Haimps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Haimps
Haimps
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Arrondissement de Saint-Jean-d'Angély
Canton Canton de Matha
Intercommunalité Communauté de communes des Vals de Saintonge
Maire
Mandat
Thierry Goujeaud
2014-2020
Code postal 17160
Code commune 17188
Démographie
Gentilé Haimpsois
Population
municipale
465 hab. (2016 en diminution de 1,27 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 06″ nord, 0° 15′ 30″ ouest
Altitude Min. 41 m
Max. 100 m
Superficie 18,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Haimps

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Haimps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Haimps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Haimps

Haimps est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Haimpsois et les Haimpsoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune comporte deux bourgs, Haimps et Fresneau, qui sont le long du Briou, affluent de l'Antenne. La commune compte également deux lieux dits celui de la pinaille et celui de La bonne année.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Haimps[2]
Les Touches-de-Périgny Gourvillette
Matha Haimps[2] Massac
Sonnac Louzignac Siecq

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2014 Paul Rouger PS  
2014 En cours Thierry Goujeaud DVG[3] Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 465 habitants[Note 1], en diminution de 1,27 % par rapport à 2011 (Charente-Maritime : +2,64 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
730708731776845882890910863
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
868881854839853806721688689
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
662620623538556551570537579
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
595550495510466427491471465
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Symphorien située à Haimps a été construite au XIIe siècle et remaniée au XIIIe siècle. Elle a été classée monument historique le 7 juin 1983.
  • Le logis de Fresneau. Entouré d’un parc boisé, le logis s’ouvre sur une cour où l’on pénètre par un portail sous porche, près de communs dont quelques ouvertures portent la marque du XVe siècle. Le logis lui-même est composé d’un grand corps de bâtiment à un étage, accosté à chaque extrémité d’un gros pavillon à grand comble d’ardoise. Celui de gauche pourrait être du XVIIe siècle, le bâtiment central du XVIIIe siècle, la partie de droite qui provient du château de La Moreau près de Nantillé a été démontée pierre par pierre pour être reconstruite ici au milieu du XIXe siècle. Les dépendances abritent une fuye cylindrique qui a perdu sa toiture, un vivier d’une centaine de mètres sur 15 équipé d’une anguillère, et un moulin à eau.
  • Un très curieux pigeonnier triangulaire que l'on peut voir à Fresneau.

On y trouve aussi le long d'un bief du Briou qui n'a plus d'eau en période estivale un lavoir, une rampe de descente ou cale et un ancien moulin toujours alimenté en eau.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]