Vice-amiral d'escadre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vice-amiral d'escadre
Image illustrative de l'article Vice-amiral d'escadre

Armée Drapeau de la France Marine nationale
Statut Officier général
Désignation Vice-amiral d'escadre
Abréviation VAE
Appellation Amiral
Code OTAN OF-8
Équivalence Général de corps d'armée

Le vice-amiral d'escadre est un officier général de la Marine nationale française.

Généralités[modifier | modifier le code]

« Vice-amiral d'escadre » n'est pas un grade : un vice-amiral d'escadre a rang, appellation et prérogatives de vice-amiral d’escadre mais conserve comme grade celui de vice-amiral[1]. Cette disposition se retrouve aussi dans les autres armées (terre, air, gendarmerie) pour les officiers généraux des deux rangs les plus élevés.

Selon l'ordre hiérarchique ascendant, c'est le troisième niveau du corps des officiers généraux de la Marine nationale. Son code OTAN est OF-8[2] (Codes OTAN Marine [OF]).

Le vice-amiral d'escadre porte quatre étoiles. On s'adresse à lui en disant « amiral ».

Exemples de poste occupé par un vice-amiral d'escadre[modifier | modifier le code]

Les fonctions qui suivent sont généralement confiées à un vice-amiral d'escadre :

Drapeau de la France France Grades de la Marine nationale Military symbol.svg
Précédé par
vice-amiral
vice-amiral d'escadre
French Navy-Rama NG-OF8.svg
Suivi par
amiral

Historique[modifier | modifier le code]

Équivalences[modifier | modifier le code]

Forces armées françaises[modifier | modifier le code]

Dans les forces armées françaises contemporaines, le grade de vice-amiral d’escadre est équivalent à celui de général de corps d'armée dans l'Armée de l'air, l'Armée de terre et la Gendarmerie nationale.

Marines étrangères[modifier | modifier le code]

Voir également pour les autres pays de l'OTAN :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Hunsec 2012, repère 51.
  2. (en) NATO Standard Agreement (STANAG) 2116: NATO Codes for Grades of Military Personnel. NATO Standardization Agency.
  3. a et b Sur une traduction littérale de la désignation correspondante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mathieu Le Hunsec, « L’Amiral, cet inconnu : Les officiers généraux de marine de l’Ancien Régime à nos jours », Revue historique des armées, Paris, Ministère de la Défense, no 266,‎ , p. 91-107 (lire en ligne).