Homo sapiens idaltu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herto, Éthiopie

Homo sapiens idaltu (ou Homme de Herto) est le nom attribué à un groupe de trois crânes fossiles (deux adultes et un enfant), découverts en 1997 en Éthiopie dans la région de l'Afar, à côté du village de Herto Bouri, par l'équipe du paléoanthropologue américain Tim White. La découverte et la dénomination furent publiées en 2003.

Datation[modifier | modifier le code]

Datés de 154 000 à 160 000 ans, ces fossiles ont été les plus vieux représentants de l'espèce Homo sapiens jusqu'en février 2005, lors de la datation de deux crânes appelés Omo 1 et Omo 2, datés de 195 000 ans. Ces derniers ont à leur tour été supplantés en mai 2017, lors de la publication de la découverte de plusieurs spécimens fossiles d'Homo sapiens sur le site de Djebel Irhoud, au Maroc, datés de 300 000 ans.

Dénomination[modifier | modifier le code]

La mention idaltu, qui signifie « ainé » en langue Afar, visait à marquer cette position de représentant le plus ancien d'Homo Sapiens à l'époque de sa dénomination. L'Homme de Herto ne constitue donc pas à proprement parler une sous-espèce d'Homo sapiens.

Description[modifier | modifier le code]

Le crâne le mieux conservé des trois montre une capacité crânienne de 1 450 cm3, comparable aux humains actuels. Il possède des traits archaïques par rapport à la morphologie actuelle du crâne des hommes modernes.