Ardipithecus kadabba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ardipithecus kadabba est une espèce éteinte d'hominidés ayant vécu à la fin du Miocène supérieur, il y a environ entre 5,8 et 5,3 Ma (millions d'années)[1].

Le nom de genre provient des racines ardi (qui veut dire sur le sol en afar) et pithecos signifiant singe en grec.

Découvertes[modifier | modifier le code]

Les premiers ossements ont été découverts en 1999 par Yohannes Haile-Selassie, en Éthiopie. Pendant un temps, à cause du faible nombre de restes retrouvés, Ardipithecus kadabba est resté considéré comme une sous-espèce de Ardipithecus ramidus : Ardipithecus ramidus kadabba. L'étude des fossiles, notamment des dents, conduit Yohannes Hailé-Selassié, Gen Suwa et Timothy White à les attribuer en 2004 à une nouvelle espèce à part entière, nommée Ardipithecus kadabba[1],[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Bernard Wood, Wiley-Blackwell Encyclopedia of Human Evolution, Wiley-Blackwell, (ISBN 9781118650998, DOI 10.1002/9781444342499).
  2. (en) Yohannes Haile-Selassie, « Late Miocene hominids from the Middle Awash, Ethiopia », Nature, vol. 412,‎ , p. 178-181 (DOI 10.1038/35084063).
  3. (en) Yohannes Haile-Selassie, Gen Suwa et Tim D. White, « Late Miocene Teeth from Middle Awash, Ethiopia, and Early Hominid Dental Evolution », Science, vol. 303, no 5663,‎ , p. 1503–1505 (DOI 10.1126/science.1092978).

Voir aussi[modifier | modifier le code]