Marcel Allain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allain (homonymie).
Marcel Allain
Description de l'image Marcel Allain.jpg.
Nom de naissance Paul Marie Edmond Marcel Allain
Alias
Alain Darcel
Naissance
Paris, Île-de-France
Décès (à 83 ans)
Saint-Germain-en-Laye
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture française
Mouvement populaire
Genres

Œuvres principales

Marcel Allain, né le à Paris 4e et mort le à Saint-Germain-en-Laye[1] est un écrivain français, dont l'œuvre emblématique demeure la saga feuilletonnesque basée sur le personnage du criminel masqué Fantômas, créé avec Pierre Souvestre en 1911.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un docteur en droit et en médecine, il est juriste de formation, comme beaucoup de romanciers populaires, et bachelier ès Lettres. Il est d'abord engagé comme secrétaire et clerc d'avoué, emplois qu'il abandonne « pour devenir journaliste (ce qui lui vaut d'être mis à la porte par son père »[2]. Il est alors recueilli par Pierre Souvestre, journaliste et écrivain déjà connu. Sous le pseudonyme d'Alain Darcel, il publie un premier roman policier, intitulé Les Mystères du métro (1916), puis devient le nègre littéraire de Souvestre[3], avant de cosigner avec lui des pièces de théâtre et des romans. À partir de 1911 Fantômas, feuilleton populaire en trente-deux volumes. Il continuera la série après la mort de son coauteur - ainsi d'ailleurs que la série Naz-en-l'air comprenant quinze volumes -, tout en se lançant dans ses propres créations.

Ses récits sont fondés sur un modèle sériel à héros récurrent, héritage des romans-feuilletons du XIXe siècle, à la suite de Paul Féval ou Ponson du Terrail, chaque volume constituant une histoire complète au rythme frénétique. D'ailleurs, cet aspect excentrique de son œuvre lui attire l'intérêt des surréalistes.

Il a écrit plus de quatre cents autres œuvres relevant de tous les genres du roman populaire (roman sentimental, roman policier, roman d'aventures, anticipation), dont la série de récits d'espionnage ayant pour héros Naz-en-l'air, toujours avec Souvestre, et après la mort de ce dernier, les séries Tigris (1928-1950), Fatala (1930-1931), Miss Téria (1931), Dix heures d'angoisse (1932-1933), Férociâs (1933), Les Drames ignorés (1937-1938), David Dare (1938-1941), Le Commissaire Boulard (1956-1957), dont plusieurs sont écrites en tout ou en partie par les nègres littéraires Emmanuel Clot, Edmond Mery, Picart-Armanville... Il s'intéresse aussi au cinéma, aux bandes dessinées, aux techniques nouvelles, dont l'automobile qui le fascine (il était propriétaire d'un garage).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Henriette Kistler, la compagne de Pierre Souvestre, le .

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

Série Fantômas[modifier | modifier le code]

  • Fantômas, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Adapté au cinéma
  • Juve contre Fantômas, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Adapté au cinéma
  • Le Mort qui tue, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas se venge en 1932.
    Adapté au cinéma.
  • L'Agent secret, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Une ruse de Fantômas en 1932.
  • Un Roi prisonnier de Fantômas, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre.
  • Le Policier apache, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Policier… Fantômas en 1932.
    Adapté au cinéma sous le titre Fantômas contre Fantômas.
  • Le Pendu de Londres, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Aux mains de Fantômas en 1932.
  • La Fille de Fantômas, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre.
  • Le Fiacre de nuit, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Fiacre de Fantômas en 1932.
  • La Main coupée, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas à Monaco en 1932.
  • L'Arrestation, Fayard, 1911, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient L'Arrestation de Fantômas en 1933.
  • Le Magistrat, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Juge Fantômas en 1933.
    Adapté au cinéma sous le titre Le Faux Magistrat.
  • La Livrée du crime, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient La Livrée de Fantômas en 1933.
  • La Mort de Juve, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas tue Juve en 1933.
  • L'Évadée de Saint-Lazare, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas, roi du crime en 1933.
  • La Disparition de Fandor, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fandor contre Fantômas en 1933.
  • Le Mariage de Fantômas, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre.
  • L'Assassin de Lady Beltham, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Les Amours de Fantômas en 1933.
  • La Guêpe rouge, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Un défi de Fantômas en 1933.
  • Les Souliers du mort, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas rôde en 1933.
  • Le Train perdu, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Train de Fantômas en 1933.
  • Les Amours d'un prince, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas s'amuse en 1933.
  • Le Bouquet tragique, Fayard, 1912, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Bouquet de Fantômas en 1934.
  • Le Jockey masqué, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas, roi du turf ! en 1934.
  • Le Cercueil vide, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Cercueil de Fantômas en 1934.
  • Le Faiseur de reines, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas contre l'amour en 1934.
  • Le Cadavre géant, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Spectre de Fantômas en 1934.
  • Le Voleur d'or, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Prisonnier de Fantômas en 1934.
  • La Série rouge, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas s'évade en 1934.
  • L'Hôtel du crime, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas accuse en 1934.
  • La Cravate de chanvre, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Le Domestique de Fantômas en 1934.
  • La Fin de Fantômas, Fayard, 1913, nouvelle
    Coécrit avec Pierre Souvestre. Devient Fantômas est-il mort ? en 1934.
Après Pierre Souvestre 
  • Est-il ressuscité ?, Fayard, 1926, roman
  • Fantômas, roi des receleurs, Fayard, 1926, roman
  • Fantômas en danger, Fayard, 1926, roman
  • Fantômas prend sa revanche, Fayard, 1926, roman
  • Fantômas attaque Fandor, Fayard, 1926, roman
  • Si c'était Fantômas ?, Fayard, 1933, roman
  • Oui, c'est Fantômas !…, Fayard, 1934, roman
  • Fantômas joue et gagne, Fayard, 1935, roman
  • Fantômas rencontre l'amour, Fayard, 1946, roman
  • Fantômas vole des blondes, Fayard, 1948, roman
  • Fantômas mène le bal, Fayard, 1963, roman

Série Naz-en-l'air[modifier | modifier le code]

Écrit avec Pierre Souvestre
  • Naz-en-l'air (1912)
  • Le Secret de Naz-en-l'air (1912)
  • L'Ongle cassé (1912)
  • Les Tueuses d'hommes (1912)
  • Le Mystérieux Clubman (1913)
  • Le Roi des flics (1913)
  • Évadé de bagne (1913)
  • Espions de l'air (1913)
  • Crimes d'empereur (1913)
  • Haine de bandit (1913)
  • L'Échéance fatale (1913)

Série Tigris[modifier | modifier le code]

Série publiée chez Ferenczi & fils
  • Tigris (1928)
  • Cœur de bandit (1928)
  • Âme d'amoureuse (1928)
  • L'Audience rouge (1928)
  • Rude se venge (1928)
  • L'Impossible Alliance (1928)
  • La Dame en violet (1928)
  • L'Homme au masque de verre (1928)
  • Qui? (1928)
  • Une sainte (1928)
  • Crime de femme (1928)
  • Le Mariage de Léon Rude (1928)
  • Matricule 227 (1929)
  • Haut et court (1929)
  • Le Fantôme rouge (1929)
  • Le Troisième Squelette (1929)
  • La Roulotte maudite (1929)
  • Crucifiée (1929)
  • Volonté d'Altesse (1929)
  • L'Homme noir (1929)
  • Villa des Glycines (1929)
  • L'Instant tragique (1929)
  • Le Fossoyeur de minuit (1929)
  • Le Garage rouge (1930)
  • Tigris vaincu (1938)
  • Si c'était Tigris? (1950)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Les Mystères du métro, Paris, Ollendorff (1916), signé du pseudonyme Alain Darcel
  • L'Aviateur inconnu, Paris Tallandier (1916)
  • Le Courrier de Washington, Paris, La Renaissance du livre (1918)
  • Les Mystère de Paris, Paris, Fayard (1922)
  • L'Attaque du "Courrier de Lyon", Paris, Tallandier (1924)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Gigolo, drame en cinq actes, Paris, Schaub-Barbré (1913), avec Pierre Souvestre
  • Naz-en-l'air, drame en cinq actes, Paris, Schaub-Barbré (1913), avec Pierre Souvestre

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

  • Fantômas ? c'est Marcel Allain, La Tour de Feu no 87-88, décembre 1965.
  • « Confession de Marcel Allain, suivi d'un débat » in Entretiens sur la paralittérature Noël Arnaud, Jean Tortel, Francis Lacassin (dir.), Plon, 1970.
  • « Pierre Souvestre et Marcel Allain ou l'Éneïde des temps modernes », Francis Lacassin, Préface à Le Rour, UGE 10/18, 1974, Page 5 à 52 repris in Fantômas, tome I, Bouquins, Laffont, 1987 / 2006.
  • « Marcel Allain et les génies du crime en série(s) », in Les Nombreuses vies de Fantômas d'Étienne Barillier, Philippe Ethuin, collection Bibliothèque Rouge, volume 4, Les Moutons électriques éditeur, 2006, (ISBN 2-915793-24-7).

Liens externes[modifier | modifier le code]