HMS Hereward (H93)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hereward
Type destroyer
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval High Walker Yard, Vickers-Armstrongs à Newcastle upon Tyne
Commandé 5 septembre 1934
Lancement 10 mars 1936
Statut coulé le 29 mai 1941
Équipage
Équipage 145 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 98 mètres (à la ligne de flottaison)
Maître-bau 3,6 m
Déplacement 1 340 tonnes
Propulsion turbines Parsons, 34 000 ch (30 MW)
Vitesse 36 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons de 120 mm
5 mitrailleuses anti-aériennes de 12,7 mm
8 torpilles de 530 mm
45 Grenades anti-sous-marines

Le HMS Hereward (H93) est un destroyer de classe H de la Royal Navy. Il a été construit sur le chantier High Walker Yard de Vickers-Armstrongs à Newcastle upon Tyne et a été lancé le 10 mars 1936. Il porte le nom du nom du chef anglais Hereward l'Exilé.

Histoire[modifier | modifier le code]

En février 1940, il escorte le convoi HX 23[1]. Le HMS Hereward est connu pour avoir évacué des Pays-Bas la reine Wilhelmine et sa famille le 13 mai 1940[2].

Le Hereward participa à la bataille de Calabre en juillet 1940, à la bataille du cap Matapan en mars 1941 et à l’évacuation de la Grèce en avril 1941. Il coula le torpilleur italien Vega au cours de l’Opération Excess en janvier 1941. Le 25 février 1941, il prit part à l’Opération Abstention, et à la tentative malheureuse de prise de l’île de Kastelórizo.

Le HMS Hereward fut attaqué par des bombardiers en piqué allemands et italiens alors qu’il participait à l’évacuation des troupes du Commonwealth en Crète. Il coula dans le détroit de Kassos à l’est de la Crète le 29 mai 1941[3] (35° 20′ N, 26° 20′ E). L’attaque fit 75 morts et 91 survivants, ces derniers furent faits prisonniers[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.naval-history.net/xGM-Chrono-10DD-27H-HMS_Hereward.htm
  2. (en) « Holland's Queen Barely Escaped » The Evening Independent (St. Petersburg, Florida). 17 May 1940; Wagner, Margaret et al. (2007). The Library of Congress World War II Companion, p. 77-78.
  3. (en) Stevens, James R. (2005). The Maw, p. 112.
  4. « fiche du navire sur le site www.uboat.net » (consulté le 21 février 2010)

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]