Langues hourro-urartéennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues hourro-uratéennes
Langues filles Hourrite
Urartéen
? Kassite
Région Anatolie
Classification par famille
  • - Langues hourro-urartéennes
Type ancienne

Les langues hourro-urartéennes sont une famille linguistique éteinte comprenant seulement deux langues connues, parlées au Proche-Orient ancien : l'urartéen et le hourrite.

Classification[modifier | modifier le code]

Les langues hourro-urartéennes n'étaient liées ni aux langues sémitiques, ni aux langues indo-européennes de la région.

La langue kassite, partiellement découverte et attestée, est peut-être liée à cette famille linguistique[1].

Usage[modifier | modifier le code]

Le hourrite était la langue des Hourrites et a été parlé dans le nord de la Mésopotamie et de la Syrie et au sud-est de l'Anatolie dans le dernier quart du IIIe millénaire av. J.-C., et son extinction date de la fin du IIe millénaire av. J.-C.[2].

L'urartéen, est le nom de la langue parlée par les habitants de l'ancien royaume d'Urartu qui a été localisé dans la région du lac de Van, avec sa capitale, Tushpa, à proximité du site de la ville moderne de Van, dans le haut-plateau arménien, en Anatolie, actuellement à l'Est de la Turquie[3]. Il a probablement été parlé par la majorité de la population autour du lac de Van et dans les zones le long de la partie supérieure de la vallée du Zab[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Thomas Schneider, « Kassitisch und Hurro-Urartäisch. Ein Diskussionsbeitrag zu möglichen lexikalischen Isoglossen », Altorientalische Forschungen, no 30,‎ , p. 372–381.
  2. (en) Gernot Wilhelm, « Urartian », dans Roger D. Woodard (dir.), The Ancient Languages of Asia Minor, Cambridge et New York, Cambridge University Press, (ISBN 9780521684965), p. 81.
  3. Jørgen Læssøe, People of Ancient Assyria: Their Inscriptions and Correspondence, Barnes & Noble, 1963.
  4. (en) Gernot Wilhelm, « Urartian », dans Roger D. Woodard (dir.), The Ancient Languages of Asia Minor, Cambridge et New York, Cambridge University Press, (ISBN 9780521684965), p. 105.

Voir aussi[modifier | modifier le code]