrupteur différentiel[modifier | modifier le code]

Il est plus petit qu'un disjoncteur différentiel, à intensité nominale égale, mais son pouvoir de coupure est limité à l'intensité nominale, alors qu'un disjoncteur (quel que soit le type) doit pouvoir couper le courant de court-circuit, soit un courant beaucoup plus important. Il sert donc uniquement à isoler le circuit lorsque le courant est différent entre les deux fils du circuit, cas d'un défaut d'isolation (fuite de courant vers la terre).

Pour assurer la protection des personnes en régime TT un seuil de déclenchement de 30 mA est préconisé.
Il fut inventé en 1889.

Différents mécanismes d'interrupteur et de commutateur[modifier | modifier le code]

Interrupteur à levier bistable

Levier[modifier | modifier le code]

L'interface humaine d'un interrupteur peut être un levier. Le levier de commande dépasse sur la face avant d'un support qui peut être un tableau de bord, sur lequel est bien souvent fixé l'interrupteur par un système d'écrou.




Bouton poussoir[modifier | modifier le code]

Bouton poussoir sur un tableau de bord d'automobile
Bouton d'arrêt d'urgence sur tableau de commande

Les interrupteurs à bouton poussoir s'actionnent par un geste très simple, qualité qui motive leur choix lorsque l'interrupteur doit être manipulé très rapidement, ou dans des conditions requérant un minimum d'attention pour la manipulation : conduite automobile, arrêt d'urgence, clavier d'ordinateur, etc. Cependant, leur position (actionné ou non), n'est pas facilement identifiable par l'opérateur ; on leur adjoint souvent un voyant, intégré ou déporté, indiquant l'état du circuit. Le bouton d'arrêt d'urgence est également nommé bouton coup de poing en raison de son mode d'actionnement dans les cas d'urgence qui doit pouvoir se faire rapidement et sans réfléchir.


Représentation symbolique d'un interrupteur de type poussoir normalement ouvert.
Représentation symbolique d'un interrupteur de type poussoir normalement fermé.



On distingue deux types : normalement ouvert (la liaison électrique est créée quand on appuie sur le bouton) ou normalement fermé (le circuit électrique est ouvert quand on appuie sur le bouton).






Interrupteur à glissière, accompagné de plusieurs boutons poussoirs

Glissière[modifier | modifier le code]

Un interrupteur à glissière possède l'avantage de pouvoir offrir plus de trois positions stables, avec en prime un repère visuel de sa position. En revanche, il est parfois mal aisé à manipuler, il requiert généralement une bonne attention et un certain doigté pour être actionné. De plus, ils font souvent preuve d'une assez faible fiabilité dans le temps. Ce type d'interrupteur était couramment utilisé dans les appareils de sonorisation domestiques, où il est désormais remplacé par des interrupteurs électroniques statiques en circuit intégré, beaucoup plus fiables et nettement moins coûteux.



Rotatif[modifier | modifier le code]

Interrupteur rotatif

Les interrupteurs rotatifs, bien souvent appelés commutateurs rotatifs sont commandés par un axe sur lequel est fixé un bouton qui sert en même temps d'enjoliveur. Ce type d'interrupteur peut comporter encore plus de positions stables qu'un interrupteur à glissière et, peut offrir de nombreux circuits séparés. Sur certains modèles ces deux paramètres peuvent même être modifiés avant l'installation.


Basculeur[modifier | modifier le code]

Interrupteur à bascule

Les interrupteurs à bascule sont les plus courants. Ils ont un fonctionnement similaire au levier, le bouton basculeur n'étant qu'un levier à plat. Ils sont limités à trois états, très souvent seulement deux sont utilisés (marche/arrêt). Leur position n'est pas toujours facile à visualiser rapidement, sauf quand leur ergonomie est particulièrement étudiée. C'est le cas en positionnant systématiquement la fonction marche vers le haut comme par exemple dans les équipements d'automobile. Ce type d'interrupteur est généralement le plus fiable, car la mécanique du basculeur est particulièrement adaptée à la commutation électrique : en associant le travail de l'opérateur à l'action d'un système de ressort très simple, il assure des transitions électriques et mécaniques franches et fiables.

Magnétique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Interrupteur reed.
Interrupteur ILS en ampoule

Un Interrupteur Lame Souple (ILS ou interrupteur reed) est un interrupteur qui établit ou coupe une connexion électrique en fonction de la présence ou non d'un champ magnétique.

Il est généralement constitué d'une ampoule de verre protectrice contenant une atmosphère non oxydante (sans oxygène ni vapeur d'eau) et deux contacts souples. Ces contacts sont magnétisables et élastiques, à base de fer doux par exemple. En présence d'un champ magnétique, les contacts s'aimantent par influence, et sont attirés l'un par l'autre. Ils se rapprochent et se touchent, établissant le courant. Lorsque le champ magnétique cesse, l'aimantation cesse aussi, et l'élasticité des contacts les écarte, coupant le courant.

Il est bien souvent utilisé en tant que capteur fin de course pour les vérins, ou en générateur d'impulsions de comptage : un aimant permanent fixé sur la partie mobile modifie l'état de l'interrupteur en passant devant, transmettant ainsi une information au système de commande ou au compteur.

Il est possible aussi de s'en servir comme relai, en remplaçant l'approche d'un aimant par une bobine entourant le dispositif, avec toutefois deux inconvénients par rapport à un opto-coupleur (ou photo-coupleur) : une inductance du circuit primaire, et un temps de réaction non négligeable, de l'ordre du dixième de seconde.

Thermique[modifier | modifier le code]

Le bilame est un interrupteur actionné par la température.

Gravité[modifier | modifier le code]

Interrupteur au mercure SPST

Un interrupteur au mercure établit ou coupe la connexion suivant son inclinaison. La gravité permet de déplacer du mercure à l'état liquide à l'intérieur d'une ampoule de verre munie de deux électrodes. Ce type d'interrupteur est aujourd'hui moins utilisé à cause de la toxicité du mercure. C'est un déchet toxique relevant de la catégorie « Déchets d'équipements électriques et électroniques dangereux »

Ce type d'interrupteur est souvent utilisé pour sa capacité à générer un contact franc et propre, sans "rebonds".


Sensitif[modifier | modifier le code]

Interrupteur sensitif

Un interrupteur sensitif aussi appelé interrupteur tactile, détecte la variation de capacité provoquée par l'approche du doigt de l'utilisateur, comme c'est le cas sur des écrans tactiles.


Pression[modifier | modifier le code]

Un interrupteur de pression utilise un capteur de pression pour détecter la pression exercée par le doigt de l'utilisateur.


DIP switch[modifier | modifier le code]

DIP switch

Un DIP switch est un groupe d'interrupteurs placés dans un boîtier de circuit intégré. Il est fait pour être placé sur un circuit électronique.

Électronique[modifier | modifier le code]

Différentes technologies permettent la fabrication d'interrupteurs électroniques.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :