Georges Cattaui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Cattaui
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activités

Georges Cattaui (Paris, (66 Rue François-Ier)[1]Gland, 1974) est un écrivain français d'origine égyptienne[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris le 14 septembre 1896, Felix Georges Cattaui (fils de Adolphe Cattaui et de Rachel Francis) est un cousin (issu de germain) de Jean de Menasce[3] et appartient à l'aristocratie juive d'Alexandrie, où il passe ses premières années.

Il fait ensuite des études secondaires au lycée Carnot, puis des études de droit qui lui ouvrent la carrière diplomatique. Il fonde au Caire L'Atelier et organise le 3e anniversaire de la naissance de Molière, puis l'Université populaire, lieu privilégié de la culture française en Égypte. Secrétaire du roi Fouad Ier, il écrit des discours officiels. Entre les deux guerres mondiales, il suit des cours de théologie à l'Université de Fribourg et participe avec Jean de Menasce à La Revue juive dirigée par Albert Cohen.

Secrétaire de légation à Prague, Bucarest et Londres, il abandonne la diplomatie en 1936 et se consacre à l'écriture. Après 1945, il écrit de nombreuses chroniques dans le Journal de Genève . Naturalisé français, il meurt en 1974 à Gland (Vaud) en Suisse.

De confession juive, il s'était converti au catholicisme en avril 1928.

Tout en menant une carrière de diplomate, il a publié plusieurs essais et biographies, notamment à propos de Marcel Proust[4].

  • en 1969 l'académie française lui décerne le Prix du rayonnement français[5].
  • Il a obtenu le prix Marcel-Proust en 1973 pour son ouvrage Proust et ses métamorphoses.
  • Son ouvrage Proust, documents iconographiques, publié en 1956, reste l'étude de référence sur l'iconographie de Marcel Proust.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • La Terre visitée, Égloff, 1945
  • Marcel Proust, Proust et son Temps, Proust et le Temps, préface de Daniel-Rops, Julliard, 1953
  • Proust, documents iconographiques, éditions Pierre Cailler, collection « Visages d'hommes célèbres », 1956, 248 pages illustrées de 175 photos relatives à Marcel Proust.
  • T. S. Eliot, Éditions universitaires, 1958
  • Jules Hardouin-Mansart, 1960
  • Charles de Gaulle, l'homme et son destin, Fayard, 1960
  • Proust perdu et retrouvé, Plon, 1963
  • Constantin Cavafy, 1964
  • Charles Péguy, témoin du temporel chrétien, Centurion, 1964
  • Léon Bloy, Éditions universitaires, 1964
  • Orphisme et prophétie chez les poètes français 1850-1950, Plon, 1965
  • Proust, Éditions universitaires, 1971 ; Livre de Poche
  • L'Art baroque et rococo, 1973
  • Proust et ses métamorphoses, Nizet, 1973
  • Actes du colloque de Cerisy consacré à Paul Claudel (1968), sous la direction de Georges Cattaui et de Jacques Madaule
Articles
  • « Aux jeunes hommes d'Israël », La Revue juive, no 5, septembre 1925

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [1] p.27
  2. Source primaire : la généalogie de la famille Cattaui est disponible sur GeneaNet pierfit (sur inscription).
  3. Source primaire : la généalogie de la famille de Menasce est disponible sur GeneaNet pierfit (sur inscription).
  4. Il a également écrit l'article sur Proust dans le Dictionnaire des auteurs (Bompiani, 1952 ; Laffont « Bouquins », 1985), et traduit de l'anglais et préfacé le Marcel Proust de George Painter (Mercure de France, 1966-1968).
  5. [2]Maurice Génevoix