Hadigny-les-Verrières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hadigny-les-Verrières
Hadigny-les-Verrières
L'église Saint-Martin.
Blason de Hadigny-les-Verrières
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Blason département fr Vosges.svg Vosges
Arrondissement Épinal
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Épinal
Maire
Mandat
Thierry Soler
2020-2026
Code postal 88330
Code commune 88224
Démographie
Population
municipale
405 hab. (2017 en augmentation de 9,46 % par rapport à 2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 19′ 23″ nord, 6° 27′ 43″ est
Altitude 325 m
Min. 314 m
Max. 391 m
Superficie 13,74 km2
Élections
Départementales Canton de Charmes
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Hadigny-les-Verrières
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Hadigny-les-Verrières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hadigny-les-Verrières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hadigny-les-Verrières
Liens
Site web www.hadigny-les-verrieres.fr

Hadigny-les-Verrières est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Situation géographique d'Hadigny-les-Verrières.


              Hadigny-les-Verrières est une commune rurale à l'écart des grands axes de circulation, à 20 km au nord d'Épinal. Par la route, Rambervillers est à 16 km à l'est-nord-est et Charmes à 17 km à l'ouest-nord-ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1272, une bataille opposa les troupes du duc Ferry III de Lorraine et celles de l'évêque de Metz, qui fut capturé à Hadigny. Le nom du village, Hatigney, est attesté dès 1272 et celui de Verrières d’Onzaines en 1572.

Cette petite bourgade a toujours été sous la dépendance de la citadelle de Châtel-sur-Moselle. Au centre du village se situent d'ailleurs les derniers vestiges d'une tour qui fut l'un des postes avancés de la place-forte de Châtel-sur-Moselle, primitivement fief des ducs de Bourgogne implanté en terre lorraine.

Le château fut détruit en 1635 sur ordre de Richelieu. Il appartenait alors à la famille des Pilliers, célèbre par sa piété et sa bienfaisance, et par sa fidélité à la Maison de Lorraine. Il ne subsiste de cette forteresse que deux tourelles, six petites cellules et une chapelle.

Le duc Charles IV de Lorraine se réfugia d'abord à Hadigny lors des épilogues de la invasion française de 1670.

Hadigny était qualifié de haute justice. Un incendie consuma le village le . Hadigny dépendait du bailliage de Châtel depuis 1698. Au spirituel, la commune était annexe de la paroisse de Moriville.

De 1790 à l’an X, Hadigny a fait partie du canton de Domèvre-sur-Durbion.

La commune est née officiellement le de la fusion des anciennes communes d'Hadigny et des Verrières-Douzaines (parfois Les Verrières-d'Onzaine, qui existaient avant la Révolution).

L'église, dont la nef a été reconstruite en 1826, possède un chœur très ancien : on y a découvert des souterrains, un tombeau, une belle statue en pierre représentant un chevalier armé de toutes pièces et deux bustes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1968 1988 Jean-Marie Deschaseaux (?-2009)    
avant 2001 mars 2008 François Thomas    
juin 2008 septembre 2019 Noël Trouy (1949-2019)   Agriculteur. Démissionnaire en juin 2016, réélu le mois suivant.
Décédé en cours de mandat.
novembre 2019 En cours
(au 14 déctembre 2019)
Thierry Soler    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2017, la commune comptait 405 habitants[Note 1], en augmentation de 9,46 % par rapport à 2012 (Vosges : -2,55 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
230273282321338359390422435
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
425410401381380359403340315
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
298249243210207196253235253
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017 -
209345351350401383405405-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Forêt des Évreux.
  • Église Saint-Martin :
    • monument funéraire d'Humbert des Piliers, seigneur d'Hadigny : gisant classé monument historique depuis le  ;
    • petit retable mobile et son tableau, Saint Martin partageant son manteau signé George I. et daté de 1629. Classé au titre d'objet le .
  • Ferme du XVIIIe siècle à l'emplacement du château dont il ne reste qu'une tour.
  • À la sortie du village, la Masse Colombière est un lieudit où l'ancienne ferme, datant du XIXe siècle, a été magnifiquement rénovée depuis plus d'une vingtaine d'années.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Demangeon (1764-1844), médecin, maire de Chamagne.
  • Joseph Piroux (1800-1884), fondateur de l'Institut des sourds et muets à Nancy.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Coupé : au premier parti au I de gueules aux trois piliers d’argent et au II d’azur aux trois cloches d’argent, au second de sinople au rencontre de cerf d’or.
Commentaires : Les trois piliers constituent le blason de la famille Des Piliers dont les membres furent seigneurs de Hadigny dès le début du XVIe siècle. Le second quartier, avec les trois cloches, est le blason de la famille De Finance, gentilshommes verriers dans la région en 1492. Enfin, le rencontre de cerf sur fond de sinople rappelle les forêts du secteur particulièrement riches en cervidés[5].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]