Histoire du Turkménistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Turkménistan
Cet article est une ébauche concernant le Turkménistan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jeune Turkmène avec un chameau au début du XXe siècle (photographie de Sergueï Prokoudine-Gorski)

L'histoire du Turkménistan remonte à plusieurs millénaires. En effet, de récentes expéditions archéologiques ont mis au jour la présence d'un peuple vivant dans le désert du Karakoum il y a cinq mille ans.

Dans cette région du Turkménistan actuel, et plus particulièrement sur le trajet de la route de la soie, les archéologues ont découvert les restes de plusieurs enceintes de villes, ainsi que des réseaux d'irrigation et des tombes[1].

Tribus oghouzes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Oghouzes.

Les origines des Turkmènes peuvent être remontées à la confédération oghouze des tribus pastorales nomades du début du Moyen Age qui vivaient dans l'actuelle Mongolie et autour du lac Baïkal dans l'actuelle Sibérie méridionale. Connue sous le nom Neuvième Oghouze, cette confédération était composée de peuples turcophones qui forment la base des empires steppiques puissants en Asie intérieure. Dans la seconde moitié du VIIIe siècle, les composants du Neuvième Oghouze ont migré à travers Jungaria en Asie centrale. Les sources arabes les localisent sous le terme Guzz dans la région du Syr-Daria moyenne et inférieure au VIIIe siècle. Au Xe siècle, l'Oghuz s'était étendu à l'ouest et au nord de la mer d'Aral et dans la steppe de l'actuel Kazakhstan, absorbant non seulement les Iraniens, mais aussi les Turcs des groupes ethnolinguistiques Kipchak et Karluk. Au XIe siècle, le célèbre savant turc Mahmud al-Kashgari décrit la langue des Oghuz et des Turkmènes comme distincte de celle des autres Turcs et identifie vingt-deux clans oghouzes ou sous-tribus, dont certains apparaissent plus tard dans les généalogies turkmènes et dans les légendes comme le noyau des premiers Turkmènes.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reportage diffusé sur ARTE le 13 janvier 2007 à 20h45

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Rafis Abazov, Historical Dictionary of Turkmenistan, Scarecrow Press, Lanham Md, 2004, 344 p. (ISBN 978-0-8108-5362-1)