Gayle Hunnicutt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hunnicutt.
Gayle Hunnicutt
Description de cette image, également commentée ci-après

Gayle Hunnicutt en 1973.

Naissance (72 ans)
Fort Worth, Texas, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Profession Actrice

Gayle Hunnicutt, née le à Fort Worth, Texas, est une actrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord mannequin, Gayle Hunnicutt suit des cours d'art dramatique à Los Angeles, sous la direction, notamment, de Jean Renoir. Elle débute à la télévision en 1965 et au cinéma l'année suivante dans Les Anges sauvages de Roger Corman, film de motards avec Peter Fonda et Nancy Sinatra « dont le succès et la postérité sont très importants » (Dominique Rabourdin). Elle apparaît ensuite dans Max la menace, série parodique d'espionnage créée par Mel Brooks trois ans avant son passage au cinéma, et s'illustre dans trois films de genre : Syndicat du meurtre, avec George Peppard en détective désabusé et Raymond Burr en nabab sadique, La Valse des truands (Marlowe), avec James Garner, et Les Griffes de la peur, avec Eleanor Parker dans une de ses dernières performances. Hunnicutt s'impose comme un des espoirs du cinéma américain. Sa rencontre, puis son mariage avec David Hemmings bouleversent sa carrière. Gayle quitte l'Amérique pour la Grande-Bretagne.

Elle travaille dans un premier temps avec son mari pour partenaire (dirigés par Richard Sarafian) et metteur en scène. Après Scorpio, un film policier de Michael Winner, avec Alain Delon et Burt Lancaster, elle s'essaie de nouveau au film d'horreur, mais remporte son plus grand succès le feuilleton The Goldent Bowl, inspiré du roman La Coupe d'or de Henry James, dont la distribution comprend Barry Morse, future vedette de Cosmos 1999 et qui était déjà son partenaire dans Running Scared réalisé par Hemmings. L'année suivante, elle découvre la France avec Georges Franju : au cinéma et à la télévision, elle joue la femme à la sarbacane dans le film Nuits rouges et la série L'Homme sans visage, deux déclinaisons du même scénario, selon leur auteur et interprète Jacques Champreux. Elle incarne aussi la tsarine Alexandra — avec Curd Jürgens en Bismarck — dans la série télévisée La Chute des aigles.

Après qu'elle et David Hemmings ont divorcé en 1975, Hunnicutt retourne en Amérique. Si elle figure dans diverses séries américaines - Switch, Taxi -, c'est à cette époque qu'elle tourne Fantômas, d'après Pierre Souvestre et Marcel Allain en France. Elle y est Lady Beltham, la tragique maîtresse du légendaire génie du crime, dans ce feuilleton réalisé par Claude Chabrol et Juan Bunuel, avec Helmut Berger dans le rôle titre. Puis elle tourne, en Grande-Bretagne, dans Bizarre, bizarre, série inspirée par les nouvelles de Roald Dahl. La comédienne retrouve par ailleurs le personnage de Philip Marlowe, quatorze ans après La Valse des truands, dans la série télévisée Philip Marlowe, détective privé, Powers Boothe ayant remplacé James Garner dans le rôle titre.

Le milieu des années 1980 marque ses retrouvailles tardives avec le cinéma américain, mais désormais dans de petits rôles : Dream Lover d'Alan J. Pakula, pas plus que Target d'Arthur Penn, avec Gene Hackman et Matt Dillon, ne relance sa carrière sur le grand écran. Par contre, à la télévision, elle incarne Irène Adler dans l'épisode pilote de la série Sherlock Holmes, avec Jeremy Brett. Un de ses derniers rôles marquants (mais la série est alors proche de sa fin) : Vanessa Beaumont, le premier amour de JR dans Dallas.

Entre-temps, Hunnicutt effectue ses dernières incursions dans son genre de prédilection, celui du feuilleton à enquêtes : dix ans après Le Retour du Saint, elle donne la réplique au nouvel interprète du héros de Leslie Charteris ; elle est aussi au générique du téléfilm Le Retour des agents très spéciaux avec les acteurs originaux.

Gayle Hunnicutt renoue fugitivement avec le genre d'horreur, figurant dans un épisode de la série Les Contes de la crypte, à laquelle participe aussi David Hemmings. Et, à l'époque où elle intervient dans Dallas, l'actrice paraît dans le film de science-fiction intitulé Un dieu rebelle, une production internationale d'après Il est difficile d'être un dieu, roman adapté par Jean-Claude Carrière et le réalisateur Peter Fleischmann.

En 1999, Gayle Hunnicutt fait partie de la distribution de Les Nouveaux Professionnels, série créée par Brian Clemens (Chapeau melon et bottes de cuir, Les professionnels). Depuis, l'actrice s'est retirée des écrans.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Gayle Hunnicutt a eu avec David Hemmings un fils, Nolan, qui s'est illustré à la télévision dans Frères d'armes (huit épisodes) en 2001, et dans le rôle titre (enfant) de David Copperfield en 1983 ; au cinéma Nolan Hemmings a joué avec son père dans Last Orders en 2001 et dans Romantik en 2007, le dernier film de David Hemmings.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]