Hortense Haudebourt-Lescot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hortense Haudebourg-Lescot)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Lescot.
Hortense Haudebourt-Lescot
Hortense Haudebourt-Lescot.jpg
Hortense Haudebourt-Lescot, Portrait de l'artiste (1825),
Paris, musée du Louvre.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Antoinette Cécile Hortense Viel
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail

Hortense Haudebourt-Lescot née Antoinette Cécile Hortense Viel[1] à Paris le et morte dans la même ville le est une artiste peintre française.

Elle est l'auteure de natures mortes, de scènes villageoises, de scènes de genre et de portraits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Jean David d'Angers, Mme Haudebourt-Lescot (1829), bronze, New York, Metropolitan Museum of Art.

Hortense Haudebourt-Lescot est connue sous trois noms successifs. Le premier est celui de sa naissance : née le sous le nom d’Antoinette Hortense Cécile Viel, elle est la fille de Jean-Baptiste Viel, parfumeur et bourgeois de Paris et de Cécile Lejeune[2], mariés en 1778 à Paris[3].

Durant le Premier Empire, elle signe ensuite ses œuvres du nom de « Lescot », qui est le patronyme de son beau-père et sous lequel elle se fait connaître initialement. Devenue veuve en 1786, sa mère avait épousé en secondes noces le pharmacien Jean Louis Lescot, originaire d’Argentan, dans l’Orne. Le mariage a lieu à Paris le [4] et le couple s’installe au 14, rue de Gramont où se déroule sa jeunesse[5].

En octobre 1820, elle épouse à son tour Louis Pierre Haudebourt, architecte à Paris[6], d’où est issu un fils, Louis Philippe Léon Haudebourt, né en décembre de la même année[7]. Connue sous le nom de Mlle Lescot, puis sous celui d’Hortense Haudebourt-Lescot, elle meurt dans le 2e arrondissement de Paris le[8], à la survivance de son époux,  également mort au 11, rue La Bruyère dans le même arrondissement, en 1849[9].

Enfin, sa mémoire demeure attachée au 14, rue de Gramont, où se situent à la fois le domicile de sa jeunesse et la pharmacie de son beau-père, Jean Louis Lescot. Représentative des styles Empire et Restauration, la devanture de cette ancienne officine est répertoriée comme une œuvre d’art[10] et conservée depuis 1912 à Paris au musée Carnavalet[11].

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

Hortense Haudebourt-Lescot est vraisemblablement l'élève de Élisabeth Vigée Le Brun et a eu elle-même comme élèves les peintres Marie-Ernestine Serret et Herminie Déhérain. Elle est l'élève de Guillaume Guillon Lethière (1760-1832) et la peintre attitrée de Marie-Caroline de Bourbon-Siciles (1798-1870), duchesse du Berry[12].

Certaines de ses œuvres se trouvent à Paris au musée du Louvre, à Toulouse au musée des Augustins et à Château-Thierry au musée Jean de La Fontaine.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois orthographié « Haudebourg ». Elle prit le nom du second époux de sa mère : Monsieur Lescot, et épousa l'architecte Pierre Haudebourt (1788-1849).
  2. Familysearch, Paris, reconstitution chronologique des actes de naissances, vue 733/3150 : naissance à Paris, paroisse Saint-Sauveur, le , baptême le 15, d'Antoinette Hortence Cécile, fille de Jean Baptiste Viel, bourgeois de Paris et de Cécile Lejeune, rue Beaurepaire. Parrain : Pierre Antoine Depréaux, chevalier. Marraine : Hortence Baillon, épouse d'Antoine Arnaud, maître horloger paroisse Saint-Sulpice. Acte en ligne.
  3. Fiche d'état civil reconstitué sur Filae : , paroisse Sainte-Marie-Madeleine de Ville l'Évêque, mariage à Paris entre Jean Baptiste Viel, parfumeur et Cécile Lejeune.
  4. AD75 V10E vol/7,  : mariage le 22 thermidor an 2 entre Jean Louis Lescot, fils de Jean Louis Lescot et de Jeanne Hatesse, et Cécile Lejeune, veuve de Jean Baptiste Viel, fille de Louis Lejeune et de Marie Angélique Romerie.
  5. Reçu maître en pharmacie le 19 floréal an 3, , Jean Louis Lescot s'établit tout de suite dans la rue de Grammont : Persée, article en ligne.
  6. Relevé collaboratif Geneanet, RE/LVIII/15, étude de Me Fourchy Antoine-Jules, notaire à Paris. Type d'acte, en date du  : mariage entre Haudebourt Louis Pierre et Viel Antoinette Hortense.
  7. Relevé partenaire Filae : Louis Philippe Léon Haudebourt, né le à Paris.
  8. Fiche d'état civil reconstitué sur Filae : Viel Antoinette Cécile Hortense, décédée le , Paris, 2e.
  9. Familysearch, Reconstitution chronologique des actes de décès, Série V.2E, 1630-1859, vue 589/3227 : Louis Pierre Haudebourt, architecte décédé le 28 avril 1849, 11, rue Labruyère à Paris, à l'âge de 60 ans et demi, né à Paris, veuf Viel.
  10. Sur l'architecture de la pharmacie Lescot sous l'Empire et la Restauration : La Revue de Paris, juillet 1933, p. 818, en ligne sur Gallica.
  11. Devanture du 14, rue de Gramont sur parismuseescollections.paris.fr.
  12. Dictionnaire de la peinture, Éditions Larousse.
  13. Le Meunier, son Fils et l’Âne par Hortense Haudebourt-Lescot, au musée Jean de La Fontaine.
  14. « Portrait de l'artiste », notice no 000PE001430, base Joconde, ministère français de la Culture. .

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]